Dujardin vie privée vie pro équilibre

Le dur équilibre vie pro – vie privée

“Alors comment ça marche ton business ?”, “Ça va tu survis ?”, “Et les filles, ça va ?”

Tout va bien, merci ! J’en arriverais presque à rédiger un message standard pour tous mes amis qui s’intéressent à ce business singulier qui consister à vendre mon temps pour aider des hommes à reprendre confiance en eux. A se mettre en valeur. A apprendre à parler d’eux sans se vanter, sans trop en dévoiler, pour toujours conserver le mystère…

Dujardin vie privée vie pro équilibre
Oh putain !

Après une semaine terrible et épuisante, qui s’est terminée comme d’habitude par des sessions de coaching individuel, j’étais rincé, vidé, plombé. Nous avions encore du travail à abattre chez Art de séduire. Un nouveau produit de conseils en séduction tellement sympa qu’on voulait absolument le terminer ce week-end. Pas de jour du seigneur, pas de repos du coup. Ça faisait longtemps que je n’avais pas enchaîné autant. 10 jours d’affilée quand on a l’habitude d’avoir au moins son dimanche, c’est dur. Pour l’organisme, pour le moral un peu moins.

Alors on m’a mis en garde : “Ne bosse pas trop, c’est mauvais pour la santé”. Effectivement, quand on dort moins, on est plus faible, moins vif. Je le ressens, de corps et d’esprit. Il y a des jours où on n’a pas la même motivation au réveil. Elle est toujours là, mais le froid et la fatigue ont pour effet de vous greffer une couette au corps le matin. Je le sens à la boxe quand je prends des coups idiots : je suis moins vif…

On m’a mis en garde quant à ma vie privée : “Ne bosse pas trop, c’est mauvais pour ta vie amoureuse”. Que je sois en couple ou non, mes impératifs restent les mêmes : je dois continuer de sortir avec mes clients, je continue de faire des rencontres, et je manque toujours de disponibilité pour mes périples amoureux.

Un des meilleurs conseils de séduction que je donne en général est d’avoir une vie bien remplie. On pense, et c’est souvent vrai, que les filles sont attirées par des mecs avec des projets, des hommes ambitieux. Histoire de statut social et de statut économique…

C’est vrai, jusqu’à un certain point. Les compagnes peuvent tolérer un emploi du temps chargé jusqu’à une certaine limite. Les grands patrons vous le répètent, souvent, après un ou deux divorces : “Rien n’est plus important que la famille.” L’illustration parfaite de l’adage “faites ce que je dis, pas ce que je fais”.

Je pense qu’au final, l’équilibre est atteint sur un mois, un an, une vie parfois. Ou jamais.

L’équilibre carrière / vie privée est un mythe. Certains monomaniaques ne savent pas équilibrer les sphères privées et professionnelles, ils en souffrent peut-être de temps à autre mais éprouvent un véritable plaisir à travailler, à résoudre des problèmes, à imaginer des solutions créatives et de nouveaux dispositifs.

Pourquoi viser l’équilibre quand on est heureux dans l’extrême ? Autour de moi, de nombreux amis dirigent au pas de charge des start-ups, créent des projets innovants et tueraient pour défendre leurs projets et leurs idées. Un des frères Samwer a vu un de ses mails repris par toute la presse technologique.

Dans cet email, sa conclusion était merveilleuse, mais arrogante et mal formulée : “I will die to win…”. Pas de succès sans investissement physique. Pas de réussite sans sacrifice. Les grands patrons sont des compétiteurs dans l’âme. Aucun plan de com’ ne saura masquer cette réalité.

Plus je cotoie des entrepreneurs, plus je me rends compte que l’amour du risque et l’amour du travail surpassent le temps qu’ils peuvent accorder à leurs proches. C’est triste, c’est peut-être moche, mais c’est la seule clef du succès pour eux. La valeur travail n’est pas un concept chez eux. C’est une hygiène de vie.

Quand Dujardin prépare sa tournée pré-Oscar, il ne voit pas ses gosses pendant 5 mois.

Quand certaines grandes équipes se mettent au vert, c’est sans leurs compagnes.

Quand Gary Vaynerchuk parle fièrement de la famille comme valeur première, on sourit, on sait que le type fait des JOURNEES DE 80 HEURES.

L’équilibre ? On s’en fout. Faites ce qui vous rend heureux.

C’est ce que j’ai envie de répondre aux futurs étudiants de l’ESC Grenoble que je verrai cet été. Chaque année, lorsqu’ils sortent de prépa, ils doivent interviewer un membre du jury, c’est une épreuve spécifique des oraux de Grenoble EM. 1 fois sur 2, la question porte sur l’équilibre vie professionnelle – vie privée. Cette année, je leur dis la vérité. Chiche ?

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des pages de vente, des campagnes de pub aussi : je suis Sélim Niederhoffer, copywriter et coach en copywriting. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne, pour forbes.fr, glassdoor.fr, les-mots-magiques.com, et j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi. Mon dernier livre, Le Guide du Copywriting, est paru aux Editions Eyrolles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *