FESTINA LENTE

Festina lente : Les 1000 Barbus d’Olivier Vinot

« Festina lente » : hâte-toi lentement. Le photographe Olivier Vinot nous accueille dans son appartement et prend le temps de discuter avec nous pour comprendre ce qui nous motive à poser pour son projet photos 1000 Barbus.

1000 hommes et autant de barbes différentes. De la barbe hirsute et de la barbe maîtrisée, de la barbe fine contre de la barbe épaisse, de la barbe quasi-inexistante à la barbe la plus fournie : le photographe Olivier Vinot avait envie de représenter la barbe en France en 2015-2016 dans sa plus simple expression.

Festina lente est un adage signifiant « Hâte-toi lentement ».

« Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage.
Polissez-le sans cesse et le repolissez. »

Inspiré par cet adage, Olivier Vinot se lance dans cette série d’hommes barbus au travers de 1000 portraits, ayant à cœur de représenter « les barbus » dans toute leur diversité en faisant abstraction de toute connotation culturelle, sociale et religieuse.

Sans fournir de grande théorie, sans fournir d’explication. Quand on pense à la barbe de nos jours, on repense très vite à ce tumblr qui oppose hipster d’un côté à SDF de l’autre. Ils se ressemblent parfois tellement qu’on les confond…

FEstina Lente Olivier Vinot

Mais dans cette cartographie des barbus, où ranger Ulysse Gosset et sa tête de professeur ? Où classer les barbus qui font si peur à la République ? Festina Lente est un projet dont on va parler, j’en suis convaincu, à la manière du projet LOL ou du projet Cellfie.

Un jeudi à 17H25, après 20 minutes de conversations avec Olivier Vinot, je me suis prêté au jeu. Les consignes du photographes sont très simples : « tu fais ce que tu veux, mais tu choisis, on ne fait qu’une prise, puis je la passe en noir et blanc, aucune retouche ».

Alors j’ai enfilé mon T-shirt blanc, comme tous les autres. Pas de chemise, pas de pull. Rien de distinctif. Puis j’ai regardé l’objectif. Le résultat en couleur était sympa. Le résultat en noir et blanc souligne le temps qui passe, et qui, lui, se hâte de défiler… J’ai l’impression d’avoir fêté hier mes 20 ans mais la photo me rappelle à la réalité !

Sélim Niederhoffer Festina Lente Olivier Vinot

Retrouvez Olivier Vinot sur Facebook !

Pour participer au projet Festina Lente : c’est par ici pour s’inscrire !

Je l’utilise comme photo de profil ou pas ? Vous choisissez : « oui / non / on s’en tape, tes beau même en cagoule » dans les commentaires !

Sélim, barbu en 2015, peut-être plus en 2016 ?

One comment on “Festina lente : Les 1000 Barbus d’Olivier Vinot”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *