salle de réunion champs elysées keeze

Keeze : votre salle de réunion à Paris, en 3 clics !

J’ai souvent besoin de salle de réunion pour mes ateliers du samedi matin. J’utilisais un service pendant quelques années, mais depuis 2019, j’ai recours aux salles de réunion Keeze.

Je vous raconte le fonctionnement, et j’interviewe le fondateur de la société, Shaun Nelson.

Pourquoi je loue des salles de réunion ?

Tout d’abord, il faut comprendre que malgré le télétravail, malgré le Covid et la suprématie de Zoom et Google Meet, les gens ont besoin de se voir.

J’ai besoin de voir mes clients, en face à face, de prendre un café avec eux, c’est bien plus chaleureux qu’en ligne.

De plus, quand ils assistent à mes ateliers en copywriting, avec moi, ils sont concentrés.

J’ai tenté pendant les confinements : ¾ des participants étaient dérangés par le mari, la femme ou les enfants, prenaient des coups de fil en même temps, et ne vivaient pas pleinement l’expérience de l’atelier.

L’autre point positif quand je loue une salle de réunion privative pour mes ateliers, c’est que des amitiés, des liens se nouent naturellement lors de la pause, à la machine à café ou en bas dans la rue pour la pause clope.

En visio-conférence, c’est quand même plus compliqué…

Au tout début de mon activité, quand j’animais surtout des ateliers en séduction, je louais souvent une salle sur les Champs Elysées. Oui, pour le bling. Une salle de réunion sur les Champs Elysées, ça peut faire rêver le client.

L’époque a changé. On n’est plus en janvier 2010, je n’ai plus besoin de « paraître ».

Je peux respecter mes clients et les faire rêver dans de belles salles de réunions privatives, que je loue à la demi-journée ou à la journée chez Keeze.

En plus, elles sont super bien décorées (ça me rappelle parfois la déco de chez moi !)

Comment louer une salle de réunion Keeze ?

louer salle de réunion à paris avec keeze

Super simple ! La simplicité et la qualité, c’est ce que je recherche quand j’organise moi-même mes ateliers (parfois, je délègue l’organisation à mon assistante Anna).

Les photos sont disponibles sur le site, et vous voyez directement les différentes configurations possibles pour vos invités.

(Je dis « invités », mais ça peut être collaborateurs, Comex, brainstorming, atelier, tout ce que vous voulez tant que ça reste légal…)

Toutes les informations nécessaires se trouvent sur le site de Keeze, et leur service client est très réactif. (www.keeze.co)

J’ai eu la chance d’interviewer le fondateur de Keeze, Shaun Nelson (il est au centre et lève le doigt sur la photo ci-dessous)

L’interview de Shaun Nelson, fondateur de Keeze

shaun-nelson-keeze

1/ Pourquoi avoir fondé une société de location d’espace de réunions ?

J’ai passé 2 ans chez Universal Music sur des projets de développement immobilier (Hôtels, salle de concert, suites avec studios pour des artistes), qui m’ont passionné.

J’ai pu rencontrer de grands architectes comme Manal Rachdi ou Shigeru Ban, qui m’ont donné envie de m’intéresser à l’évolution des « tiers lieux ».

Initialement nous voulions développer un concept d’appartement pour des particuliers, pour des dîners privés, évènements familiaux. En pitchant, nous avons cerné qu’il y avait aussi un gros besoin en B2B pour des salles de réunions plus chaleureuses, privatives, atypiques, moins formelles.

Le concept de Keeze est né, projet dans lequel m’a très vite rejoint Emilie Roblot, qui s’occupe de l’aménagement de nos espaces.

2/ Qui sont vos clients habituels ?

Nous travaillons avec la quasi-totalité du CAC40 / SBF120, mais aussi avec des entreprises de coaching et de formations ainsi qu’avec des start-ups.

Cela va du workshop sur une journée à la location de bureaux privatifs à la demande pour des équipes en Full Remote.

3/ Les premières salles de réunion étaient plutôt centrales, la dernière en date est plus vers les Champs Elysées. La localisation est importante pour vos clients ?

La localisation est clé ! « Location, Location, Location » comme on dit. Même si je crois plus aujourd’hui au concept d’expérience, la proximité reste un élément facilitateur.

4/ Quelle est la plus-value de Keeze par rapport aux autres services de location de salles de réunion ?

Le premier élément est la privatisation totale des espaces. Pas d’espace partagé pour les buffets où l’on croise d’autres entreprises.

Le deuxième élément, c’est le service, nous veillons à ce que toutes les demandes soient prises en charge par nos managers avec un service d’accompagnement sur-mesure, pour répondre au mieux au besoin de chaque client.

Le troisième enfin c’est notre engagement social, sociétal et environnemental, du design de nos espaces aux déjeuners, gestion des consommables dans les espaces, partenariat avec les Restos du cœur,…

5/ Je suis obligé de vous demander ça : le Covid et l’émergence de Zoom et Google Meet, ça n’a pas enterré le marché de la location de salles de réunion ?

C’est une période difficile pour tout le secteur, mais aussi une opportunité de transformation formidable !

Nous parlons beaucoup d’hybridation des évènements, qui n’oppose pas la réunion en présentiel et à distance, mais qui vise au contraire à concilier les deux.

C’est donc pour nous plutôt un outil qui permet d’apporter une dimension nouvelle et plus inclusive pour des membres d’équipes qui n’auraient peut-être pas pu faire le déplacement.

6/ Les projets pour la suite ?

De nouvelles salles de réunions en Ile de France, nous prévoyons l’ouverture de 5000m2 supplémentaires dans les 3 années à venir !

Merci pour votre temps, Shaun Nelson !

Sélim Niederhoffer

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des films, des campagnes de pub aussi. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne (forbes.fr, glassdoor.fr, artdeseduire.com, les-mots-magiques.com), mais j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *