Tom Ford for men

Séduire comme une icône gay.

Ceci n’est pas un coming-out. Le coach en séduction aime les femmes. “J’aime les filles”, as made famous by Jacques Dutronc, c’est un peu ma chanson au réveil… Laissez-moi vous raconter une histoire un peu personnelle.

Ce matin, j’étais chez le coiffeur. 3615 ma vie. Après des années de recherche dans Paris, j’ai enfin trouvé mon coiffeur. The One. Un peu comme l’amour de sa vie, on la cherche longtemps, mais quand on la trouve, on a la certitude immédiate que c’est elle. Mon coiffeur est gay : jusque-là, pas vraiment un scoop. Là où ça commence à devenir marrant, c’est quand on commence à parler de virilité.

Lui est beau gosse. Musclé. Assez libertin à ses dires, on a eu le temps de parler des Chandelles, de sauna gay et de stars du porno gay. Je ne connaissais que l’ultra-médiatique Sagat (deux couv’ de magazines prestigieux Les Inrocks et Têtu avec les bombes Louise Bourgoin et Catherine Deneuve).

Alors que nous papotions pédé, je me rends compte d’un truc. J’aime l’image des hommes qui font “hommes”, assez virils. Cette question, je travaille depuis un mois dessus. “Qu’est-ce qu’un homme, aujourd’hui”? Il faut bien admettre que dans mes recherches, la place des gays dans notre société a son importance dans la redéfinition des codes du masculin.

Une grande amie m’expliquait en permanence que j’étais crypto-gay parce que j’aimais trop Top Gun. J’aime les hommes musclés, j’aime les sportifs. J’aime 300 et les abdos saillants. Ça c’est vraiment pédé !

On en arrive à parler de mes rencontres avec les gays. Mes modèles ?

Tom Ford, dont je porte le parfum. Tuscan Leather, une bombe olfactive au cuir. Je l’aime. J’aime son esthétique. J’aime le personnage de Tom Ford. Toujours élégant en costume. J’ai aimé “A single man” avec Colin Firth. J’aime regarder ses défilés.

Marc Jacobs, dont les filles sont folles. Je suis entré dans une parfumerie hier pour tester son nouveau parfum Bang. Le visuel est très drôle, pas franchement classe. Le parfum annonciateur d’un programme ? Bang comme l’explosion, “bang” comme synonyme de “fuck”. En une seconde je reconnais le poivre à l’intérieur. La vendeuse me confirme ce que mon nez a repéré : 3 poivres. Vétiver et patchouli en plus. La comparaison avec Terre d’Hermès est,de fait, inévitable.

Bang Marc Jacobs Piege a filles
Ouuuuuuh le copieur ! Vilain ! Nuru massage.

Marc Jacobs parle de la création du parfum Bang, un truc personnel, qu’il avait envie de porter.

Dans une moindre mesure Karl Lagerfeld incarne aussi cette maîtrise du corps, cette discipline imposée. Il a dû souffrir énormément pour passer de l’obèse à ce personnage tiré à quatre épingles qu’il est aujourd’hui.

Mon coiffeur se met à parler de musique…Là, je le suis sur la pente glissante.

Mylène Farmer, Madonna, Kylie Minogue, Lady Gaga. Mes oreilles sont pédées, c’est certain. Chacun a en soi une part créative, qu’il ne faudrait pas réprimer. Notre éducation, nos fréquentations font de nous des bonhommes. Un homme ça ne pleure pas. Ça serre les dents. C’était autrefois. Il y a aujourd’hui davantage de liberté pour créer de nouveaux modèles de masculinité. Il est plus aisé de trouver le modèle qui vous correspond. Une fois que vous aurez accepté entièrement qui vous êtes, vous serez enfin prêt à séduire sans masque. Laissez parler l’homme nouveau qui sommeille en vous.

Le conseil séduction du coach : si vous voulez tenter l’expérience gay, vous pouvez commencer par vous faire passer pour un gay. Il y a quelque temps, une amie nous racontait comment elle était tombée dans le piège à filles d’un homo. Il paraît que ça fonctionne bien, mais est-ce vraiment de la séduction durable si on commence une relation sur un mensonge ?

6 comments on “Séduire comme une icône gay.”

  1. Je me souviens d’une époque où mes boyfriends ne prenaient pas soin d’eux parce que c’était un truc de gay.
    Puis j’ai commencé à sortir avec des hommes bien plus élégants (et plus jeunes aussi bon ok merde c’est pas le sujet) Ces derniers se faisaient régulièrement draguer par des gays. Loin de le prendre comme une offense j’y voyais une bonne augure 😉

    Les hommes se réinvente et c’est bien !

    PS : je n’ai jamais été attirée par un gay… Mais F.Sagat comment dire …Oh My God!

  2. Je me reconnais dans cet article. C’est intéressant de voir que les “codes de conduite” et tout ce qui s’est construit autour de l’image Gay définit de plus en plus aujourd’hui ce qui fait le vrai mec classe, charismatique et charmeur, accordant du temps et de l’importance à l’image qu’il renvoi.

    Concernant le piège à filles d’un homo, je dirais qu’il faut ajouter que face à un homme montrant un certain apparat, les femmes laissent plus facilement tomber leur garde.

  3. @The Celinette : dans le Marais, tu comprends ce que vivent les filles au quotidien. Se faire “dragay” là-bas, ça relève de l’expérience sociologique.

    @Velvet : Entre dandy et Chabal, on peut naviguer autant qu’on veut. Bienvenue aux hommes du XXIème siècle !

  4. Parfois, j’aurai envie de me dire quel gâchis quand je croise des gays qui finissent par devenir de supers amis alors qu’il représente physiquement mon idéal masculin. (si, si)
    Et puis au fond je me dis que c’est justement parce qu’ils ne souhaitent pas qu’on finisse dans leur lit qu’on apprend véritablement à se connaitre et passer de bons moments.

    Bref autre débat, la barrière est parfois fine entre cultiver sa part de féminité et garder une part de virilité à certains moments (on s’comprend).

    Le principal est d’être bien dans sa peau et ne pas essayer de dégager une image qui ne nous correspond pas. Être bien dans ses pompes et assumez ce qu’on aime, ce qu’on ressent, ce qu’on veut tout simplement.

    Sinon à quand un article sur le doigt dans le scrutum (suis polie) parce que non messieurs ce n’est pas parce que vous appréciez, que vous êtes gays… Ok je m’arrête là !

  5. Il t’a très bien coupé. Normal que tu ne le quittes plus.
    Selim, tu es un perfectionniste. Il est logique que tu aimes, tout comme les belles coupes de cheveux, les muscles bien dessinés, et que tu sois plus à l’aise avec des personnes qui soignent leur apparence. Ce n’est pas incompatible avec la notion de masculinité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *