Le réveil musical du lundi

“Rock’n’roll” aurait déclaré Sean Bateman en voyant le programme qui m’attend ce lundi soir. Parce que là, on va faire quoi de notre journée ? Traîner un peu en réunion, bavasser à la machine à café pour ne pas trop en faire et surtout se rencarder rapidement sur la provenance de la nouvelle stagiaire aux jambes si visibles.

Lorsqu’on va lui faire faire le tour du service, elle n’aura à peu près que dix secondes pour assimiler votre nom et votre fonction. Alors la stratégie du jour, suicidaire au possible si vous avez un job peu enclin à la lolitude, consistera à vous présenter de la manière la moins attendue possible… Exemple ?

Pour montrer à madame que vous n’êtes pas que comptable/infirmier/vendeur de portables/graphiste, mais un vrai esprit rebelle, vous pouvez tenter un “Salut, je m’appelle Jacques et je vais au concert des Guns N Roses ce soir”. Si elle a plus de 25 ans, elle en aura entendu parler.

Si elle est un peu plus jeune (parce que c’est vieux 25 ans pour être stagiaire), vous pouvez tenter la version “Salut, je vais avoir du mal à travailler aujourd’hui, je vais au concert des Klaxons ce soir ! Et sinon, je m’appelle Jacques et je suis comptable”.

Avec la présentation décalée que vous venez de faire de vous, elle va se souvenir de vous. Ce qui est sûr, c’est que vous êtes différents de tous les autres. Maintenant que vous avez prouvé que vous avez une vie hors du travail, il va falloir lui montrer que vous n’êtes pas qu’un sociopathe et que vous savez respecter les barrières “vie privée” / “vie professionnelle”, pour rééquilibrer l’image qu’elle a de vous. Être original pour la séduire, oui, être dangereux pour son intégration, non !

Autre point : votre bureau doit refléter votre personnalité. A moins d’être auditeur, consultant ou président de la république, tentez de vous accorder des espaces personnels. Un autocollant, une photo, un paquet d’Haribo. N’importe quoi qui pourrait vous rendre un peu plus attachant que le matricule JDG625 en face de vous dans l’open-space.

J’ai eu l’info pour le concert des Guns beaucoup trop tard, j’avais déjà les billets pour The Klaxons. Pourquoi donc vais-je m’y rendre avec joie ce soir ? Des raisons en images et en bruit, tirées du premier album paru en 2007 :

Et une raison tirée du nouvel album Surfing the Void, sortie il y a quinze jours :

Le conseil séduction du coach : connaissez au moins une chanson de chaque groupe qui fait la couverture des Inrocks, ça peut vous servir dans une conversation avec une fille branchée branchouille qui vous testera un peu sur votre ouverture musicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *