Les chums aiment le Piège à Filles

Quand j’ai lu anticonformiste et provoquant, ça m’a plu. Quand j’ai lu qu’ils étaient Canadiens, je me suis mis à parler avec un accent bizarre, et à prononcer les mots d’origine anglo-saxonne en anglo-saxon comme dans les films téléchargés illégalement.

Quand on vous parle Canada, vous pensez peut-être aussi à Céline, Isabelle, feuille d’érable, Alain Juppé et autres mots clefs ?

Pour certains des histoires très classes de Canadiennes qui hurlent des insanités ?

On a tous une histoire à raconter à nos cousins d’Outre-Atlantique. Pour bien commencer la semaine sous la grisaille parisienne, Marion, une ex lectrice de ra7or, le quotidien masculin, m’a contacté depuis son nouveau poste au Canada pour un portrait du Piège à Filles. OK ! Faire plaisir aux filles, c’est un peu le but du Piège à Filles, non ?

Pour lire l’interview, c’est ici, sur le site Urbania, site qu’il est bien pour les chums et les blondes. Dites que vous venez de la part du coach en dating, ils comprendront mieux que si vous utilisez coach en séduction.

Note de l’auteur : un chum se prononce “tcheum” mais n’a rien à voir avec le verlan de moche. De toute façon, Nadine a dit qu’on devait arrêter de parler en verlan.

Maître Dutronc cependant tenait à peu près ce langage dans “La cervelle qui faisait des vagues”. Lu-sa.

Cadeau si vous voulez jouer au Caribou avec vos enfants : les règles du jeu du Cariboooh.

One comment on “Les chums aiment le Piège à Filles”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *