Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish : le cadeau de Noël de dernière minute ?

J’ai l’impression cette année de n’avoir le droit de rien faire (coronavirus oblige), mais aussi de n’avoir le temps de rien faire (petite fille de 6 mois oblige).

Boire un verre ? Vous n’y pensez pas : j’ai arrêté toute forme de vie sociale physique en février 2020 pour ne pas prendre de risque inutile pendant la grossesse de ma femme.

Je n’ai pas vraiment fêté la naissance de ma fille (pas du tout, le champagne est encore au frais, on le boira avec elle dans quelques années), et boire tout seul chez moi ou en visio-conférence, ce n’était pas dans mes priorités…

Jusqu’à ce que Ballantine’s débarque avec son nouveau 7 ans d’âge, que j’ai pu déguster en cocktail avec le maître assembleur et d’autres confrères amateurs des meilleurs whiskies.

De loin le meilleur Zoom de l’année !

Je vous raconte ce Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish.

Si je dois analyser ma consommation d’alcool en 2020, ça va aller très vite :

– j’ai commandé un bon verre de blanc au Clover Gordes cet été,

– je me souviens avoir hérité d’un gobelet de champagne lors d’un enregistrement du podcast Oh.my.god consacré aux séries TV.

– et j’ai confectionné de mes mains un Old Fashioned parfait en suivant les directives du maître assembleur de la maison Ballantine’s, Sandy Hyslop, qui était en Ecosse.

A l’écran, Ken Lindsay, ambassadeur Ballantine’s détendait l’atmosphère et nous contait la belle histoire de George Ballantine dans un très beau bar… vide, malheureusement.

Notre rendez-vous s’est terminé avec une dégustation comparative, grâce à un échantillon de Ballantine’s Finest, ainsi qu’un autre de Four Roses, juste après avoir profité de notre Old Fashioned.

Nous avions reçu la veille tous les ingrédients pour réussir le Old Fashioned parfait avec le Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish :

5 cl de Ballantine’s
2 traits de Bitters Angostura
1 morceau de sucre
1 zeste d’orange pour la décoration
des glaçons aux 3/4 du verre

“Chérie ne me dérange pas, j’ai une visio qui commence !
– Depuis quand tu fais des visio avec des verres et des bouteilles ?
– 2020 baby, 2020…”

Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish

Old fashioned ballantine's

Ballantine’s 7 ans est un assemblage unique de whiskies écossais vieillis pendant 7 ans, soigneusement sélectionnés, puis affinés en fûts de bourbon.

Il allie dans une parfaite expression aromatique la douceur du miel et les notes de pomme rouge d’un scotch whisky, avec un finish ajoutant des notes subtiles de caramel et de vanille typiques des bourbons américains.

Ce blend de 7 ans d’âge est un hommage à George Ballantine, qui, dès 1872, maturait et vendait du 7 ans d’âge, et ce bien avant que les lois imposant une maturation minimum de 3 ans pour les scotchs n’entrent
en vigueur.

Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish a été créé par le Maître Assembleur Sandy Hyslop, et son équipe. Ces derniers ont soigneusement sélectionné un assortiment de whiskies, chacun vieilli durant un minimum de 7 ans, avant d’être tous assemblés, puis affinés en fûts de bourbon.

Ce processus demande du temps, de la rigueur, de l’expérience et du savoir-faire, soulignant une fois de plus le goût du travail bien fait de la Maison Ballantine’s.

Comment préparer votre Old Fashioned ?

  1. Le cocktail Old Fashioned se prépare directement au verre.
  2. Déposez le sucre au fond du verre Old Fashioned et arrosez-le de bitters.
  3. Ecrasez le sucre à l’aide d’un pilon jusqu’à ce qu’il fonde complètement.
  4. Ajoutez 2 glaçons et 2,5 cl de bourbon puis remuez avec une cuillère à mélange pendant 15 secondes.
  5. Complétez avec des glaçons et versez le bourbon restant (2,5 cl).
  6. Remuez de nouveau pendant 15 secondes.
  7. Décorez votre verre avec un zeste d’orange.

And voilà ! Vous avez un superbe Old Fashioned au doux goût de Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish.

A consommer avec modération – l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Sélim, amateur très modéré cette année 🙂

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des films, des campagnes de pub aussi. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne (forbes.fr, glassdoor.fr, artdeseduire.com, les-mots-magiques.com), mais j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *