Tukif.com : découverte d’un tube français sans publicité

Billet sponsorisé.

Non, un tube, ce n’est pas de la musique qu’on nous passe en boucle. Prononçons un “tioube”. Comme un cousin de Youtioube. Mais pour le cinéma d’action porno. Un truc d’adulte. Si tu as moins de 18 ans, tu arrêtes de lire tout de suite.

Si tu es un peu plus vieux, ou vieille d’ailleurs, pardon les filles, tu peux rester pour parler de marketing un peu. Parce que oui, le marketing et la communication sont la base du porno. Ok, la technologie aussi. Là, j’ai découvert un site qui ne me vendait ni allongement du pénis, ni fille de ma région, au début c’est bizarre, tu sens comme une erreur 404 dans le web mais non : Tukif.com fonctionne sans publicité… Comment ça marche ?

En cela Tukif.com approche le lecteur / viewer un peu comme moi. Je n’ai jamais voulu avoir de publicité, pour ne pas polluer visuellement mon cher lecteur.
Ce site porno propose un modèle participatif à la Wikipedia : les internautes peuvent charger des vidéos et peuvent participer à la mise à jour en français de la biographie des actrices X.

Soit, c’est bien beau pour l’utilisateur, mais quel est le business model ? Comment peut-on vivre du fap business sans publicité ? Tukif est visiblement financé par un philanthrope qui veut vous aider à vivre votre solosexualité et vos fantasmes sans bannières promettant monts (de Vénus) et mères vieilles. Mais pour conserver l’esprit communautaire, notre anonyme Jim Wales du porn aimerait bien lui aussi que les bénéficiaires participent à l’effort de guerre.

Et en termes de recherches ? N’ayant jamais fréquenté de sites porno français, j’ai d’abord dû me concentrer pour ne pas rire. Une fois passé le choc culturel, j’ai eu le plaisir de découvrir un système plutôt bien fait.

Pas besoin de s’inscrire, pas besoin de laisser d’email pour uploader des vidéos (je tiens l’info d’une infographie comparant un tube américain et le site français).

On peut accéder à tout le contenu du site facilement. Le vrai plus à mon sens est la possibilité de triple filtre. Le porn, ça marche par tags : blonde, brune, black, MILF, vous pouvez choisir la catégorie que vous voulez.
Les autres sites proposent généralement un seul filtre, un seul tag. Là, ce triple filtre vous permet de vous rapprocher de la combinaison la plus adaptée à vos goûts pour tomber sur le kif parfait.

Le site tukif.com se vante aussi d’être compatible tablettes et mobiles : par acquit de conscience, j’ai été obligé de tester, et ça marche. La connexion est un peu plus lente que sur ordinateur, mais on ne sent pas de dégradation de l’expérience. Le vrai avantage sur le mobile, c’est que l’utilisation est illimitée, contrairement au mastodonte Youporn qui ne donne accès gratuitement qu’à 5 vidéos par jour. Ne me demandez pas comment je le sais, je le sais, c’est tout…

Lancé en septembre 2012, le site propose aux visiteurs de noter les vidéos. Si vous voulez mon avis, concentrez-vous sur les vidéos à moins de 70% de kifs, elles sont souvent plus drôles que celles très bien notées, au-dessus de 80%.

J’ai toujours cherché les limites des niveaux dans les jeux vidéo, là, c’est un peu pareil… Je me suis aussi amusé à chercher des combinaisons impossibles : « Vidéos avec scénario » + « Fumeuse » + « Porno Star Française », ça marche moyennement bien !

Un projet philanthrope qui devrait faire parler de lui dans les mois à venir… Ah, j’oubliais un point assez intéressant. Dans ma jeunesse, on se faisait tourner des cassettes, des magazines entre potes, on parlait des actrices comme si c’était du vrai cinéma. Sur la colonne de gauche, il y a un classement évolutif des actrices. Au moment où j’écris, les internautes ont élu Liza del Sierra numéro 1. Qu’en sera-t-il demain ? A vous de voter sur tukif.com !

Sélim, pour un porn patriotique (et du redressement productif, évidemment).

3 comments on “Tukif.com : découverte d’un tube français sans publicité”

  1. est ce que vous n’avez pas honte de créer de tel site malsain site qui vise surtout à détruire nos filles et garçon , le plaisir du porno c’est quelque chose de passager qu’on regrette pas la suite , le vrai bonheur est de craindre dieu et suivre ses ordres

  2. Il est sympa, ce site, bien fait : un paradis pour les accros de la branlette en somme. Dire qu’à l’époque on s’astiquait devant les pages lingerie du catalogue de la Redoute…

    On peut pas dire que ce soit très sain, Annie n’a pas tort, ni très bénéfique, mais Dieu n’a rien à foutre là-dedans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *