Los Angeles Stahl House

Los Angeles : Que Faire Et Que Visiter Pendant Un Séjour à LA ?

Los Angeles : Les Visites Obligatoires, Attractions et Choses à Voir à LA !
Los Angeles, mon premier séjour, pour une durée moyenne : 15 jours. Suffisamment pour savoir que cette ville est gigantesque, suffisamment pour commencer l’exploration de quelques quartiers mythiques (non, pas Compton), suffisamment pour savoir que je retournerai en Californie un jour prochain.
Je vous livre en images quelques bons plans et bonnes adresses à Los Angeles si vous faites escale dans la ville des Lakers, des Oscars et des surfeurs de Malibu.

A visiter impérativement à Los Angeles : la Stahl House

Los Angeles visiter la Stahl House

De loin le moment le plus marquant pour moi lors de ce séjour, ma plus belle visite à Los Angeles. La Stahl House est une maison pas comme les autres, situés sur les collines.

Elle surplombe la ville et son design est indémodable et inégalable, grâce à une réglementation qui a changé au cours des années 1960.

Comprendre : des coups de génie comme la Stahl House à Los Angeles, on ne peut plus en produire de nos jours.

Vous avez notamment pu apercevoir cette bâtisse récemment dans le film Knight of Cup. Pour visiter la Case Study House 22, prenez rendez-vous sur le site !

Réservez de préférence un créneau en fin d’après-midi, quand le soleil commence à se coucher. La visite est tout en anglais, renseignez-vous un peu avant pour comprendre tout ce que raconte le gardien de la maison, un vrai passionné.

Cela vous permettra de vous concentrer sur la vue et l’expérience, inoubliable. Dominer Los Angeles depuis la plus belle maison de Hollywood Hills, ça se prévoit !

Se prendre pour Drake au LACMA

Los Angeles Lacma

Vous avez tous vu Drake en train de « danser » dans le clip Hotline Bling. Vous vous souvenez de la pièce blanche qui change de couleur ?

Cette pièce qui change de couleur existe en vrai au LACMA, le Musée d’Art Moderne de Los Angeles. L’œuvre originale « Breathing light », vous n’aurez pas le droit de la prendre en photo.

Il s’agit d’une œuvre de James Turrell, un artiste majeur du mouvement « Lumière et Espace » qui émergea dans les années 60 et 70 en Californie.

Lisez l’article sur la visite de Drake au LACMA et réservez vos places en ligne sur le site du LACMA.
A voir aussi lors de votre tour des musées, le BROAD Museum (du Warhol, du Rauschenberg, du Koons et de nombreux autres artistes contemporains). Lorsque vous serez à DTLA (Downtown Los Angeles), profitez-en pour passer une tête au Walt Disney Concert Hall.

Visite Los Angeles Walt  Disney Concert hall

L’architecture mérite le coup d’œil, et si vous cherchez bien, vous devriez trouver un accès au REDCAT, un autre musée, par le parking souterrain. En ce moment, une exposition dessin et vidéo sur les mouvements migratoires.

PS : une galère pour se garer, prévoyez un budget parking conséquent…

City of Stars, are you shining just for me ?

Que serait une visite de Los Angeles sans faire un tour dans les studios de cinéma hollywoodiens ?
Le mastodonte, c’est bien évidemment Universal Studios.

Passage obligé par Universal Studios !

La visite en petit train est très intéressante : on traverse les studios et les décors des Dents de la Mer, de Jurassic Park, de King Kong de Peter Jackson, de Fast & Furious, et instant chair de poule pour moi, on voit l’horloge de l’hôtel de ville de Retour vers le Futur !

Cette visite m’a rappelé à quel point j’aimais le cinéma, son côté divertissant. C’est d’ailleurs à la suite de la visite chez Universal Studios que j’ai décidé d’aller voir la dernière superproduction maison : le blockbuster Fast & Furious 8. Une bouse, vue un soir dans un mall à Santa Monica. On ne m’y reprendra plus, mais c’était pour l’expérience…

Armez-vous de patience si vous voulez faire le château de Harry Potter : l’attente estimée est généralement autour de 140 minutes. Venez donc tôt le matin et commencez par Poudlard !

Sinon, pour les moins patients comme moi, l’attraction The Walking dead va assez vite, et le temps d’attente pour le petit train est relativement court.

Tips pour aller plus vite: à l’entrée du parc, des employés vous proposent de remplir un questionnaire de 3 à 5 minutes contre un pass coupe-file pour le petit train… 5 minutes contre une heure d’attente, de la data vie privée contre du temps d’attente, à vous de voir !

Autre attraction pour les fans de cinéma : le show effets spéciaux vaut le coup d’œil !

Infos sur le parc : la bouffe y est infecte, oubliez votre programme vegan pour la journée. A toute heure vous croiserez Shrek, Beetlejuice, les Simpsons et autres héros, alors ouvrez les yeux !

PS : pour les vrais cinéphiles, vous vous demandez ce que Harry « WARNER BROS » Potter fait chez Universal ? Je me suis posé la même question, et je l’ai posée lors du tour des studios Warner : « Well, you know, it’s just business, Hollywood’s a big family ! »

Pas de place chez Warner, Harry est donc en licence chez Universal !

Les Studios Warner Bros : une expérience à améliorer…

En parlant des studios Warner Bros : vous pouvez vous en passer et éviter la visite du studio au mythique château d’eau orné du WB. J’ai perdu près de trois heures là-bas pour pas grand-chose.

Un film de présentation moins bien que celui d’Universal, des studios et des décors moins intéressants que chez Universal. Seuls moments sympas de la visite :

  • le moment où on est entré dans le studio où est tournée la série Two Broke Girls
  • le moment où on a pris une photo dans le canapé du Central Perk de Friends
  • Visite à Los Angeles

  • le moment où je me suis pris pour Batman sur la Batmoto et mon ami Eric pour Harry Potter sur un balai, devant un fond vert.
  • le très court moment où j’ai pu voir les premières éditions des comics Batman, Superman, et toute la Justice League.
  • le moment où on est passé sur le set du café où travaille le personnage de Mia dans La La Land.

Néanmoins, malgré cette accumulation de moments wahoo, Universal > Warner.

A voir et à faire lors de votre visite à Los Angeles

  • Le mur rose de la boutique Paul Smith. C’est débile, c’est cliché, il faut y aller.
  • Le Malibu Pier, en travaux en ce moment, pour un café bercé par le bruit des vagues. A faire soit au réveil, soit pour le coucher de soleil (le soleil se couche dans l’eau !)
  • La PCH : Pacific Coast Highway pour conduire en longeant l’océan Pacifique. A faire pour le coucher de soleil par exemple, les couleurs sont superbes.
  • Le Griffith observatory, observatoire astronomique qui surplombe la ville. Un monument mythique que l’on retrouve dans Terminator, La La Land et autres grands films sur Los Angeles.
  • Le Hollywood Improv Comedy Club : en marchant, j’ai lu Judd Appatow en grand. J’ai pris les billets, et nous avons donc assisté à 5 passages sur scène. 2 OK, Judd Appatow moyen et 2 très très moyens. Il fallait le faire, passage obligé quand on aime écrire, quand on aime les séries et le cinéma !
  • Louer une muscle car américaine ! Vous n’imaginez pas le plaisir que j’ai eu au volant de mon Volkswagen Tiguan quand je doublais des Corvette, des Dodge et des Mustang. Qu’elles étaient belles ces Américaines, surtout la nuit, où l’on reconnaît la Mustang et la Dodge parmi des milliers grâce à leurs feux arrières…
  • Vacances à Los Angeles

    Quelques hôtels à Los Angeles pour un cocktail ou une nuit !

  • Le Château Marmont, passage indispensable pour « voir des stars ». Arrivez en voiture, pas à pied ! Croisé vite fait Rose McGowan et Dylan McDermott en 15 jours, c’est faible…
  • Le Roosevelt, hôtel mythique, ancien, à la déco d’inspiration mexicaine
  • Le Petit Ermitage : un havre de paix en plein coeur du bouillonnement de LA
  • Le SLS hôtel, designed by Starck, où j’ai passé les deux dernières nuits pour me remettre de Coachella 2017 ! Salle de sport ultra-complète, piscine sur le toit, petit-déjeuner impeccable et chambres spacieuses, j’ai même pu visiter le spa où les stars hollywoodiennes peuvent venir se reposer et se remettre en forme avec des cocktails de vitamines qu’on administrerait ici uniquement sous contrôle médical ! Une très belle expérience !

Où manger, où dîner à Los Angeles ?

J’ai eu la chance d’être accompagnée par des locaux lors de mes vacances à Los Angeles. Ils m’ont donc guidé à travers leurs bonnes adresses pendant le séjour. Retrouvez ces adresses de restaurants et brunchs à Los Angeles sur la carte ci-dessous.

  • Sugarfish : il doit y en avoir quatre ou cinq, c’est de loin le meilleur japonais de ma vie. Le riz est parfait, le poisson fondant, et la politique japonaise de la maison vise le minimalisme : on ne peut pas se goinfrer ! C’est interdit par les fondateurs, qui refusent de prendre plus de trois commandes par personne, afin que vous puissiez profiter de l’expérience.
  • Nobu à Santa Monica, pour le cadre. L’un des meilleurs japonais au monde, présent dans les plus grandes villes du monde.
  • Koi : sushi aussi, qui veut être grand et beau, attire une clientèle plus bling on va dire.
  • Urth Caffé : le café à Melrose où vous pourrez bruncher en croisant Brenda et Kelly qui rentrent du yoga. Trois localisations à Los Angeles.
  • Rose à Santa Monica : parfait aussi pour les amateurs de graines, bio, vegan, gluten-free (je me suis surpris à SURKIFFER une salade de kale, c’est vous dire le haut niveau)
  • Gratitude à Santa Monica : pareil que Rose Café, mais en encore plus « pensée positive ». Les serveurs vous livrent des cafés, des jus et des smoothies aux noms très doux, puis vous posent la question du jour : « What makes you happy ? », « What are you grateful for ? »
  • Pour les viandards, en face de Gratitude, l’écriteau de la résistance moderne chez Flake : « Proudly serving bacon since 2007 ». Flake, c’est le village de Gaulois, c’est l’enclave omnivore au sein de la patrie végane.
  • Et aussi Crossroads : ça ressemble à de la viande, mais c’est tout bio et vegan. Expérience bluffante, notamment sur « l’escalope de veau » made in tofu, soja et autres végétaleries… mais c’était très bon, donc je ne vais pas me moquer !

Toutes les autres adresses sont à retrouver dans la carte de Los Angeles ci-dessous.

Ce voyage à Los Angeles a aussi été pour moi l’occasion de reprendre conscience de ma vie de rêve actuellement, dans Paris où je peux tout faire à pied. Impossible à LA. Marcher dans une zone résidentielle, c’est presque suspect.

Si jamais vous avez besoin de précisions, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Sélim, des voyages et parfois des vacances ! (Mais un blogueur lifestyle prend-il jamais des vacances ? Vous avez quatre heures…)

2 comments on “Los Angeles : Que Faire Et Que Visiter Pendant Un Séjour à LA ?”

  1. Très sympa ton article, je suis tombé dessus en cherchant des informations pour louer une voiture à LA! Donc je vais opter pour une grosse ricaine 🙂
    Niveau hébergement, tu conseilles santa monica alors? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *