Conseils-écriture-blog

3 Conseils aux Blogueurs et Créateurs de Contenu pour Ecrire Même Sans Inspiration

Un très bon ami, Thomas, vient de m’appeler pour me demander des conseils pour écrire. Il vient de lancer son activité et a besoin d’alimenter son blog. Trouver du contenu, avoir des choses à dire implique de mettre en place une structure et des process efficaces.

Pour tous ceux qui auraient envie de créer leur blog ou de devenir influent (ou influenceur), je livre mes 3 secrets pour écrire en toute circonstance.

Conseils-écriture-blogLa peur de la page blanche, les Anglais appellent ça le writer’s block. Or, quand on a une activité qui exige qu’on écrive et qu’on crée de manière régulière, on ne peut pas se permettre d’attendre la divine « inspiration ».

C’est bon pour les films ou les romans où le héros maudit est à un moment frappé par un éclair de génie et retrouve l’inspiration.

Dans la vie, tous ceux qui travaillent dans la création sont plutôt soumis à des cadences de production similaires à celles de l’industrie et ne peuvent se permettre d’attendre « le bon moment ». Il faut pouvoir produire en permanence. Le bon moment, on le crée, on le force.

Et comme ce bon vieux Seth Godin, un grand blogueur US le rappelle en permanence, mieux vaut un travail fait à 80% et livré que 100% qui n’arrivent jamais. Face au perfectionnisme qui peut paralyser, il préconise en permanence de « shipping », d’envoyer son travail. Il faut livrer, on n’a pas le choix. Ne pas attendre. Ne pas se laisser bloquer par le perfectionnisme, cette fausse excuse qui nous paralyse. Voici le lien pour son PDF gratuit sobrement intitulé SHIP IT !

Mon pote m’a donc demandé mes tips pour écrire en toute circonstance, c’est parti !

CONSEIL 1 : Avoir un solide planning de publication

C’est l’outil le plus important pour vous forcer à écrire et à créer. Le mien est très simple : sur ce blog, j’ai 7 rubriques. L’objectif est de publier une fois dans chaque rubrique, une fois par jour. (Ça, c’est si j’avais VRAIMENT le temps et que j’étais vraiment discipliné, et que je respectais les conseils que je donne).

La réalité est toute autre : j’écris depuis 2006, je sais que je ne trouve jamais ni le temps ni la force d’écrire sur mon blog plus de trois fois par semaine, qui reste un plaisir et non ma profession.

Il s’agit donc de prioriser le calendrier de vos publications :

  • Quelles sont les rubriques les plus importantes ?
  • Celles pour lesquelles vous voulez être connu et reconnu ?

Dans votre agenda, prévoyez des plages horaires d’écriture, et les dates de publication. Sur votre agenda, notez à J-2 et J-1 « Ecrire » « Relire » « Editer » et enfin « Publier » le jour J.

Le voir écrit sur votre agenda vous forcera à écrire, vous prendrez le temps pour le faire. Vraiment. Ne vous dites pas « j’écrirais quand j’aurais le temps » mais plutôt « OK, samedi matin je me lève et je plie mes deux articles pour la semaine ».

CONSEIL 2 : Le RUBRIQUIER, votre classement efficace d’idées

Le Rubriquier, c’est comme mon herbier, ce joli cahier dans lequel je classais les feuilles mortes en automne. Devenu adulte, je me suis mis à classer les articles lus à gauche à droite.

Parfois dans Pearltrees, parfois dans Pinterest, Pocket, Flipoard, Evernote ou parfois dans un document Excel secret que je garde pour moi.

Mes sources : de Business Insider au Huffington Post en passant par Mediapart, Slate ou les blogs de mes amis, de mon feed Facebook à ma timeline twitter, je passe beaucoup trop de temps à glander. A procrastiner. A me dire « mais non, c’est de la veille… », ça compte comme du travail.

Au fil du temps, plus vous likez ou cliquez sur un certains types de publications (par exemple pour moi les hôtels de luxe, le voyage, le sport, les conseils business, le lifestyle), plus l’algorithme va s’affiner et vous proposer un certain type de contenu qui vous intéresse.

Vous n’êtes pas obligé de passer des heures à glander sur Facebook pour trouver l’inspiration, c’est même l’inverse : passez-y le moins de temps possible…

Le meilleur outil pour la veille : twitter et les listes. C’est là que je conserve par exemple certaines listes publiques, comme ma liste webmarketing, qui me permet de faire une veille efficace au quotidien.

Certains anciens préfèrent s’abonner à des newsletters afin de recevoir les infos directement dans leurs boîtes mails : au fond, c’est à vous de sélectionner le support qui vous convient, en fonction de vos habitudes.

CONSEIL 3 : Ecrire aux meilleures heures

Si vous fouillez un peu le web à la recherche de techniques d’écriture, vous allez lire que certains écrivains sont plutôt du matin, se posent à une table et se forcent à écrire.

D’autres sont plutôt du soir, après quelques verres.

Conseils-écriture-blog
Mon témoignage : je travaille avec des brutes qui ont très bien compris que le cerveau fonctionne bien mieux au réveil. Il est clean, il est reposé, il est prêt à attaquer une grosse journée. Le cerveau est aussi plus gros le matin, mieux hydraté.

Personnellement, j’écris le matin depuis quelques années. Au début chez Ra7or, c’était des idées qui me prenaient, et je DEVAIS écrire. Il n’était pas rare que je mette le point final et que je signe Jean-Kévin sur le coup des trois heures du matin, j’étais comme possédé.

Désormais, je suis plus stratégique. Je me couche en sachant ce qui m’attend le lendemain, en sachant quels articles j’ai à écrire, et combien de temps je vais passer sur cet article.

La logique de rentabilité s’applique à certains clients pour qui je crée du contenu, la logique du plaisir s’applique pour ce blog où je prends parfois trop de temps pour écrire mes articles… (ce qui fait que j’ai actuellement entre 8 et 10 articles en retard…)

Attention : si vous êtes un écrivain ou blogueur de type « inspiré », ne refusez pas ces phases d’inspiration surgies de nulle part. Le seul risque, c’est de se couper de toute vie sociale, de ne plus se coucher en même temps que celle qu’on aime, de ne plus sortir avec ses amis parce qu’on aura trop attendu pour démarrer l’écriture d’un article… Au pied du mur, on est souvent meilleur et plus créatif, mais avec l’âge, on apprend à s’organiser pour éviter ce stress de dernière minute.

Conseil bonus pour écrire dès maintenant

N’essayez pas de vous inventer un personnage, ne soyez pas différent en ligne : restez vous-même. Nous avons tous notre sensibilité, qui fait notre richesse. Vous serez lu parce que vous trouverez un ton, une manière de raconter les histoires qui vous est propre.

Au fond, le seul moyen d’écrire, c’est de commencer, et de voir comment ça sort. Il sera toujours temps de revenir sur le texte et de tout jeter si c’est mauvais.

Ne vous souciez pas des critiques si vous êtes vrai : on ne peut pas plaire à tout le monde.

Conseils pour écrire blog

Vous visez peut-être 80% des gens, peut-être seulement 50 %, vous évoluez peut-être dans une niche où seulement 20% des personnes ont envie de vous lire : soit !

C’est parfait : c’est votre audience, c’est pour vous et pour eux que vous écrivez ! Ne vous mentez pas pour plaire à des personnes qui ne comprennent pas ce que vous faites, qui n’ont pas besoin de ce que vous écrivez.

Déposez l’armure, prenez la plume : on vous attend sur le web aujourd’hui ! Allez, parce que je suis sympa, je vous laisse réfléchir à la structure de votre article aujourd’hui, vous reposer et demain vous l’écrivez !

Bonne chance à mon pote Thomas, hâte de lire tes articles !

Sélim, blogueur écrivain scénariste

2 comments on “3 Conseils aux Blogueurs et Créateurs de Contenu pour Ecrire Même Sans Inspiration”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *