10 Km de l’Equipe : depuis, j’applique le HALT !

“Un récit bouleversant” Usain Bolt
“On n’a pas vu ça depuis le décollage de Challenger” Jean-Michel Nasa.
“Mais t’es vraiment demeuré, je t’avais dit de ne pas forcer !” Mon docteur (à vrai dire, la meilleure au monde).

Ça, c'est mon coeur !

Maintenant que vous avez lu les critiques, vous pouvez lire le récit de mes 10KM de l’Equipe, le journal qui n’est pas copain de Samir Nasri. Tout a commencé quand j’ai reçu l’invitation pour participer aux 10 KM. Facile, j’ai fait les 10KM Nike en 45 minutes… Sauf que…

Sauf que trois semaines avant, j’avais un tournoi de foot (coucou BWIN)en salle qui m’a laissé bien mal en point. Pouce retourné le matin sur un arrêt ridicule (la blessure débile, c’est celle-là). Chocs à répétition sur la cheville à tel point que je boitais le soir, et pour finir, côtes et thorax endoloris grâce à un choc violent avec un défenseur qui me contraint à sortir du terrain.

En clair, je n’ai pas respiré pendant deux semaines à cause des contusions sur le thorax. Pas eu le temps de courir correctement pour me préparer.

Ajoutons à ça une péripétie en territoire anglais le week-end dernier qui m’a privé d’heures de sommeil non négligeables, d’un emploi du temps surchargé entre les clients pour le coaching en séduction et ceux qui viennent me voir pour le Social Media…

Ajoutons à ça Watch the Throne à Bercy le 18. Promis, c’était bien mais épuisant.

La défaite de la France face à la Suède le lendemain, commentée par Baffie et Darmon au bout du monde (Austerlitz), merci Carlsberg !

King Kong Théorie au théâtre le mercredi (Allez-y si vous voulez voir une performance féministe avec des poils).

Jeudi : journée de tournage pour un jeu télévisé qui sera diffusé sur TF1 : j’ai commis l’erreur de rester debout toute la journée (10 heures – 21H30). Mauvaise idée. Fête de la musique ? Non, je n’aime pas la foule.

Et là vous vous dites, “Il s’est peut-être entraîné le vendredi ?”. Même pas. Pas eu le temps.

Comme Orelsan le chante : “Et je sais déjà comment ça va finir… Mal”.

Cheville droite en vrac, poumons défoncés, j’ai commencé à me sentir mal trois minutes avant le départ, dans le sas de départ du 10 KM avec tous les mecs en maillots verts. L’équipe de la RATP. Là, j’avais besoin d’air. Eux, ils ont l’habitude d’être serrés, c’est leur job, non ?

Plus sérieusement, je prends un départ de débile mental, comme si j’avais envie de mourir pour m’extraire de la foule. je brûle tous les gens de mon sas. Je sens que je pars trop vite et je boucle mon premier et dernier kilomètre en moins de 3’30 (ce qui est une hérésie vu la condition physique que j’avais dimanche).

Quand ma cheville lâche et que mes poumons sentent le sang, je marche. Je me fais le chemin du retour à pied, en boîtant. Je croise tous ces regards incrédules. Ben oui…
Dix minutes après, je vois LudoFJ s’élancer, c’est le seul que j’ai distingué dans la foule !

Une demie-heure après, je suis dans le cabinet de mon étiopathe qui a fait son possible pour me remettre en place.

La leçon : un système d’alerte pour écouter ton corps.
HALT !
Hungry : dédié à toutes les filles qui sautent des repas, “parce qu’elles ont trop de boulot”. Il faut manger pour avancer.
Angry : chercher les causes de ses colères quand on enrage pour un oui ou pour un non.
Lonely : savoir se retirer quand on a besoin d’être seul ou au contraire demander de l’aide quand on se sent seul.
Tired : votre corps, cette splendide machine, ne saurait fonctionner sans repos. Je le dis d’autant plus que je passe nombre de soirées dehors avec des amis qui ont les mêmes contraintes de RP. La coke est une illusion…

PS : merci à @osmany pour la suggestion des 10KM, merci à @emontecer pour l’invitation, et à tous ceux qui ont vanné.
J’ai pris conscience que j’avais vraiment besoin de repos.
Que je ne peux pas tout faire, ce qui m’a mené à faire des choix assez durs, pour me concentrer sur certaines activités plutôt que d’autres…

Objectif : vie plus saine, et passer sous la barre des 45 minutes lors du prochain 10KM ! (Sans Ventoline).

Demain, je vous raconte la blague déterrée aujourd’hui sur Twitter : ma participation à l’émission NEXT en 2009.

Sélim, canard boîteux…

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des pages de vente, des campagnes de pub aussi : je suis Sélim Niederhoffer, copywriter et coach en copywriting. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne, pour forbes.fr, glassdoor.fr, les-mots-magiques.com, et j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi. Mon dernier livre, Le Guide du Copywriting, est paru aux Editions Eyrolles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *