comment porter un polo pour homme

Le retour du polo pour homme : la tendance de l’été 2022 ?

Je ne sais pas pour vous, mais ce week-end de Pâques a fait un bien fou, avec le mercure au-dessus de la barre des 22° tous les jours. L’occasion de ressortir mes polos, que je néglige souvent en hiver et qui dorment au garage.

J’avoue qu’il m’arrive assez peu de porter mes 3 polos pour aller faire du sport en hiver, quand je ne trouve plus rien d’autre.

Avec l’été qui arrive à grands pas, il va peut-être falloir que j’accepte de me débarrasser d’un de mes polos notamment, parce qu’il a plus de 12 ans déjà !

Et qui dit « une sortie du vestiaire » pour un minimaliste de la fringue comme moi, dit une nouvelle entrée… Je me suis donc mis à la recherche d’un polo pour homme.

Plus stylé que le tshirt, plus détendu que la chemise, le polo c’est l’entre-deux parfait pour les vacances.

De mai à octobre, il se porte facilement avec un short, un chino, un jean.

J’ai déjà poussé le vice jusqu’à le porter avec un pantalon à pinces : c’était moyen. On arrivait à la limite du faux-pas, je crois. Mais c’était le seul moyen pour moi d’entrer dans ce casino qui n’acceptait pas les hommes en tshirt.

Un peu de tenue, que diable, quand on vient perdre 200€ !

Aux origines du polo…

Si on vous dit polo, vous pensez à quoi ? Normalement, deux marques mythiques doivent instantanément surgir dans votre tête.

Polo Ralph Lauren, et polo crocodile, j’ai nommé Lacoste.

Lacoste Minecraft, le polo en coton imprimé 2022

Et pourtant, même si c’est René Lacoste qui a popularisé le polo il y a presque 100 ans déjà (j’écris l’article en 2022, le Français a brodé son crocodile sur son polo en 1927), on doit le premier polo à un Américain.

Inconnu du grand public, mais pas de ceux qui connaissent la mode masculine. En effet, l’inventeur du polo, c’est John Brooks, le petit-fils du fondateur de Brooks Brothers (célèbre marque de vêtements américaine). Après avoir assisté à un match de polo à Londres, il a trouvé l’idée géniale et l’a ramenée dans ses valises. Et c’est donc en 1896, que Brooks Brothers commercialise la première chemise « Button down » ou « polo shirt original » aux États-Unis.

A une époque où je suivais religieusement chaque conseil mode masculine de GQ (c’est-à-dire à leurs débuts en France, vers 2009-2010 de mémoire), Alain Chabat avait fait une superbe couverture avec une cravate club (rayée bleue et rouge) de chez Brooks Brothers.

J’ai encore la cravate que j’ai peu l’occasion de porter ces jours-ci, et je porte encore ce beau polo rouge… Mais le col commence à souffrir un peu.

L’un de nous deux est Samuel Etienne. L’autre porte un polo rouge.

Comment bien porter le polo ?

Ultra-facile : dans votre tête, dites-vous que le polo, c’est l’équivalent de la chemise, mais en version détente.

Vous êtes en bord de plage, à Dubaï, Tulum, Los Angeles, Deauville, Biarritz ou les Hamptons. Il fait beau, vous avez bien protégé votre peau (SPF, on n’oublie pas).

Et là, plusieurs combos s’offrent à vous.

Vous pouvez la jouer comme Kennedy, si vous êtes plutôt blond ou clair de peau. J’ai trouvé cette photo en ligne, ou JFK sur son bateau porte le polo comme personne.

Kennedy à Cap Cod en polo bleu

Comment trouver la bonne couleur de polo pour vous ? Ce que je fais généralement, c’est que je regarde en ligne, je regarde les mannequins qui me ressemblent le plus.

Là, j’ai trouvé ce polo homme couleur camel chez Fred Perry, je l’aime beaucoup, mais le mannequin m’a l’air un peu trop blanc par rapport à ma peau.

polo camel Fred Perry

Si vous êtes jeune et branché, ce look de chez Levis devrait vous aller. Trop jeune pour moi, les chaussettes sont trop hautes, le short trop serré; (vous pouvez le retrouver chez ruedeshommes.com dans la section des polos pour hommes)

Polo levi’s rose – manches courtes

Si vous êtes plutôt comme une partie de mon entourage, il vous faut peut-être le polo sportif, pour aller voir les matchs de rugby au stade.

Vous en trouverez de très bons chez Serge Blanco. Mon avis ? Préférez toujours un polo uni. Un polo avec plusieurs couleurs, c’est toujours une galère à assortir…

Polo à manches courtes ou à manches longues ?

Je ne suis évidemment pas un puriste de la mode masculine, et vous choisissez ce qui vous convient. Je peux comprendre que vous décidiez de porter un polo à manches longues en hiver.

Mais pour l’été ? En plus, je sais que vous faites du sport, donc vous aurez envie de montrer vos avant-bras musclés ! Optez pour le polo à manches courtes !

La star des stars, c’est évidemment le polo blanc, immaculé. Jean bleu, polo blanc, ou chino gris, polo blanc, vous pouvez directement prendre place sur le Chatrier pour la finale hommes de Roland Garros.

Porter un polo quand on est maigre des bras ?

C’est possible, même si ça ne vous mettra pas complètement en valeur. Quand on s’habille, on essaie toujours d’attirer l’attention sur nos atouts, et le polo va très bien aux hommes musclés.

Si vous êtes un peu (trop ?) fin, essayez d’attirer l’attention sur le contraste entre votre peau et la couleur du polo, ou entre la couleur du pantalon et la couleur du polo.

Comme ça, personne ne fera attention à vos longs bras maigres (dédicace à Ramzy).

La question piège : les boutons, on les ferme ou pas ?

Pendant très longtemps, j’ai aimé la sobriété du col fermé. Un polo avec le col fermé, il y a un côté monacal, ou yakuza. Quelque chose de très codifié, presque militaire, que j’aime beaucoup.

Dans les faits, vous verrez rarement les sportifs fermer le col de leur polo.

La conclusion ? Dans la mode, c’est comme d’habitude : faites comme vous le sentez, mais faites-le à fond. Ouvrez tous les boutons, deux ou trois en fonction de la marque, ou fermez tout. Pas d’entre deux !

Pour d’autres conseils en mode masculine et inspirations, suivez-moi sur Instagram !

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des pages de vente, des campagnes de pub aussi : je suis Sélim Niederhoffer, copywriter et coach en copywriting. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne, pour forbes.fr, glassdoor.fr, les-mots-magiques.com, et j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi. Mon dernier livre, Le Guide du Copywriting, est paru aux Editions Eyrolles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *