Urban Football Aubervilliers : le direct commenté de manière totalement objective

La première chose à faire pour lire cet article est de comprendre que l’Urban Foot est un endroit où on souffre beaucoup. Il paraît que l’Urban est au foot ce que le squash est au tennis, ou un truc dans le genre.

Pour accroître encore le plaisir des joueurs qui aimaient bien lâcher 10 euros par heure, les boss de l’Urban ont décidé d’installer des webcams pour 2€ de plus, pour que les apprentis Platini puissent revoir leurs plus belles mains, leurs plus beaux coups-francs, et revoir les pires erreurs de leur souffre-douleur pour les humilier la semaine suivante. Revivez ici le match qui opposa ce soir les gentils aux méchants.

Si vous nous rejoignez à la 5ème minute, vous n’avez rien raté, @Guillermo83 n’était pas encore sur le terrain, Romain Follain nous avait déjà gratifié de pralines hors cadre, hors-champ, hors-galaxie. L’opposition 5-5 promise n’a démarrée qu’en 4 contre 4, puis le déséquilibre est arrivé.

C’est d’ailleurs à la faveur d’une interrogation que le premier but est inscrit à 5’15. Que fout @Guillermo83 dans ce coin ? est-il en jeu ? Quelle équipe rejoint-il ? Pas le temps d’hésiter, @Lepiegeafilles décoche une flèche brossée dans la cage des méchants. Le match est lancé !

Buuuut ! 6’25 et @JulienPauletto le Dark Knight de l’équipe des gentils chevauche seul vers le but adverse. Deux défenseurs adverses ont bien tenté de revenir, mais l’explosivité du Dark Knight aura raison d’eux.
+2 pour les gentils.

7’30 : un angle que la Nasa étudie encore pour ce but. Pressés dans leur moitié de terrain, les gentils résistent et trouvent la faille par l’intermédiaire du pied droit de l’attaquant @lepiegeafilles.

A ce moment de la partie, rappelons-le, les gentils sont en infériorité numérique. Et sont aussi plus petits, en termes de centimètres. C’est David contre Goliath, 3-0 pour David.

8’08 : patate de @MikaelOut. Rien à expliquer. 4-0. Les méchants enragent secrètement et leur entraîneur convoque des marabouts pour remédier à leur problème d’efficacité.

9’13 : ATTENTAT ! Une faute inexcusable de @Franckitoooo sur @MikaelOut… probablement de la jalousie à cause du but précédent… Lui et son équipe en supériorité numérique seront punis par la frappe ajustée du milieu de terrain de @lepiegeafilles. 5-0, les méchants prennent une main entière dans leur visage.

9’55 : @RomainFollain dans les buts, enfin, assis par terre, on sent la désillusion dans les gestes. Il tourne le dos à ses équipiers pour aller chercher le cuir qui une fois de plus a fini au fond des filets. 6-0, l’addition est salée pour l’équipe des méchants. Un but exemplaire de @JulienPauletto ! Tous les jeunes devraient avoir cet état d’esprit !

Côté méchant, ça parle beaucoup, ça se prend pour le Barça en faisant tourner la balle, mais les résultats tardent à venir…

11’45 : @JulienPauletto déroule et aggrave le score. 7-0, le peuple en délire espère secrètement revivre un France – Azerbaïdjan…

12’15 : @Lepiegeafilles avouera en conférence de presse avoir beaucoup joué au billard étant enfant. Depuis, les méchants diffusent ce but en boucle pour comprendre… 8-0, certains spectateurs quittent le stade…

14’30 sans marquer un but… En équivalent EDF, ça correspond à peu près au record de Karim Benzema. De mémoire d’homme, on n’avait jamais vu ça. On en avait entendu parler, mais on croyait que c’était des légendes urbaines.

Pour des questions d’impartialité, ici s’arrête le direct de ce match merveilleux.

Merci les copains, bien joué, ce fut grandement fair-play. Merci @RomainFollain pour le calcul du nombre de joueurs, à @Guillermo83 pour sa ponctualité (l’hôpital qui se fout…), à @Jouanito, @Franckitoooo et l’inamovible @VincentPereira1, le gang des méchants qui emporteront la partie par deux buts d’écart.
A cinq contre quatre, est-il encore besoin de le répéter.
PS : merci aussi à André !

Sélim, commentateur professionnel. Et objectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *