Truands de la galère Sélim Niederhoffer

Anniversaire au No Comment : merci !

Ça va vous ? Dure journée… Je vais essayer de restituer de manière complètement subjective ce que j’ai vu hier soir au No Comment, club chic de la capitale. Une nouvelle équipe s’occupe maintenant de ce lieu mythique, autrefois club libertin. Désormais les invités gardent leurs vêtements !

J’avais envoyé quelques invitations à mes amis pour la soirée, sur Facebook principalement, par souci d’efficacité et de centralisation de l’information. Vous pensez que les gens jettent un oeil aux invitations qu’ils reçoivent ? La réponse est non, évidemment… La preuve,

No Comment Selim Niederhoffer

No Comment

le nombre ahurissant de textos reçus, des filles principalement, pour s’indigner quant au choix du lieu retenu pour fêter mon anniversaire.

“Sélim, tu es vraiment taré, un anniversaire dans un club échangiste, tu es sûr ?” Le lieu est devenu très fréquentable, avec une clientèle de qualité : 25 ans et plus, bien habillée, prête à faire la fête toute la nuit. L’équipe vous accueille avec des sourires et vous adorerez les (petites) tenues de Fanny et Candice, nos serveuses préférées.

Merci à tous mes amis présents. Ça m’a fait très plaisir, même si j’aurais aimé parler plus avec certains d’entre vous.

Une des caractéristiques des grands réseauteurs, c’est d’être souvent dehors, d’aller à la rencontre de nouvelles têtes pour vivre de nouvelles expériences. Keith Ferrazzi dans son livre “Never eat alone” parle du networking en soirée, et dans les salons professionnels.

Le bon dosage pour accroître votre réseau social ou professionnel : deux tiers de votre temps en soirée doit être passé avec des inconnus, et un tiers avec vos amis et vos proches. Ce n’est pas un exercice facile, mais si vous sortez pour ne parler qu’à vos amis, autant rester chez vous. Le monde de la nuit, c’est l’aventure, jetez-vous à l’eau !

Entendu hier soir :

“Vous serez combien ?

-80 ?

– Et sérieusement ?

– J’ai une tête à rire ?”

“Il faut battre le fer tant qu’elle est encore chaude, stay focused !”

“Un dossier à la fois, on t’a déjà dit de ne pas courir deux lièvres en même temps !”

“Tiens, cadeau, c’est un magnum qu’on a “trouvé” dans les parages.”

“Une bande-annonce, c’est comme des préliminaires : inutile.”

“Tu sais ce qu’elle dit une mannequin quand elle voit une grosse b*** ?

– Non ?

-Et ben moi oui…”

 

No comment Sélim Niederhoffer Art de séduire

No Comment coaching séduction Sélim Niederhoffer

No Comment Sélim Niederhoffer anniversaire
On buzz ensemble
No Comment dédicace Princesse Belle
No Comment Princesse Belle dédicace
No Comment anniversaire Sélim Niederhoffer
“Se prendre des doigts”
No Comment Bros before Hoes Selim Niederhoffer Art de séduire
Bros before hoes

Chers amis, si vous avez des photos que vous souhaitez que je publie, n’hésitez pas à me les envoyer.

Prochaine soirée : probablement avant la St Valentin…

Encore merci à tous, aux équipes du No Comment et à mes amis présents pour ce chouette anniversaire. Bonne semaine à tous !

Sélim

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des films, des campagnes de pub aussi. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne (forbes.fr, glassdoor.fr, artdeseduire.com, les-mots-magiques.com), mais j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi.

One comment on “Anniversaire au No Comment : merci !”

  1. Je pense que nous pouvons tous dire merci au physio du No Comment pour son comportement putassier et clairement méprisant envers sa clientèle potentielle, sa superbe manie de se frotter les dents comme un cocaïnomane fini, et surtout son professionnalisme : il te regarde 5 minutes (montre en main) en plissant les yeux, te demande si tu viens pour un anniversaire, vérifie et enfin, te dit que la boite est pleine (on t’a cru Monique) et se cache derrière le videur qui se charger de débarrasser le trottoir de ton encombrante présence.

    Oui, je crois que nous pouvons dire merci à ces gens l pour nous rappeler pourquoi nous préférons donner notre argent au Secret Square.

    #Nocomment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *