Le sosie de Fred de Juan est dandy novocasual

Séduire comme un dandy : l’interview de Dandies.fr

Un jour on m’a traité de dandy, parce que je portais une écharpe que j’ai perdue depuis. Moi un dandy ? Mais ça ne va pas ? Je voyais déjà le type à la canne et au haut de forme qui a vraiment confiance en lui. Je ne trouvais pas ça très cool…

Heureusement que Google est là pour nous remettre dans le droit chemin. Il donne des définitions sympa, et surtout il m’a orienté rapidement vers Sébastien, séducteur qui aime la mode et qui souhaite partager avec nous tout l’univers du dandy. Rencontre avec le fondateur de Dandies.fr

Tu peux nous expliquer en deux trois lignes pourquoi on DOIT vraiment aller se promener sur dandies.fr ?

Dandies.fr aborde le dandysme à l’heure du cyberespace (objets, vêtements, livres, etc.). Pour la faire courte, Dandies est un blog sur la mode pour l’homme aidant les hommes à découvrir de nouvelles tendances car le véritable dandy précède la mode.

Mais au fait, c’est quoi un dandy à la base ?

Le dandysme a toujours été une somme de multiples définitions, un monceau d’explications de tout ordre, une ascèse rigide…

Certains disent que le terme est galvaudé, les origines oubliées. Pour d’autres, il ne s’agit qu’une question de look, d’un style vestimentaire un peu trash sortant de l’ordinaire.

Baudelaire répondait à l’époque : « Le dandysme n’est pas, comme beaucoup de personnes peu réfléchies paraissent le croire, un goût immodéré de la toilette et de l’élégance matérielle […] ces choses ne sont pour le parfait dandy qu’un symbole de la supériorité aristocratique de son esprit »

Mais comme, je sens que tu veux une vraie définition. On peut dire qu’autrefois, dandy qualifiait un homme élégant, apprêté, un peu figé dans la manière de s’habiller. C’était une gravure de mode, un tableau auquel on ne pouvait rien ajouter.

Et en 2011 ?

Le terme Dandy n’a jamais été autant utilisé depuis ces 50 dernières années qu’aujourd’hui. Du magazine aux corners des magasins pour définir un style vestimentaire particulier.

De nos jours, être un dandy ne sonne plus comme un cliché auquel cette philosophie de vie a été souvent réduite ; Le monocle, la canne à turquoises. Le dandy d’aujourd’hui est spontané, mixe les vêtements avec aisance et façonne son look en fonction de son humeur.

Aujourd’hui, le dandysme n’est plus un état d’esprit, une façon de vivre et de penser comme dans les origines. Etre dandy est réduit aux différents styles vestimentaires.

Ainsi, se considérer dandy est pour certains un signe old-fashioned, une sorte d’hipster en sorte. Mais pour moi le dandy est avant-gardiste et bien loin de lui l’idée d’en être un ! L’essence même du dandysme sur le concept de la mode est d’avoir un recul suffisant pour voir ce qu’elle apporte…

C’est donc être à l’affut de nouvelles marques, de nouveaux concepts…

Dandy the kooples
Le dandy c’est lui

Une marque (de fringues) qui t’a vraiment rendu fou l’an dernier ? Une que tu recommandes aux gentlemen célibataires en 2011 ?

Une marque ? Tu es dur. C’est impossible. Je généraliserai en parlant du Sur-Mesure, de la customisation. Préférez une marque qui permet cela. Chemises sur mesure, chaussures avec un glaçage, etc.

Et non ! Le Sur-Mesure n’est pas réservé aux esthètes. Des marques proposent de vous donner un look à vous de façon très raisonnable.

Quelles marques ? Ah ah. Allez lire dandies, vous verrez.

Le dandy cherche-t-il à séduire ?

Je ne sais pas si le dandy cherche à séduire. Pour moi, il existe trois catégories d’hommes.

Le libertin qui a pour objet la jouissance des plaisirs de l’amour.

Le débauché mélangeant plaisirs de l’amour et goût de la bonne chère.

Le crapuleux, un débauché outré, souvent cynique dans ses manières.

L’important on va dire est qu’importe ce que l’homme choisit comme catégories tant qu’il est dandy.

Ton conseil de séduction personnel pour les lecteurs du Piège à Filles ?

Simple et loin d’être galvaudé. Les écouter. Ecouter la femme et ce qu’elle a à vous dire.

Un dandy mange-t-il des Flamby ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?


Le dandy ne les mange pas, il les gobe. (J’étais obligé, un peu à la Chuck Norris Fact.)

Un dandy a-t-il des sucrettes ou du sucre Daddy ?

Le dandy pour rentrer dans ces vêtements doit faire attention à sa ligne. Il préférera donc la stévia, ni sucre, ni chimique.

Dandy Warhols, Andy Warhol ou Puff Dandy ?

Définitivement Andy Warhol.  Une figure essentielle du Pop Art et quel dandy.

La question Bonus, aussi dite question Oh my Bloogness : Le dandy, entre une danseuse jeune et fine, et une plus âgée aux seins lourds, il choisit laquelle ?

Un mix des deux. Une danseuse jeune et fine avec une prestance pulmonaire à nous faire défaillir.

Une question que tu aurais aimé que je te pose ? Là c’est free speech, tu fais la question et la réponse, tu te fais plaisir.

J’ai un peu peur de me lâcher. J’hésite. Finalement, cela sera :

« Non, mais sans déconner Seb, comment on fait pour séduire ? »

Des conseils pêle-mêle :

– Il faut commencer par se dire que l’on peut tout réussir. Le matin quand tu te rases, tu te flattes ton égo.  Tu sortiras de chez toi plus souriant et conquérant. L’objectif est de ne pas se remettre en question.

– Lorsque tu croises une femme. Il ne faut jamais baisser le regard. Toujours soutenir son regard. Elle va se demander quel est ce jeune con qui ose lui tenir tête.

– Les erreurs à éviter. Ne jamais s’autocritiquer à souhait, ne pas trop se mettre en avant.

– Montrer que nous ne sommes pas un salaud près à tout pour réussir à l’amener dans notre lit.

Et je ne dis pas ça pour séduire. Je le pense vraiment.

– La principale qualité que l’on pourra nous reconnaître sera la franchise. Donc ne pas lui faire de vaines promesses.

– Lui donner l’impression qu’elle est belle.

Effectivement, la liste peut être très longue. Je préfère laisser notre coach en séduction vous apprendre tout cela.

Le mot de la fin ? La devise du dandy ?

La mode c’est ce que l’on porte. Ce qui est démodé, c’est ce que portent les autres.

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des films, des campagnes de pub aussi. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne (forbes.fr, glassdoor.fr, artdeseduire.com, les-mots-magiques.com), mais j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi.

2 comments on “Séduire comme un dandy : l’interview de Dandies.fr”

  1. “Ainsi, se considérer dandy est pour certains un signe old-fashioned, une sorte d’hipster en sorte. Mais pour moi le dandy est avant-gardiste et bien loin de lui l’idée d’en être un ! L’essence même du dandysme sur le concept de la mode est d’avoir un recul suffisant pour voir ce qu’elle apporte…” C’est moi qui suis con, ou ça ne veut vraiment rien dire ?

    En tout cas, c’est formidable de savoir que je suis soit un libertin, soit un débauché, soit un crapuleux. Quel choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *