Un week-end à Val d’Isère pour Val in Love !

Au soleil, sous la pluie, dans la neige, ou sur des skis, il y a tout ce que vous voulez, dans mon chalet. J’étais bien à la neige, à Val d’Isère. Des conditions climatiques exceptionnelles pour skier. Pour bronzer un peu. Et manger une framboise pour la photo, aussi.

Pour découvrir la station Val d’Isère pour un week-end placé sous le signe de l’amour pour l’opération Val in love ! Visite guidée de la montagne pour un week-end champagne !

Val Isere Val In love

Pourquoi j’ai les yeux qui piquent ? Ah oui, il est 5H45 et le train quittera le quai de la gare de Lyon à 06H28. Le temps de prendre une douche et de commander mon UBER ? Ah non, ma carte bleue est bloquée depuis le piratage de la semaine précédente. Et aucun taxi à l’horizon. 6H08 le ventre vide sur les Champs Elysées. Un taxi a pitié de moi et relève le défi de me déposer à la gare dans les temps. Cool. Le week-end peut commencer. Mais j’ai faim.

Le jeudi, on prépare Val In Love !

Comme dans toute opération militaire, une fois arrivée sur place, une reconnaissance des lieux s’impose. Le truc géant en face, c’est la montagne. Les pistes, OK. Le centre aquasportif pour le mec qui ne skiera pas, c’est là ! Ça va, ne me jugez pas, j’ai un mot du docteur…

Centre-aquasportif-valdisere

Mais un vrai chasseur alpin ne partirait pas au combat le ventre vide. Spécialité du coin, la tartiflette ? Laissons-nous tenter, en pull, le soleil dans le dos, à l’hôtel Brussels. En face de moi, l’hôtel :

Brussels Val Disère face

Devant moi, le craquage gastronomique pas healthy, pas lifestyle, mais tellement bon :

Ce que je ne vois pas derrière moi mais qui me chauffe bien la nuque :

Brussels ValDISERE montagne

L’après-midi passe assez vite avec la visite de l’atelier de la neige, là où toute la machinerie est entreposée. Les dameuses, et surtout, tous les tuyaux pour approvisionner les canons à neige. Si vous passez par Val D’Isère, une visite est organisée, ça ressemblerait presque aux datacenters de Google. Pas de photo, il faudra imaginer les tuyaux de Mario Bros, à peu près.

Schumacher à la neige

Doigts croisés pour le champion du monde allemand. Se prendre pour Schumacher, mais dans une voiture, c’est plus safe ? On va voir ça… Direction le centre de pilotage “Ice Driving” de BMW à l’entrée de Val d’Isère. Ça secoue, on se prend pour James Bond en plein dérapages sur la neige à seulement 60 à l’heure !

Ice-Driving-val-disere

Bon, on a laissé le volant à un pilote professionnel, il ne nous faisait pas trop confiance… Pourtant, j’avais bien repris la main avec la Fiat 500X le week-end précédent…

Un joli chalet sur le chemin du retour… Mais je visiterai un des plus beaux chalets de Val d’Isère le lendemain… En attendant, la soirée s’achève, il est grand temps de rentrer à l’hôtel Kandahar…

Un châlet à Val d'Isère

La promenade digestive : le Frostgun, un challenge de big air pour lequel 23 cars de Danois ont fait le déplacement. Avec Klingande aux platines pour finir la soirée. Impressionnant à voir. Malgré les -8 degrés affichés par le thermomètre de la station.

De l’avantage d’être un travailleur nomade

Une connexion Wifi, un mot de passe et c’est parti. Je peux travailler depuis n’importe quelle chambre d’hôtel ou n’importe quel café le lendemain matin pendant que mes camarades font les fous sur le domaine skiable de Val d’Isère.

J’ai des articles à préparer en vue de mon prochain voyage, j’essaie de prendre un peu d’avance mais il est vite l’heure de partir visiter un chalet dans lequel je serais bien resté une ou deux semaines.

Du grand luxe. Une équipe à votre service. Des chambres pour tout le monde. Une alliance entre le bois, la pierre et la technologie. J’ai eu la chance de visiter le chalet Lhotse avec le propriétaire, j’ai pris une photo de la vue, mais elle ne rend pas suffisamment compte du prestige et de la qualité des prestations proposées.

Vue du Chalet Lhotse

12H12, Obélix, l’heure de se rendre à la Folie Douce pour le déjeuner. J’étais bien trop occupé par le show proposé par les six danseurs et les deux chanteurs / chanteuses pour prendre des photos pendant le repas. J’ai juste eu le temps d’immortaliser l’ardoise de pata negra avant qu’elle ne disparaisse à jamais. Fondante à souhait.

Pata Negra Folie Douce Val Disère

Je vous laisse le soin de vous renseigner sur la Folie Douce et son ambiance clubbing à 14 heures. En plein soleil, dans le froid, avec une ambiance digne des clubs les plus prestigieux…

La Folie Douce ValDisère

Mais nous ne profiterons que peu du dancefloor, le maître fromager caché sous la Folie Douce nous attend pour nous faire goûter des pâtes affinées par les meilleurs producteurs de la région. J’étais bien trop occupé par la dégustation pour enregistrer les noms des fromages proposés. J’ai vraiment l’impression que je vais devoir embaucher un assistant : je m’occupe du produit, il prend des notes. S’il y a des volontaires, faites-vous connaître !

Fromages secrets de la Folie Douce

La nuit tombe vite sur la station et après un dernier plongeon au centre aquasportif, il est temps de repartir pour le clou de notre séjour : l’opération Val in Love, le speed dating organisé dans les télécabines. Notre équipe de blogueurs / influenceurs / Youtubeurs faisant des coeurs dans la nuit.

Val In Love à Val dIsère photo de groupe

On pouvait s’inscrire en couple, et la magie pouvait commencer. Une ascension dans une cabine réservée pour vous et votre douce… Arrivés en haut, un orchestre jouait de beaux morceaux de jazz qui accompagnaient très bien le champagne et les sushis présents dans la cabine.

Val in Love dans le téléphérique

Après le génépi offert par le restaurateur qui nous accueillait le soir, direction “un dernier verre” à l’hôtel l’Aigle des Neiges. Déco superbe. Un cocktail très girly plus tard, nous tentâmes de prendre la pose pour une photo romantique avec Fadela. Impossible. La photo finale n’existe pas. Trop de perturbations de Laura et d’Estelle…

Tentative-photo-romantique-Kyumihu-Fadela-Estelleblogmode-SélimNiederhoffer

La nuit fut courte une fois que mes acolytes m’abandonnèrent au bar le Petit Danois. Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’aller au Dicks Tea Bar non plus, (très réactif sur les réseaux sociaux), ni trouvé le courage de me traîner jusqu’à la Doudoune, club mythique de Val d’Isère. Le journalisme d’investigation, c’est plus ce que c’était…

On referme cette parenthèse enneigée sans Olaf ni “Libérée, délivrée” avec le jeu des 7 différences entre l’emblème de l’Albanie, Emporio Armani et Val d’Isère.

Culture générale Albanie

giorgio-armani-logo

logo-val-isere

Plus d’infos sur www.valdisere.com !

Sélim, blogueur voyage (et drapeaux aussi)

3 comments on “Un week-end à Val d’Isère pour Val in Love !”

  1. Que dire, très bonne article encore une fois.
    Mais tu aurais pu faire un peu de ski quand même , le sport c’est la santé….
    Bon, en même temps rien faire c’est la conserver 😉
    Et à part ça, je veux bien être ton assistante pour la degustation de fromages, si tu cherches toujours. ……

  2. Mais j’étais cassé en douze… Je n’ai pas fait exprès, hasard du calendrier quand un mec a décidé de me percuter et de me fêler une côte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *