erreurs-quand-écriture-livre

Ne faites JAMAIS ces 3 erreurs si vous écrivez un livre !

Cet article est la version longue d’un post Instagram. Malheureusement, j’avais plus de 400 mots, donc la légende était trop longue pour être postée sous la photo Instagram du jour.

Découvrez ici les 3 erreurs à ne pas faire si vous écrivez un livre, et que vous voulez lui assurer une bonne promotion pour faire des ventes.

Voici le post original, et vous trouverez le texte en version longue juste sous la photo !

Ne faites JAMAIS ces 3 erreurs si vous êtes écrivez un livre !

En 2017, j’ai publié 2 livres : le premier en mai, sur la barbe, chez Solar. Le second en septembre, Leçons de séduction, aux éditions Leduc.

J’ai fait le choix de ne pas trop parler de celui sur la barbe, un livre de commande.

Ça s’est fait assez naturellement : une éditrice a repéré mon article consacré aux meilleurs barbiers de Paris sur le blog parce qu’il était #1 sur Google. Elle m’a contacté et m’a demandé si j’étais OK pour écrire pour elle un livre entier sur le sujet. J’ai évidemment répondu oui… alors que j’avais déjà un autre projet de livre qui devait m’occuper une partie de l’année. Résultat : des nuits blanches assez intéressantes cette année-là pour rendre les deux livres dans les temps !

Avec le recul, voici les 3 erreurs que j’ai faites en écrivant et en lançant ces deux livres.

Erreur 1 : écrire un dictionnaire, un ABCédaire.

Ça fait fuir tout le monde, les dictionnaires. Ça rappelle l’école. Et visiblement, les gens n’aiment pas trop l’école (mais moi, je ne le savais pas, j’ai toujours aimé apprendre des trucs ! 😊)

Erreur 2 : inventer un nombre magique.

En effet, le sous-titre du livre Leçons de Séduction, c’est « 375 Leçons pour toutes les faire tomber ». Ambitieux, je sais.

Le vrai souci, c’est que 375 est un nombre tout pourri, qui n’évoque rien à personne.
365, c’est instinctif, tout le monde le comprend. Ça parle. C’est immédiat. C’est une leçon par jour. Mais 375, ça « n’existe pas » dans la tête des gens.

Ça n’existe tellement pas que de nombreuses librairies en ligne ont décidé de corriger d’elles-mêmes ce qu’elles croyaient être une erreur, et ont préféré utiliser 365 au lieu de 375… ça m’apprendra à vouloir réinventer la roue.

Erreur 3 : penser que ça va être l’événement de l’année. Devinez quoi ? Les gens s’en foutent !

Ils ont autre chose à faire que de promouvoir votre livre. Les journalistes ont autre chose à faire. Les blogueurs ont autre chose à faire. Vous n’êtes pas le centre du monde.

A part pour 1% de votre lectorat, le 1% de fans qui vont vous faire confiance dès la pré-commande (merci à eux !), la promotion d’un livre est un combat acharné.

C’est un marathon où vous allez devoir vous impliquer, et développer une relation avec chaque journaliste, blogueur, influenceur, podcasteur, Youtubeur…

Toute cette promotion prend du temps, alors pensez-y dès l’écriture du livre !

2017 fut une très belle année, celle de ma rencontre avec l’édition… et il n’est pas impossible qu’on reparle bientôt de livres ici !

Bon dimanche soir à tous !

Sélim, copywriter et auteur

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des pages de vente, des campagnes de pub aussi : je suis Sélim Niederhoffer, copywriter et coach en copywriting. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne, pour forbes.fr, glassdoor.fr, les-mots-magiques.com, et j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi. Mon dernier livre, Le Guide du Copywriting, est paru aux Editions Eyrolles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *