La porte cachée du Moonshiner, speakeasy parisien

Le Moonshiner : premier rendez-vous chez Gatsby from Paris

L’importance du premier rendez-vous… L’importance de faire une bonne première impression, et surtout, de surprendre la fille qu’on veut séduire. Et si vous l’invitiez à faire un voyage dans le temps, ambiance Prohibition ?

Situé vers Bastille, le Moonshiner, le nouveau speakeasy de Thomas, Charles et Alexis, (les célèbres UFO, Dirty Dick, Orange Mécanique, Kremlin et Rock Circus, c’est déjà eux !) transformera votre Jeanne du soir en Zelda pendant que vous vous mettrez à balancer des “old sport” à tout va. Le Great Gatsby à Paris, c’est vous : direction le Moonshiner !

L’entrée ne paye pas de mine, c’est bien là toute la subtilité du Moonshiner. La surprise sera totale pour votre date. Vous la jouez petit bras, se dira-t-elle, vous suivant dans une pizzeria de quartier…

Mais c’est là que vous sortirez votre atout séduction : en poussant la porte en face de l’entrée, vous voici dans un sas où sont entreposés les jambons et autres ingrédients nécessaires à la fabrication des (succulentes) pizzas du chef.

La porte cachée du Moonshiner, speakeasy parisien

Plus qu’une porte à pousser et vous voici dans ce bar caché, amené à devenir un des bars les plus courus du quartier pour les papillons de nuit.

Le bar à cocktails Moonshiner à Paris

Une dizaine de tables maximum, nous nous posons au bar pour consulter une carte des cocktails très fournie et assez variée. Ambiance Prohibition oblige, les amateurs de whiskys trouveront leur bonheur et bien plus encore (comme Denver le dernier dinosaure) au Moonshiner.

Les cocktails du Moonshiner, speakeasy à Paris

Ou sans le flash… pour une ambiance plus intimiste.

Les cocktails du speakeasy parisien Moonshiner

Gin, gingembre à gauche.
Cocktail très long pour ma voisine au centre.
Et un mélange de rhum 8 ans d’âge, menthe fraîche, miel et autre variété de rhum pour moi : un cocktail de bonhomme, pour un “kick when you need it” me déclara la barmaid.

Ne m’en voulez pas de ne pas vous dévoiler toute la carte, j’évite les spoilers gustatifs…

On écoute quoi ? Jazz évidemment ! Pourquoi aller à Saint Germain quand vous pouvez passer la soirée à écouter du vrai jazz des années 20 dans un cadre Art Déco ? Non, pas de Jay Z sur la bande originale du Moonshiner, Baz Luhrmann vous a leurré…

Mais un petit détail visuel fort appréciable : le tourne-disques sur le chemin du fumoir et des toilettes.

Vous trouverez le Moonshiner au 5 rue Sedaine, Paris.
Ouvert tous les jours de 18 heures à 2 heures.
Amusez-vous bien !

Sélim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *