the serpent tahar rahim

Que vaut “The Serpent” sur Netflix ? (Diffusé avant sur BBC One)

Que vaut la mini-série The Serpent sur Netflix ?
J’ai regardé The Serpent sur la BBC One en janvier 2021.

J’ai craqué, je n’avais pas envie d’attendre la sortie de la série avec Tahar Rahim sur Netflix. En effet, The Serpent débarque ce vendredi 2 avril sur Netflix.

Article garanti sans spoilers, où vous pourrez retrouver la bande-annonce de The Serpent.

The Serpent : résumé de l’intrigue

the serpent série BBC One Netflix

Charles Sobhraj est un serial killer organisé, qui sait gagner la confiance de ses victimes.

Dans les années 70, en Thaïlande, il a l’œil pour repérer des proies faciles : des hippies en perte de repères, en manque d’argent ou en manque d’attention, à qui il saura apporter ce qui leur manque.

Menant une double vie sous de multiples identités (dans cet article, je parle surtout de son identité Alain Gautier, expert et marchand de pierres précieuses), il a ses entrées partout et sait se montrer charmant en société, ce qui fait de lui un redoutable prédateur.

The Serpent sur BBC One raconte l’histoire de sa traque minutieuse par le fonctionnaire hollandais Knippenberg, qui se met en tête de retrouver un couple de ses concitoyens disparus.

Mais ce qu’il découvre va bien au-delà de ce à quoi il s’attendait…

Mini-série de 8 épisodes d’une heure, The Serpent avance relativement lentement lors des 4 premiers épisodes.

Les scénaristes Richard Warlow et Toby Finlay jouent sur les flashbacks et la temporalité pour aller et venir, de Bangkok à Paris en passant par Katmandou.

Il vous faudra donc vous concentrer pour ne pas perdre le fil…

Anecdote : le scénariste principal, Richard Warlow, a fait ce choix narratif car Charles Sobhraj lui-même raconte son histoire ainsi.

Le casting international de la série The Serpent

Tahar Rahim est Charles Sobhraj, le Serpent

Qui pour jouer le tueur Charles Sobhraj, qui jongle entre les passeports et les langues ?

Appelé Le Serpent pour sa capacité à manipuler ses victimes, à échapper longtemps à la police, et à s’évader de plusieurs prisons, il est aujourd’hui en prison au Népal.

Né en 1944, à Saïgon, il est aussi appelé le « bikini killer ».

Père indien, mère vietnamienne, éducation à la dure pendant quelques années en France quand sa mère épouse un lieutenant français, le jeune Charles devient délinquant, et multiplie les identités.

Charles Sobhraj

C’est le césarisé Tahar Rahim qui incarne Charles Sobhraj à l’écran. Il est le premier annoncé au casting lorsque le projet devient officiel.

Dans le rôle de Sobhraj, Tahar Rahim ne montre aucune émotion la plupart du temps, tel une poupée de cire. On le voit pourtant sourire pour cajoler et rassurer ses victimes quand c’est nécessaire, et les moments où il se montre menaçants sont très intenses.

Son jeu est à l’opposé du diplomate qui le traque, et cette opposition de style fait le sel de cette « relation ».

Tahar Rahim déclarait en interview avoir eu du mal à jouer cet animal au sang froid, ce serpent, les deux premières semaines du tournage. Un rôle à l’opposé de la personne qu’il est dans la vie !

Le compte Instagram de l’acteur Tahar Rahim

Jenna Coleman est Marie-Andrée Leclerc dans The Serpent sur Netflix

the serpent actrice jenna coleman

A ses côtés, celle qu’il surnomme sa #PIC, sa Partner in Crime dans la série The Serpent : Jenna Coleman.

Elle incarne la Québécoise Marie-Andrée Leclerc, sa petite amie. Si on connaît assez peu Jenna Coleman en France, elle est une star outre-Manche.

Elle jouait en effet Clara Oswald de 2012 à 2015 dans Doctor Who, et joue la reine Victoria dans la série du même nom.

Si le choix de la production est logique (engager une actrice plutôt connue pour toucher le public le plus large possible), on souffre un peu en tant que spectateur quand elle parle.

En effet, son français-québécois n’est pas très crédible, et on ne comprend ce qu’elle raconte en « français » que grâce aux sous-titres.

Passive ? Subjugué par son compagnon ? Victime du syndrome de Stockholm ? Quel est son vrai rôle dans ces meurtres ?

Un rôle dans tous les cas bien moins direct que celui de Ajay, le “vrai” complice de Sobhraj…

Le compte Instagram de l’actrice Jenna Coleman

Knippenberg, le Hollandais bien décidé à coffrer Sobhraj

the serpent acteur Billy Howle Knippenberg

Sa tête vous dit probablement quelque chose : il a un faux air du premier King in the North dans Game of Thrones, Robb Stark. Mais ce n’est pas lui !

L’acteur s’appelle Billy Howle et a joué le rôle du père de Rey dans Star Wars : The Rise of Skywalker. Vous avez aussi pu le voir dans Dunkerque de Christopher Nolan.

Le compte Instagram de l’acteur Billy Howle.

La série The Serpent : l’occasion de prendre des nouvelles de Mathilde Warnier

J’avais abandonné Mathilde Warnier en 2011, quand Nicolas Bedos avait mal digéré la critique de son livre par la demoiselle.

Il lui avait alors répondu : “Tu avais envie de la ramener car tu avais envie de faire de la télé comme toutes les putes”. A elle d’enchaîner : “Je ne sais qui est la plus pute entre vous et moi.”

En la voyant dans la série The Serpent, j’apprends que Mathilde Warnier a été chroniqueuse rapidement au Petit Journal.

Puis qu’elle a joué dans la série Au service de la France, a tourné dans The Widow sur Amazon Prime, Engrenages saison 7 sur Canal+, et Dynastie en 2019.

Elle incarne Nadine Gires dans la série The Serpent : il s’agit de la voisine, qui comprend qu’il se passe quelque chose de louche chez ses si gentils voisins Alain et Monique…

Le compte Instagram de l’actrice Mathilde Warnier

La célébrité locale Kitty Chicha dans The Serpent

Kitty CHicha The Serpent

Son rôle est minime, et je ne peux pas vous en parler pour ne pas vous révéler l’intrigue, mais cette jeune actrice thaïlandaise est une vraie star dans son pays.

De son vrai nom Chicha Amatayakul, elle est inconnue sous nos latitudes, mais totalise plus d’1,2 millions de followers sur Instagram.

On se laisse embarquer par la bande originale de The Serpent

Dutronc, Gainsbourg, Aznavour, du rock des années 70, des hymnes hippies comme Kathmandu de Bob Seger : on se laisse porter par le bon son diffusé lors des pool parties organisées chez Alain Gautier.

C’est psychédélique, rock et teinté de chansons françaises alors que la guerre du Viet-Nam se termine.

Cette mosaïque sonore nous transporte dans l’Asie du Sud-Ouest de l’époque, aux multiples influences, entre France, Amérique et sons locaux, jusqu’au disco lors des derniers épisodes.

De Katmandou à Bangkok, on se laisse porter par cette terrible enquête…
La musique dans la bande-annonce ci-dessous donne le ton !

Je trouve ça toujours fascinant de voir à quel point les tueurs en série sont persuadés d’être les meilleurs…

Si vous aimez les enquêtes policière, lisez aussi notre article sur les meilleurs films policiers !

Les 23 meilleurs films policiers

Sélim Niederhoffer, blogueur lifestyle qui voyage grâce aux séries en attendant un retour à la normale…

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des pages de vente, des campagnes de pub aussi : je suis Sélim Niederhoffer, copywriter et coach en copywriting. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne, pour forbes.fr, glassdoor.fr, les-mots-magiques.com, et j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi. Mon dernier livre, Le Guide du Copywriting, est paru aux Editions Eyrolles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *