Electrostimulation Bodyfast

J’ai Testé L’ElectroStimulation (EMS) chez BodyFast

Vous vous souvenez des pubs des années 80-90, où on voyait un mec ou une fille en train de lire un bouquin avec une ceinture abdominale électrique ? J’ai testé une nouvelle version du sport “augmenté”, bien plus cool : ça s’appelle l’électrostimulation. Direction le studio BodyFast, dans le XVIème arrondissement !

J’ai rendez-vous avec Patricia, la boss du lieu. 2 ans déjà qu’elle fait tourner la boutique, on parle de sport, de performance, de définition musculaire et de mes objectifs du moment : je n’ai pas le temps de faire de longues séances, l’électro-stimulation serait-elle adaptée pour moi ?

Objectif : ne pas devenir obèse à l’approche des fêtes de Noël, celles-ci se chargeront de tout ruiner, comme d’habitude.

J’ai découvert l’électrostimulation par hasard : je lisais le Wall Street Journal, version européenne et je suis tombé sur une vidéo où la journaliste expliquait que ces séances de 30 minutes équivalaient à 3 4 heures de “vrai” sport.

Intrigué, je regarde la machine et je me dis “il faut que j’importe ça en France”.

Evidemment, comme souvent quand une idée paraît brillante, quelqu’un avait déjà importé l’électrostimulation, et en tant que blogueur lifestyle, je me devais d’aller tester le concept.

Les plus grands l’ont déjà adopté dans leur routine quotidienne d’entraînement :

Electro stimulation Usain Bolt

Usain Bolt s’entraîne sur le même équipement d’électrostimulation que j’ai testé chez BodyFast (mais a visiblement des soucis de chaussettes le matin)

Electrostimulation sport Benzema

Benzema a l’air d’utiliser une autre marque,

Ronaldo Electrostimulation

Et Cristiano Ronaldo est égérie d’une marque japonaise d’électrostimulation, Sixpad.

J’attaque ma séance zéro, la séance de test. Des mouvements assez lents, avec le poids du corps, pas de machine, simplement le gilet et les électrodes.

Progressivement, Patricia augmente l’intensité de la machine sur certains groupes musculaires, en fonction de ma demande et de ma forme du jour.

Ce n’est absolument pas douloureux, c’est même plutôt plaisant !

Verdict : les squats me rappellent pendant les 3 4 jours suivants que j’ai des muscles dans les cuisses et les fesses. Me le rappellent bien profondément… car l’électrostimulation fait travailler le muscle en profondeur !

Séance d’électrostimulation : le sport sans transpirer, c’est possible ?

Séance 1 : à l’heure, motivé, un peu froid. Ça attaque direct !

Un muscle pas bien contracté, un mouvement mal fait : l’electro-stimulation demande d’être rigoureux et concentré !

La séance passe encore une fois très vite.

Le truc important, l’objectif de la semaine pour moi, c’est de comprendre le rythme qui s’affiche à l’écran, sur le tableau de bord : comprendre la durée du temps de repos (bleu), celle du temps de contraction autonome (rose) et celle de la contraction assistée par l’électro stimulation, pour pouvoir bien respirer et souffler au bon moment.

On charge un peu sur les abdos, ça ne peut pas faire de mal. Un aveu : la sensation dans les abdos est vraiment bonne.

Dans les pecs, les bras, le dos, les cuisses, elle est supportable, vive, mais dans les abdos, je pense que je vais demander à pousser encore plus fort pour la prochaine séance.

Niveau community management : mon apport du jour, c’est de réfléchir à des Boomerangs sympas pour Instagram ! C’est toujours drôle et ça marche bien pour le domaine du sport !

Séance 2 : peut-on progresser en électrostimulation ?

“Bon Patricia, comment on mesure l’évolution, là ? Comment je sais que je suis mieux cette semaine que la semaine dernière ? Comment je sais que je progresse ? Je ne suis pas là pour faire du surplace…”

“Ne t’inquiète pas, fais-moi confiance, on va commencer doucement et je vais intensifier durant la séance…”

Encore une fois, je ne vois pas la demi-heure passer. J’ai peut-être un peu forcé niveau pecs, du coup j’ai bien senti les courbatures après, mais globalement, une séance OK.

Les fameux donkey kicks, en français « quand on fait le chien », qu’on est à quatre pattes et qu’on relève la jambe loin derrière : eux, ils m’ont tué. Courbatures folles dans les fessiers. C’est que ça travaille !

Hâte d’attaquer la troisième séance pour voir si je m’habitue.

Physiquement, je remarque un gros travail sur les obliques (les jolis abdominaux, la ceinture d’Apollon). Mais il est encore trop tôt pour parler de vrais résultats.

Séance 3, vendredi 21 octobre.

Ma nièce a trois ans aujourd’hui. Ça fait trois ans que je suis tonton, déjà. Je repense à des photos de mon père et de mes oncles quand j’étais gamin, quand ils étaient encore bien baraques.

Face au froid du jour, ce sera ma motivation pour me traîner jusqu’à la séance d’électro-stimulation : faire une chouette photo avec mon frère et ma nièce. Avec des muscles, c’est mieux !

La séance du jour me laisse KO. Fatigue musculaire intense, comme après un vrai long entraînement de boxe. Ça fait du bien… sauf que la séance de sport c’était à 14 heures, et qu’à 15H30 j’étais de retour au bureau, et que j’étais cramé.

Malgré le massage rapide après, cette séance d’électro-stimulation en fin de semaine aurait bien mérité sa petite sieste juste après !

Fait marquant du jour : on a bourriné encore plus sur les abdos, mais doucement sur les cuisses et les fessiers, j’étais un peu tendu.

Ce week-end, je pense me mettre un cours de cycling dans les pattes histoire de retravailler un peu le cardio.

Séance 4, mardi 25 octobre.

La séance fut finalement décalée au lendemain, une urgence à gérer de mon côté. 5 jours depuis la dernière séance, et je n’ai vraiment rien fait de physique entre les deux séances. C’est long, cinq jours de repos pour le corps.

Je ne sais pas si c’est lié à l’electro stimulation ou à d’autres choses qui se passent actuellement dans ma vie mais je déborde d’énergie.

Pourtant je n’ai pas changé d’alimentation, je suis toujours capable de manger sainement le matin et le midi, d’enchaîner par ma séance de sport et de m’enfiler un paquet de Délichoc juste après. La volonté, ça se travaille !

(Mais c’est l’hiver, besoin de comfort food parfois…)

Niveau sport aujourd’hui, j’ai demandé à Patricia qu’on pousse encore plus sur les abdos. Et qu’on resserre aussi un peu le gilet pendant la séance, j’avais l’impression de ressentir davantage le côté gauche que le côté droit.

Les mouvements lors du cours d’électro stimulation sont toujours simples, rien n’est compliqué, mais vous sentez que ça travaille, et c’est le but.

Entre deux réunions, ça m’a fait du bien, et j’étais vraiment gonflé à bloc niveau énergie pour le reste de la journée.

Peut-être même trop, à l’heure où j’écris les lignes sur cette séance, je suis encore au bureau. 20H53. Il est temps de rentrer se reposer un peu, demain est un autre jour !

Séance 5, vendredi 28 octobre.

On se rapproche de novembre, et j’aime et déteste à la fois novembre. Bientôt mon anniversaire, comme d’habitude je suis agité car c’est pour moi le moment de l’examen, du cas de conscience.

Qu’est-ce que j’ai fait cette année ? Est-ce que je me suis laissé porter ? Est-ce que j’ai avancé en direction de mes rêves, de mes objectifs ou est-ce que j’ai encore trop bossé pour les autres ?

Si je m’écoutais, je ne serais que très rarement satisfait par moi-même mais globalement, je pense mettre encore la gomme pendant 4 semaines avant de lever le pied un peu avant Noël.

Et pour tenir le rythme, direction le sport ! Aujourd’hui, on va essayer de faire des boomerangs ou des photos pour mon compte Instagram !

Séance 12, mardi 05 décembre 2016

BodyFast, c’est déjà fini ! 12 séances qui sont passées extrêmement vite. Une fois qu’on choppe le truc, qu’on comprend les mouvements, et qu’on voit les résultats, c’est vraiment intéressant.

Sur les dernières séances, j’essayais d’arriver à pied, une marche d’une demi-heure pour être bien échauffé et attaquer directement.

J’ai réussi à ressentir des courbatures au abdominaux pour la première fois depuis très longtemps, j’ai vraiment tapé fort sur la fin, et c’était très bien !

Dans les mois qui viennent, vous allez voir la communication sur les studios d’électro-stimulation s’intensifier, dans les magazines, à la télé et sur les blogs. La marque, la technologie qui commercialise ces équipements s’appelle Miha Bodytec !

Si vous avez le temps, si vous êtes rigoureux, et que vous aimez vous dépasser, rendez-vous dans le centre le plus proche de chez vous.

Mon avis : c’est un très bon complément pour ceux qui aimeraient en faire plus. Complément idéal au cours de boxe ou au match de foot entre potes le week-end !

Personnellement, j’aime bien marcher pour y aller, et repartir en marchant pour me fatiguer physiquement. Du coup, la demi-heure de marche jusqu’au studio Body Fast est parfaite pour moi !

Et puis on y croise parfois de belles personnes :

La nouvelle technique hyper tendance dont raffolent toutes les instagrameuses par @leseclaireuses.healthy ——————————————- Super article ! ✨ à lire ici : http://www.leseclaireuses.com/bien-etre/parenthese-sportive-29-le-mihabodytech-pour-maigrir-ultra-rapidement.html ——————————————- Source photo / @carolinereceveurlucas que nous avons eu le plaisir de recevoir au centre ! ——————————————- Venez tester votre 1ère séance offerte dans notre centre @bodyfast1 : 📱Contact : 06 63 10 45 78 ——————————————- #ems #fitnessaddict #bodyfast #fitness #mihabodytec #renforcementmusculaire #muscles #motivation #lefutur #coaching #coach #coachinglife #technologie #domicile #paris #electrostimulation #fitnessmotivation #revolution #nouvelletechnologie #muscu #entrainement #paris16 #paris #carolinereceveur

Une photo publiée par Body Fast Electrostimulation (@bodyfast1) le

Voici les coordonnées du studio d’électro-stimulation (EMS) Body Fast, vous pouvez y aller de ma part !

Studio Body Fast Musculation,
33 rue de l’Assomption,
75016 Paris
06 63 10 45 78
(Patricia vous accueillera avec le sourire !)
www.body-fast.fr

Sélim, heureux testeur de la musculation par electrostimulation !

6 comments on “J’ai Testé L’ElectroStimulation (EMS) chez BodyFast”

  1. Bonjour,
    Concrètement, ok niveau énergie mais avez-vous VU les résultats ? Notamment les abdos que vous avez travaillé à fond…
    Merci d’avance

  2. Yes, c’était plutôt sympa.
    Je pense que ça doit être associé à la pratique d’un “vrai” sport pour produire des effets durables et visibles !

  3. ça n’a pas été immédiatement visible chez moi, non. (Mais beaucoup plus chez d’autres collègues, des femmes (pour l’info))

  4. Bonjour,

    On comprend que les résultats ne sont pas top et que vous n’osez pas le dire clairement vis-à-vis du centre. Sinon vous auriez étayé un peu plus les résultats (esthétique, perte de centimètres..) .

  5. Ahah. Ou alors je n’ai juste pas mesuré du tout, parce que je n’ai pas été assez sérieux dans mon entraînement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *