Le STratego-marketing-personnel

Le Strat’Ego : Les Meilleures et les Pires Pratiques du Marketing Personnel

Vous êtes un produit, c’est pas moi qui le dis ! Non, c’est ce bon vieux Beigbeder qui en parlait dans 99 francs, expliquant dès l’incipit que tout le monde a un prix.

Il enfonce le clou un peu plus loin : « Vous êtes les produits d’une époque. Non. Trop facile d’incriminer l’époque. Vous êtes des produits tout court. »

Et comme tout produit, il faut un bon packaging et une bonne campagne de promo pour que vous trouviez un acheteur (employeur ou conjoint).

Le cours du jour est dédié au marketing personnel, l’art de vous vendre. Il vous est dispensé par Yannick Chatelain, dans son nouvel ouvrage Le Strat’Ego, qui recense les meilleures… et les pires pratiques du marketing personnel.

Hier Hitler et Goebbels, aujourd’hui Kanye West ou Donald Trump et Twitter : le culte de la marque ou de la personnalité, c’est la même chose, un très bon moyen de vendre sa soupe ou son programme électoral.

En cette époque du culte de soi sur les réseaux sociaux (selfies, stories, moi je et histoires débiles sur Linkedin), le livre le Strat’Ego vous permet de maîtriser le marketing personnel 2.0, celui qui se joue sur internet et les réseaux sociaux.

Se marketer soi-même, c’est le choix que j’ai fait avec le nom de ce blog… A une époque où ça fleurait encore bon le narcissisme à plein nez.

Mais développer son réseau, l’entretenir, le faire avec talent en ayant à cœur de soigner la forme et le fond, en usant des leviers adaptés, dans le bon timing, ça s’apprend ! Et ça s’apprend d’autant mieux avec le Strat’Ego de Yannick Chatelain.

Tout ce que vous tweetez pourra et sera retenu contre vous !

Certains candidats se sont fait griller par des recruteurs parce qu’ils avaient partagé en ligne des positions électorales pas conformes à celles de leur futur boss.

Exemple plus proche de nous : le réalisateur James Gunn, qui se fait virer par Disney de la franchise « Les Gardiens de la Galaxie » pour de vieux tweets à l’humour pédophile douteux.

Et j’allais presque oublier le cas de la candidate de The Voice, Mennel Ibtissem.

Le web n’oublie pas. Malgré le « droit à l’oubli ». Un recruteur peut passer du temps à traquer vos erreurs de marketing personnel en ligne. Vos contributions à un forum obscur. Vos photos publiques sur Instagram.

Un collègue désormais concurrent pour une promotion peut ressortir un vieux statut Facebook où vous vous plaigniez de votre boss pour vous nuire.

Heureusement, le Strat’Ego vous aide à faire le ménage en ligne, et à définir une bonne stratégie pour vous « vendre sans vous vanter » (oui, c’est l’expression que j’utilise en permanence chez Artdeseduire avec mes coachés, car le travail est le même : on sait très bien que tous les premiers rendez-vous galants se terminent par une recherche Google / FB / Instagram de vos noms et prénoms par la personne en face de vous. Et ça, c’est si vous êtes chanceux. En réalité, cette recherche arrive bien souvent AVANT le premier date, mais ça c’est une autre histoire…)

Le Stra’Ego se lit vite : 9 chapitres bien découpés et illustrés, et surtout, ce que j’ai apprécié c’est qu’il vous donne vraiment les outils pour prendre votre personal branding en main.

On n’est pas dans le théorique, on est dans le concret !

Par exemple, le chapitre 5 est consacré au nettoyage des résultats compromettants, le chapitre 8 aborde les médias sociaux professionnels, généralistes et spécialisés pour bien cibler vos communications, et le chapitre 9 est celui des cartons rouges, des « pratiques rédhibitoires » (oui oui, toi qui like tes propres photos, on te voit, et on te juge…)

On sent que l’auteur, Yannick Chatelain, parle d’un sujet qu’il connaît bien et pour cause : enseignant, chercheur et professeur associé à Grenoble Ecole de Management, il a déjà écrit de nombreux ouvrages sur le digital, le hacking ou encore la cybercriminalité.

Le premier ouvrage que j’avais lu de lui ? Dans un Grenoble-Bordeaux de l’enfer (7-8 heures…), en 2007, j’avais dévoré « In bed with the web – Internet et le nouvel adultère » mêlant mes deux passions, le web et l’Amouuuuuuuuuuuuuuuuur !

Le Strat’Ego se lit vite, 139 pages, et je parie que vous allez prendre des notes… en tout cas, je vous y encourage !

Le Strat’Ego, 20€ – Pearson

Bonne lecture à tous, et bonne rentrée pour ceux qui débarquent au bureau après un mois d’août ensoleillé !

Sélim, personal brander de l’amour (et des célébrités, eheh)

PS : pour discuter « personal branding et amour », n’hésitez pas à me contacter par mail selim[at]artdeseduire.com

One comment on “Le Strat’Ego : Les Meilleures et les Pires Pratiques du Marketing Personnel”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *