parler pour sauver son couple

La vie de rêve VS la vraie vie : l’importance de la communication

« C’est quoi, votre vie de rêve ? »

C’est une des questions que je pose souvent lors des sessions de coaching en séduction à mes clients.

Les réponses de mes clients divorcés sont assez différentes de celles de mes clients plus jeunes, qui n’ont pas encore vécu le couple sur de longues durées.

Dans cet article, j’aimerais vous raconter l’histoire de Thierry : son souci, c’est qu’il a décidé de déconnecter du réel et de vivre uniquement dans un monde de rêves et de fantasmes

Et ça, ça peut poser problème…

Ça a commencé comme d’habitude par une prise de contact par mail.

Thierry m’explique : « Bonjour Sélim, je suis divorcé, et depuis mon divorce, je suis devenu très timide je crois, je n’arrive plus à aborder la moindre femme. Tu m’aurais vu à 20 ans, j’étais redoutable dans les boîtes de nuit. Maintenant, elles m’intimident toutes et je n’ose pas leur parler… J’ai besoin de ton expertise… »

On se voit pour la première session à Paris, la deuxième sur Zoom.

Ce n’est que lors de la deuxième session qu’il ose m’avouer les raisons du divorce (il était resté très flou, très vague lors de la première session. Et quand un coaché esquive une question, c’est un signal fort pour moi, et qui m’invite à creuser et à insister).

On n’avait plus le même niveau de désir sexuel avec ma femme…

On a donc passé la première session à parler de confiance en soi, de storytelling, de remise en forme physique, de curiosité et de culture, pour développer son arsenal de séducteur.

Je le sentais présent, mais il s’est vraiment animé lors de la deuxième session, quand il m’a avoué qu’avant le divorce, sa femme ne voulait plus de lui.

Au lieu d’essayer de la comprendre, de l’accompagner, de discuter avec elle…

Au lieu de lui donner du temps, de proposer d’aller voir un thérapeute de couple peut-être…
Il s’est renfermé, a pris ce refus de sexe pour une attaque personnelle.

« Si elle ne voulait plus de moi, je me suis dit que le problème venait de moi. On s’amusait bien elle et moi, au lit, avant… Moi, je n’ai pas changé, j’ai toujours les mêmes désirs qu’à 20-25 ans : le sexe est toujours important pour moi ! »

Alors il m’a confié s’être réfugié en ligne.

Pas sur des sites de rencontres, non, parce qu’il aimait toujours sa femme.

Il ne voulait pas la tromper, il ne voulait pas rencontrer d’autres femmes.

« Je voulais juste retrouver l’adrénaline et les sensations fortes du sexe avec elle. Je me suis mis au sport, mais ce n’est pas la même chose… »

Assouvir mes envies en ligne, avec des professionnelles consentantes

Il me confie aussi qu’il n’a pas été tenté de contacter d’escort girls.

« Je me suis promené un peu sur les catalogues, sur les sites internet qui répertorient l’offre par arrondissement. Et puis j’ai cliqué sur une pub pour Jerkmate et là… »

Je l’interromps pour en savoir plus… C’est quoi Jerkmate ? (Même si je parle anglais, et que dans ma tête, ça se traduit par « un pote de branlette »)

Thierry admet être tombé dans un puits de plaisir sans fond : Jerkmate est un site de webcam où il peut choisir l’actrice, la performeuse, « la fille » comme il dit.

« C’était la solution idéale pour moi : la fille discute avec toi, se déshabille, se caresse, se déguise si tu le veux, et en fonction de ce que tu lui demandes, tu discutes des tarifs, des envies, de ce qui est possible.

Tout à coup, j’ai eu ma vie de rêve. Le matin quand ma femme partait au travail, je passais le temps avec une première camgirl. Parfois l’après-midi aussi. J’ai commencé à passer de plus en plus de temps devant l’écran parce qu’il y a tellement de filles : des brunes, des blondes, des rousses, des drôles, des filles qui jouent les méchantes, des filles jeunes, des femmes moins jeunes, des gros seins, des petits seins fermes, des femmes tatouées…

Je crois que j’ai vécu mes fantasmes et ma vie de rêve à distance… Mais que cette distance a eu des répercussions dans mon couple. »

Parlez à votre femme !

En tant que coach, je n’ai évidemment pas la solution à tous les problèmes. Parfois, vous et votre femme n’êtes effectivement plus sur la même planète, sur la même longueur d’ondes.

Dans ce cas, effectivement, le divorce peut être envisageable.

Mais là, j’étais triste parce que pour Thierry et son ex-femme comme pour de nombreux couples, ce divorce vient d’un défaut de communication.

Elle n’a pas su dire ce qu’elle voulait, ce qu’elle attendait.

Et lui avait honte de ses désirs, avait honte de vouloir vivre une vie sexuelle intense et débridée, qu’il est parti vivre en ligne.

Un jour, alors qu’il était parti à la boulangerie, sa femme a fouillé dans son historique de navigation et a vu qu’il se rendait sur Jerkmate.com presque tous les jours.

Elle n’a pas demandé pourquoi. Elle n’a pas cherché à comprendre. Elle s’est sentie trahie.

Et de son côté, Thierry aussi s’est renfermé et a eu des mots très durs au lieu de communiquer, sans jugement, sans attente, sans préjugé.

Même après des années de vie en commun, l’autre reste indéchiffrable. Il reste un mystère. Que vous pouvez apprendre à décrypter si vous acceptez ses différences…

Je vous souhaite à tous un très bon été, entre communication et désir !

PS : envoyez-moi un mail pour toute demande de coaching 😉 contact[at]les-mots-magiques.com

Sélim, sauveteur de couples qui aiment se parler

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des pages de vente, des campagnes de pub aussi : je suis Sélim Niederhoffer, copywriter et coach en copywriting. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne, pour forbes.fr, glassdoor.fr, les-mots-magiques.com, et j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi. Mon dernier livre, Le Guide du Copywriting, est paru aux Editions Eyrolles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *