Les Ladies du vendredi, acte 2 !

Je tiens à le préciser immédiatement : je n’avais pas vu que ma demande d’interview avait reçu deux réponses. Vitesse et précipitation…

J’ai eu la chance de faire la connaissance de la deuxième représentante de Ladiesroom cette semaine, nous en parlerons plus en détails la semaine prochaine. L’interview Ladiesroom, part 2, c’est ici !

Salut les Ladies ! Faisons les présentations aux lecteurs !

Qui êtes-vous ?

Je suis Rose H., officiant sur Ladies Room en qualité de responsable de communauté et secrétaire de rédaction.

Combien êtes-vous ?

Sur Ladies Room, je crois savoir de source sûre, que je ne citerai pas ici (même sous la torture, je ne plierai pas), qu’on a à peu près cinq mille contributrices, toutes ne sont pas actives sur le site, d’autres l’ont beaucoup été… Mais c’est une graaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaande famille.

Que faites-vous ?

Ladies Room, c’est le magazine des filles à la page dans toute leur splendeur : ça cause pas trop trop de tout ce dont les autres “filles” que vous regardez avec de grands yeux discutaillent autour d’un kir cassis ou d’un jus de papaye (même si au demeurant j’adore le kir et les fruits exotiques…) : en garde, moussaillon ! Il arrive qu’on sorte les griffes pour un oui ou pour un non, c’est ce qui fait notre force.

Vous conduisez quoi ?

Tu conduis quoi, toi ? Le métro, pour le développement durable, l’écologie, tout ça…

Votre but avec les Ladies ?

Il est non-lucratif, cela va sans dire. Ladies Room c’est avant tout un espace libre de tout compromis où les femmes peuvent s’exprimer sur tout et rien… Notre travail à nous sera de faciliter leur prise de parole, et éventuellement de leur proposer toute sorte d’activités culturelles dont elles pourront faire une review sur Ladies Room : chroniquer des bouquins ou des CD qu’on leur envoie, nous parler des concerts qu’elles ont vu parce qu’on les y a invitées…

Quels avantages un gentleman célibataire retirerait-il d’un passage sur ladiesroom.fr ?

Même si les hommes et les femmes ont des fonctionnements très différents, je pense qu’il est important de pouvoir se mélanger et s’intéresser. Les hommes qui croient encore que les femmes détestent le sport, la bière, les “trucs de mecs” et à l’inverse, les femmes qui croient que les hommes ne savent pas prendre soin d’eux, détestent le shopping, des “trucs de filles” : c’est banni chez nous. Le gentleman célibataire dont tu me parles devrait se sentir comme un poisson dans l’eau, en principe. Mais, euh, tu parles de toi, là ?

Ça cohabite facilement, des mamans et des jeunes filles en fleur ?

Les jeunes filles en fleur deviendront un jour mamans, et les mamans ont été de jeunes filles en fleur… En plus de cohabiter, elles font mieux : elles discutent, elles échangent, et je crois que chez nous, vraiment, elles ont la chance de mieux se comprendre que dans la vraie vie. Au moins elles s’écoutent !

Ce qui a changé ta vie en bossant pour Ladies Room ?

Personne ne bosse réellement pour Ladies Room. Dans l’équipe de rédaction, on considère ce site comme notre bébé, on va faire en sorte que les filles continuent à venir en cherchant à pérenniser les rapports entre les contributrices et le site. Et les contributrices, elles, ma foi… Demande-leur ! (J’ai été contributrice avant d’intégrer l’équipe de rédaction ; je pourrais aussi répondre à cette question… mais le passé appartient au passé, mon bon ami.)

Qu’est-ce que tu retiens pour l’instant de cette expérience ?

Comme le dirait Nikos et nombre de présentateurs de télé-crochet après lui : “Que du bonheur.” Des nanas de tous horizons qui viennent se mettre à nu sans vulgarité et de façon aussi sincère et authentique, t’en sors grandi, je te le dis !

Avantages / inconvénients de traiter des sujets séduction, couple et sexe au quotidien ?

Bonne question. C’est un avantage, et un inconvénient. C’est chouette parce que tu peux parler en toute liberté de beaucoup de choses qui peuvent aujourd’hui rester tabou, avoir un avis dessus, te forger une opinion. Dans le même temps, il est un peu compliqué de placer dans une conversation anodine que l’asphyxiophilie est le terme qui désigne les gens excités par le fait d’étouffer une personne… (Ça ferait une très bonne accroche pour aborder une fille, ça. Bonjour, branchée par l’asphyxiophilie ? A tester ce soir.)

Une news qui t’a marquée en 2010 ?

Gné. Il se passe tellement de trucs dans ce monde, en permanence, que j’en viens à oublier ce qui se passe et quand ça s’est passé… En 2010, le Qatar a remporté la compétition pour la Coupe du Monde, et c’est chez eux que ça va se passer, non dans huit ans ? Ou sept ans, maintenant qu’on est en 2011. Ou ptet dans 11 ans, en fait.

Ça aide à séduire, d’avoir un blog ?

Sérieusement, non. Dans la plupart des cas, quand j’évoque Ladies Room, ça tombe à l’as les trois quarts du temps. Et puis si tu forces sur le sujet, tu passes pour quelqu’un d’égocentrique, parce que tout le monde sait que chez cette frange de la population se cache un énorme souci de nombrilisme. (Quoi, les bloggers s’aiment trop ?)

Un lieu que tu recommanderais pour un premier rendez-vous ?

Une expo un peu trash, pas conventionnelle, histoire de polémiquer !

Ton conseil séduction pour les lecteurs du Piège à Filles ?

Quand une fille vous parle, ne faites pas semblant de l’écouter. Écoutez-la vraiment. Et si ce qu’elle vous dit n’est pas intéressant (mais qu’au demeurant elle vous plaît encore, filou), fixez-la droit dans les yeux, attardez-vous sur ses mains, ses yeux, ses cheveux, sa bouche… Rien de plus, ça suffit hein ! Ça risque de la déstabiliser et elle finira par se taire. Après, c’est à vous de jouer. 🙂

Ça te plairait un gentleman qui te propose une backroom ?

Gentleman et backroom dans la même phrase… Ça sentirait presque l’antilogie, ça…

Comment on fait pour te séduire toi, la fille à la page ?

On fait tout le contraire. En principe, ça marche.

Une question que tu aurais aimé que je te pose ? Tu peux même faire la réponse.

Est-ce que sucer, c’est tromper ? A quoi je t’aurais répondu : Je rêve que Thierry Ardisson me pose cette question fatidique, que je pose à nombre de gens depuis une dizaine d’années, et à laquelle je n’aurai décidément jamais de réponse. Cette question n’admet pas de réponse, elle est trop surréaliste.

Merci beaucoup, et longue vie aux Ladies.

Tout le plaisir était pour moi. A quand une sauterie chez Régine ? (Soon, promis, on en reparle). Bon week-end à tous, soyez séduisants, charmants, ouverts, légers, faites-la rire, soyez mystérieux, n’hésitez pas à l’aborder : tout va bien se passer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *