via toscanini ceinture

La Ceinture Via Toscanini : Du Cuir et de la Patine qui vous cassent la Rétine

En termes de style et de conseils pour bien s’habiller, il y en a un qu’on m’a soufflé il y a des années, qui était assez simple : « Toujours assortir ta ceinture avec tes chaussures ». En découvrant la collection via Toscanini, je me suis demandé comment j’allais faire pour trouver des chaussures aussi bien cirées !

J’ai interviewé le fondateur du blog mode homme Be What You Wear Jeremy Kohlmann pour en savoir plus sur les trois ceintures Via Toscanini.

Pourquoi le marché de la ceinture, Jérémy Kohlmann ?

Cela vient de pas mal de choses en fait. Tout d’abord, Valérie (De Revenge Hom, concept-store avec qui nous avons co-créé le produit) est comme moi, passionnée de beaux cuirs, de belles peausseries; toutefois démarrer une première collaboration avec une paire de chaussures ou un blouson était plutôt risqué, on a alors tranché pour la ceinture !

Cela vient également d’un constat : le manque de ceintures de qualité, dans une gamme de prix que l’on recherchait (plus de 50 euros, mais moins de 300). Tout cela combiné, ajouté au fait que Valerie travaillait avec un atelier de maroquinerie en Italie depuis très longtemps et pouf, le projet Via Toscanini était né ! L’idée de la patine en collaboration avec Emilie (notre coloriste) est venue par la suite, quand on s’est dit que l’on travaillerait bien un cuir brut.

En combien de temps tu as monté ce projet ?

Normalement, il faut compter 4 à 6 mois pour monter un projet comme celui-ci, mais étant le premier, cela nous a pris un peu moins d’un an !

La production et les patines sont finalement allées assez vite, mais c’est toute la maturation du projet qui prend du temps : le penser, le décider, imaginer sa commercialisation, son histoire etc… On ne voulait pas d’un énième produit fait par un blog, on voulait vraiment raconter quelque chose.

Un conseil pour bien choisir sa ceinture ?

Un bon cuir fera souvent une bonne ceinture, c’est valable pour tout : les matières sont très importantes. Il n’y a je crois que pour les chemises ou les vestes que l’on conseille de regarder la coupe en premier. Un beau cuir, une boucle basique mais solide et le tour est joué ! Ah, et évitez tout ce qui est un peu trop « bling ».

Après on peut chipoter et rentrer dans le détail : 3 ou 3,5 cm d’épaisseur pour aller sur un pantalon, plutôt 4 cm sur du jean, mais bon, ce sont finalement des détails…

Via Toscanini ceintures

Graphite, cognac-miel ou bleu pétrole, à vous de choisir !

(J’ai personnellement opté pour celle qui s’accorde le plus facilement avec mon style, la cognac-miel qui a reçu un très bel accueil !)

Des fautes de goût à éviter ?

Comme je le disais au-dessus : des boucles trop voyantes, avec du strass, des cuirs bas de gamme mélangés à du plastique (si si, ça existe…) voir du simili…

Pour une ceinture, le montage doit être sobre, après il est toujours possible de jouer avec les couleurs. Evitez simplement les choses énormes et trop clinquantes de certains géants du luxe ou même du Mass Market. L’élégance est souvent dans la discrétion.

La suite pour BWYW, c’est quoi ?

D’autres collaborations sur d’autres produits, mais le projet sortira en juin d’ailleurs ! Par ailleurs, un nouveau projet secret : Le Lab BW-YW qui fera son apparition en septembre.

On essaie d’aller toujours plus loin, que ce soit dans l’éditorial ou dans les projets que l’on lance. Surtout, Adrien va nous rejoindre à plein temps comme responsable edito et partenariats, ce qui va me laisser plus de temps sur la stratégie et les nouveaux projets !

(Même si finalement on a un management assez flat, on pense tout ensemble avec la team). En bref ça bouge pas mal 😉

Où peut-on se procurer la ceinture de ses rêves Via Toscanini ?

Soit sur Bw-Yw par ici : Ceinture patinée Via Toscanini
Soit pour les Strasbourgeois ou les gens de passage dans la capitale européenne, au concept-store Revenge Hom !

Looks Via Toscanini ceintures

Conseils d’entretien de la ceinture Via Toscanini

L’entretien d’une ceinture patinée, c’est finalement assez simple : crémer une fois par mois, quand le cuir a l’air un peu sec, et cirer de temps en temps pour protéger et garder la brillance (une fois toutes les 2 à 3 semaines). Et le tour est joué ! Une ceinture comme la Via Toscanini devrait vous durer plusieurs années 😉

Merci à Jérémy Kohlmann pour ces précisions ! Pour en savoir plus sur la mode homme, c’est sur son site Be What You Wear !

One comment on “La Ceinture Via Toscanini : Du Cuir et de la Patine qui vous cassent la Rétine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *