Michel Sardou reloaded

Dans les années 80, il était déjà là, à nous exciter en parlant de femmes jusqu’au bout des seins. Quand tu as cinq ans, ça rend fou, sérieusement. “Être une femme”, quel hymne à l’hymen !

Ceci n'est pas Disiz la Peste. Ceci est Michel Sardou.

En 2010, il est toujours là, à la pointe du combat féministe. Michel Sardou est un précurseur. Un Condorcet qui chante. Je vous propose aujourd’hui de déchiffrer le sens caché de cette reprise techno : “Être une femme 2010”

Depuis les années quatre-vingts
Les femmes sont des hommes à temps plein (Le foot féminin reste une aberration)
Finies les revendications
C’qu’elles ont voulu maintenant elles l’ont (elles l’ont surtout bien cherché)

Ce sont toutes des femmes accomplies
Sans vraiment besoin d’un mari ( j’en perds mon verlan)
Femmes capitaines de sociétés (de jeux de société. On veut bien qu’elles fassent la banque au Monopoly)
Elles ont d’autres chats à fouetter (Le Chat expert. La blague dans le clip : que fait la capitaine de société ? Elle tape sur la table. Vraiment ?)

De conseils d’administration
De longs dîners en réunions
Passer en coup d’vent chez l’coiffeur (là y’a embrouille. Ou oxymore. En coup de vent chez le coiffeur c’est de l’ordre du soleil mouillé)
Se maquiller dans l’ascenseur (ça sent la femme négligée tout ça…)

Elles rentrent épuisées tous les soirs (épuisées d’avoir fait quoi au juste ?)
La télé elles veulent plus la voir (alors expliquez-moi pourquoi on subit “l’amour est dans le pré”, “la Nouvelle Star” et toutes ces daubes ?)
A peine la coupe d’un magazine
Et un cachet qui les assassine (ah ça pour se droguer y’a du monde…c’est ça qu’on veut montrer à nos enfants ?)

{Choeurs}
Femme, être une femme
Femme, être une femme

Quant à l’amour elles n’y pensent plus
Juste un amant qu’elles n’revoient plus (Pauvre homme manipulé, utilisé comme un objet. Aux armes, les copains !)
D’ailleurs c’est un acte manqué
Quand leur portable s’met à vibrer (Bien évidemment, c’est le téléphone qui vibre. Pas le coeur. Elles n’en ont plus).

Pour la nostalgie d’autrefois
Faudrait du temps, elles n’en ont pas (Quand on veut, on peut. Il suffit de mieux s’organiser. Regardez Hillary Clinton, elle a le temps d’aller au mariage de sa fille, alors que c’est assez peu intéressant comme évènement).
Elles y r’viendont évidemment
Avec le premier cheveu blanc (Cette ligne, c’est un grand bol d’air pur. Je le savais. Michel n’est pas du côté de la femme mais du côté de l’homme. Et en homme d’expérience, il sait que le temps joue en notre faveur. Merci l’horloge biologique. Michel, respect.)

Tant d’années se sont écoulées
Ont-elles perdu c’qu’elles ont gagné ?
Elles étaient femmes en quatre-vingts
Et femmes jusqu’au bout des seins

Question salaire ça n’va pas mieux
Celui d’un homme coupé en deux (ça s’appelle une pension d’invalidité)
On les enfume de parité (Le Piège à Filles continuera de tenir les portes et d’aider les femmes à monter leurs valises dans le train)
Mais qui promet l’égalité ? (Personne. J’en mettrais ma main à couper, les hommes et les femmes ont l’air différents)

{Choeurs}
Femme, être une femme
Femme, être une femme

5 comments on “Michel Sardou reloaded”

  1. Mais quelle rigolade! Moi je remercie Michel de nous montrer que donc, être une femme, c’est surtout être à poil. Et retourner voir un ex pour une partie de jambe en l’air aussi.

  2. Par un réflexe conditionné idiot j’ai appuyé sur play et me voilà avec cette chanson (que je déteste) dans la tête… (Heureusement que je n’ai pas eu le même réflexe pour 2 Girls 1 Cup !!!)
    La prochaine fois Michel, il serait bon de demander conseil à Anne Marie avant d’écrire une chanson sur les femmes des années 2010 !

    @ Junkan : retourner voir son ex pour une partie de jambe en l’air je suis pour 😉

  3. A quand une chanson sur les hommes des années 2010 ?

    Admirons tout de même la pauvreté du style, ainsi que la vacuité inénarrable de ces paroles, Michel grâce à toi j’ai perdu 10 minutes de plus aujourd’hui, et bizarrement pas de cheveu blanc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *