The back-up plan

Je m’habille comme je veux. Personne ne me dicte ma conduite. Je veux réussir ma vie. J’aime croire que je suis indépendant, et que je fais mes choix tout seul. Je suis unique. Je prône le “Be yourself, comme tout le monde”. Bref, je glandais devant Honduras-Chili et terminais mon tour des blogs féminins.

A force de lire la presse féminine, je commence à développer des réactions et des discours bizarres. Le téléphone sonne. A la fin de la conversation, l’envie d’éclater mon Blackberry me démange.

J’ai failli faire une crise au moment où elle m’a demandé de l’accompagner au concert ce soir. En pleine coupe du monde.

C’est comme si on demandait à une femme de rater la finale de Nouvelle Star.  J’avais bien prévu de regarder le match de nos adversaires, mais une invitation à l’Olympia, ça ne se refuse pas. Surtout pour voir Florence. Pas Foresti, l’autre. And the Machine.

Ce qui m’a rendu fou, ce n’est pas tellement l’invitation. C’est sympa les invitations ! Ce n’est pas non plus le fait de rater le match, même si le gagnant prend de sérieuses options pour nous sortir dès le premier tour. C’est la sensation d’être la dernière roue du carrosse. Je lui ai demandé pourquoi elle me faisait ce cadeau aussi tard.

“- Ah, t’es le back-up de mon back-up”. Et elle m’annonce ça l’air de rien. C’est comme si pendant un match de foot à l’école, on choisissait un unijambiste et un aveugle avant moi pour compléter une équipe. Son premier chevalier servant s’étant désisté, elle a fait appel à un second. Qui lui aussi lui a fait faux bond. Je me sens comme la fille qu’on aborde en fin de soirée, quand on a été rejeté par toutes les autres. Allez, si elle m’offre la place, elle est pardonnée. Je suis vraiment une fille facile

Lors d’une phase de séduction, comment éviter de faire cette erreur avec une fille ? Voici le premier article de la rubrique « Le conseil séduction du jour ». Faites-lui sentir qu’elle est unique. Que c’est une fille Ziggy, une fille « pas comme les autres ». Ou une femme Barbara Gould, c’est à vous de voir. Une femme, ça aime se savoir désirée pour son unicité. Elle ne veut pas ressembler à votre ex-femme, elle désire que vous l’aimiez pour ce qu’elle est. Elle veut voir qu’elle est la seule dans vos yeux. Dans vos bras. Dans vos draps.

Je reviendrai ultérieurement sur la notion d’unicité et de mise en concurrence des filles. C’est l’heure de M Webb qui arbitre Espagne-Suisse.

5 comments on “The back-up plan”

  1. Vrai. Même si concrètement on sait qu’on a de fortes chances de ressembler à plein d’autres nanas, on a pas envie de le savoir. C’est précisemment le genre de cas où si le mec peut en rajouter un peu une tonne, ça nous arrange. C’est pas du mensonge c’est du tact.

  2. Le back up du back up…. J’avoue je n’y aurais pas pensé ! FÉLICITATIONS à la demoiselle (pour une fois que c’est une fille qui fait un plan aussi foireux, je vote pour !)

    Pour la fin du post : exact. L’avantage des Italiens c’est qu’ils sont capables de te faire croire que tu es la 8ème merveille du monde, que jamais ils n’ont rencontré une fille aussi sexy, intelligente et merveilleuse que toi… et franchement, même si tu sais qu’ils l’ont déjà répété 20 fois avant toi ça reste hyper agréable (et surtout ça fonctionne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *