Séduire comme Kanye West dans Runaway.

Si vous n’êtes pas mégalomane, ça risque d’être compliqué, mais il y a forcément un ou deux traits de caractère intéressants chez monsieur West. Pour son grand retour (ok, il n’a jamais vraiment cessé de faire parler de lui depuis ses deux derniers albums), il a fait les choses en grand.

Lui qui se doit d’être partout, d’être visible, de partager des moments Nutella avec ses fans possède donc un compte Twitter où il lâche la moindre idée qui lui traverse l’esprit. Parfois c’est désastreux, comme hier avec les discussions sur les Illuminati qui s’achevèrent par un “hoooold up… last question… does the devil wear Praaadaaaaaaaaa????!!!!” Parfois, il vaut mieux se taire pour ne pas passer pour plus bête qu’on ne l’est vraiment. Quels sont les autres enseignements séduction de Kanye West ?

Faites un nouvel album. Si vous n’êtes pas musicien, faites-en plein, avec des collaborations partout, tout le temps.

Aimez-vous tellement que Christian Audigier à côté de vous passera pour un type humble.

Respectez Michael Jackson par devant, mais essayez de l’enterrer plus profond tous les jours par derrière. Illustration de 34 minutes en vidéo. Son clip “Runaway”, sorti vendredi devait être majestueux. Il voulait produire une oeuvre plus longue que le Ghost de Michael Jackson (1987), c’est raté. 39 minutes vs 34, le King, même mort, reste en poste.

Oui, 34 minutes. Le résumé du match minute après minute.

1′ Une météorite, une forêt, et Kanye West au volant de Kit. Des bambis un peu partout, Kanye roule en direction de la météorite.

2′ Kanye percute la météorite, bruit de tôle froissée, on s’attend au pire. C’est bon, il est vivant, il va voir la créature qui git sur le sol.

3′ C’est UNE DINDE géante ! Des plumes partout, il a la dalle, il l’embarque sans la déclarer à la gendarmerie du coin. Derrière lui, pour préparer un effet “Cool guys don’t look at explosions”, ça continue de péter.

4′ La céleste dinde se réveille devant les infos, sur le canapé. On est en Europe Centrale (indices : la forêt, la Tatra que conduit Kanye). Elle essaie de mettre des doigts à la présentatrice. Bizarre, pas de censure. Attention, Kanye se pose en mentor :

“First rule in this world baby, don’t pay attention to anything you see in the news”. OK.

5′ La créature céleste à plumes est dans le jardin, elle observe un bambi, un panpan et un mouton. Oui, les célèbres animaux de compagnie le faon, le lapin et le mouton. Tout le monde devrait en avoir dans son jardin.

6′ Kanye fait vibrer sa créature. Elle semble envoûtée par sa musique. Elle vient vraiment d’un autre monde : elle bouge, mais pas ses seins. On remercie Kanye d’avoir casté Selita Ebanks tout seul.

7′ Un gamin tout de rouge vêtu débarque avec un fumigène, rouge. Rouge “thriller”. On entend Rihanna et “All of the lights” qui commence.

8′ Parade, fanfare en rouge, un ange et un démon, des feux d’artifice. Avec au milieu une statue en carton de Michael Jackson. Enterrons-le encore, tiens… Pendant ce temps la dinde est émerveillée. Un Ku Klux Klan à capuches rouges défile. C’est n’importe quoi cette cérémonie. J’espère que quelqu’un s’en rend compte.

9′ Rien. Après tout, comment couvrir 34 minutes avec que des trucs intéressants ?

10′ “Elle est belle, mais qu’est-ce qu’elle est bête… Elle joue avec une tasse. Mais comment je vais faire pour la présenter à mes potes, le dîner en blanc c’est demain !”

11′ Astuce séduction : comme Kanye, asseyez-vous au centre. Ça vous donne de l’importance, et ça vous permet de participer à toutes les conversations. Deux fois plus de chances de passer pour un con. Voyez le regard noir de ses ami(e)s. Cette fille qui l’accompagne, elle n’est pas comme eux, alors ils vont la toiser. Mais Kanye, en patriarche, ne s’en soucie guère.

12′ Comme les douze travaux. Pour vous je vais tenir bon ces 34 minutes. Mais j’ai déjà envie d’abandonner.

13′ On dit à Kanye que sa copine est very beautiful, mais que c’est un oiseau. L’amour est aveugle, alors il n’a pas remarqué. Mais ça l’énerve, alors il se dirige vers le piano.

14′ 26 ou 27 danseuses débarquent pour le clip de Runaway.

15′ Chouette, c’est la version non-censurée, où il dit assholes, shit, dick, pussy !

16′ Tiens, si je montais sur mon piano ?

17′

18′

19′ Ça sent le drame. Trop de piano, elle le regarde avec amour, il se prend la tête avec ses mains.

20′ “Comment faire durer cette vidéo ? Viens, on fait 1,2,3 soleil avec les danseuses, on va gagner deux minutes pour masquer l’absence d’intérêt musical”.

21′

22′ “Et un peu de Vocoder aussi ? OK”

23′ “Et si on passait à table maintenant ? OK”.

24′  “Tiens, et si on servait à ta copine un dindon avec des plumes comme elle pour la bouleverser”? Cas de cannibalisme déjà vu dans “The Social Network”. Nourrir un poulet avec du poulet. Trop facile.

25′ “Blame game” avec John Legend. Je l’aime bien celle-là. Pendant ce temps l’ange contemple le mouton dans le jardin.

26′ Le ciel s’assombrit, il est temps d’avoir une discussion sérieuse. Conseil séduction de Kanye West : si vous voulez avoir une conversation sérieuse avec plein de conséquences, faites-le un jour où il fait moche.

La minute bisou. Quand l’embrasser : un peu comme Kanye, avec violence et bruit de bouche. Aucune fluidité. Nul. Ça me fait penser à la séquence où Anakin embrasse Padmé. Nul. On ne peut donc pas faire de la musique et des clips corrects.

27′ On vient d’apprendre que les statues, en fait, ce sont des phénix changés en pierre. Monde de merde. Elle veut rentrer chez elle, dans son monde, mais il faut qu’elle brûle pour y arriver. Kanye est clair : “No, I’ll never let you burn”.

28′ Imaginez Kanye en train de faire l’amour à son phénix, allongé sur le dos. Elle se contorsionne dans tous les sens et booom, explosion de feu d’artifices de l’orgasme. La dernière fois que j’ai ri à une illustration d’orgasme, c’était dans Deepthroat, où tu entends des carillons et où tu vois une fusée décoller…

29′ Elle est partie. Il est “Lost in the world”. Mais il est bien sapé en bleu.

30′ Alors pendant qu’elle s’envole, il se tape un sprint façon Will Smith dans Bad Boys. Chemise ouverte. En profite pour caler un “Mamakosa” rapide.

31′ 31’34, fin des images, trois minutes de crédit. L’arnaque. Heureusement que ça finit à coups de tambour pour redonner la pêche.

Conseils de séduction définitifs de Kanye West : si tu veux embrasser Selita Ebanks, fais comme moi, embauche-la pour tout un tournage. Écris une mauvaise scène de baiser, et assure sa notoriété à vie. OK, ça risque de te coûter des millions, mais Snoop le disait “Pay da cost to be da Boss”.

Oui, Selita fait partie du gang des Victoria's secret

La tracklist de Runaway:

1. Dark Fantasy
2. Gorgeous (Feat. Raekwon & Kid Cudi)
3. POWER
4. All Of The Lights
5. Monster (Feat. Jay-Z, Rick Ross, Nicki Minaj & Bon Iver)
6. So Appalled (Feat. Jay-Z, Pusha T, CyHi Da Prynce & Swizz Beatz)
7. Devil In a New Dress
8. Runaway (Feat. Pusha T)
9. Hell Of a Life
10. Blame Game (Feat. John Legend x Pusha T)
11. Lost In The World
12. See Me Now

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *