Le Cinq Codet : Hôtel ou Maison de Collectionneur ?

Mais on est où, là ? Au Cinq Codet, numéro 5, comme Chanel, rue Codet, comme l’écrivain français du début du XXème siècle. L’hôtel de luxe le Cinq Codet se cache entre deux incontournables de la capitale. Sur la terrasse, en pleine nuit, on toise presque les Invalides, mon monument préféré à Paris. Si l’on regarde de l’autre côté, c’est la Tour Eiffel et le Champ de Mars.

Entre ces deux géants, le Cinq Codet est dissimulée dans une petite rue, à l’abri des regards. On n’offre pas un tel bijou architectural à tout le monde, il se mérite… J’ai eu la chance de visiter le Cinq Codet avant son ouverture, guidé par l’architecte d’intérieur responsable du chantier, Jean-Philippe Nuel.

Hotel-luxe-Cinq-Codet-Batiment

Tapis rouge pour sa grande première. Une fois passé le vestiaire et le photocall pour immortaliser notre passage dans cette luxueuse demeure, j’essaie de m’échapper pour une visite personnelle de cet hôtel comme nul autre.

L’espace d’un instant, j’ai l’impression de me retrouver au Citizen M devant la profusion d’œuvres d’art dans les chambres et les couloirs.

Les couloirs ? Calmes, discrets, étonnants. Vivants, bien loin des hôtels traditionnels. Les chambres s’autorisent un débordement sur le couloir, comme pour souligner la différence d’ADN qui distingue ce bâtiment des années 1930 des autres palaces parisiens. L’architecte designer Jean-Philippe Nuel signe après Molitor un nouveau bijou qu’il était visiblement fier de nous faire découvrir ce soir-là.

La localisation exceptionnelle du Cinq Codet le rendra particulièrement agréable pour les touristes d’un week-end qui y trouveront le repos nécessaire ainsi que le chic inhérent au quartier. Week-end en amoureux ou escapade d’un soir au coeur de Paris, je suis tombé sous le charme d’une suite en particulier.

Duplex Cinq Codet

Cocon lumineux plein de personnalité, la chambre, où la “baignoire îlot” s’invite au pied du lit, conforte l’expérience de vivre Paris différemment, de l’intérieur, en toute quiétude.

Tables de chevet et liseuses métalliques, pour une touche industrielle décalée, dialoguent avec photographies et peintures disposées de façon aléatoire sur la tête de lit et le canapé.

Jacuzzi-Cinq-codet-Paris

Le jacuzzi ? Evidemment. Le patio, le lounge, le bar, le spa ? Aussi. La beauté habite les lieux et permet de créer cette ambiance “ateliers d’artistes” qu’on découvre dans les autres chambres. 67 chambres à vivre, 7 Junior Suites, 3 Junior Suites Duplex, et 4 Suites signatures, «Le Dôme », « Eiffel », « Rodin » et « Louis Codet » pour plonger dans un univers délicat le temps d’une nuit ou d’un week-end romantique… ou de finir un premier roman…

Chambre Paquebot Cinq Codet

Table-lin-Cinq-codet

CInq Codet Entrée

Cinq-codet-palace-Paris

Bar-lounge-Cinq-Codet

Les artistes du Cinq Codet

Diplômé en 1987 des Beaux-arts de Paris, l’architecte d’intérieur et designer JEAN-PHILIPPE NUEL a fait du Cinq Codet une véritable oeuvre d’art.

« J’aime concevoir des hôtels de luxe, ce sont des lieux de vie, de rêves, des projets complexes avec des restaurants, des bars, et espaces toujours plus sophistiqués. Ils sont révélateurs de nos modes de vie, de nos attentes. J’aime qu’ils nous ressemblent, qu’ils soient en prise avec leur époque mais également qu’ils transcendent notre quotidien ».

Ainsi, on retrouve à la fois des tableaux de Julien Rondo, des vidéos de Stéphane Aboudaram, des peintures et sculptures de Béatrice Grandjean, et des photographies de Christian Bassot. J’avoue avoir été plus sensible au charme des photographies de Christophe Dugied…

Chambre Cinq Codet

“Cette série de nus en noir et blanc est une évocation du Paris des années 30, quand Paris était le centre artistique du monde, où travaillaient Man Ray, Brassaï, Kertesz, Jacques Henri Lartigue, Cartier Bresson et tant d’autres. L’expérimentation de ces jeunes artistes était beaucoup tournée vers les recherches de lumière, nocturne pour BRassaï, en studio pour Man Ray, de jour pour les autres. J’ai voulu rendre hommage aux artistes et aux femmes de cette époque qui représentaient la modernité de Paris !”

Site internet : Le Cinq Codet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *