Je suis enceinte.

Ça m’a fait un peu bizarre au moment où j’ai lu ces mots qu’elle m’a envoyés par mail. Court. Efficace. “Je suis enceinte”. Le temps de boire un verre d’eau, de vérifier l’ordre des lettres qu’elle avait utilisées : oui, elle a bien écrit  “je suis enceinte”.

Pourtant, je lui demandais seulement si elle allait bien. Elle aurait pu répondre “Je vais bien”, ou “je vais mal”, ou “mais qu’est-ce que ça peut bien te faire pour de vrai espèce d’égoïste”. Non, elle a choisi l’uppercut, façon Finish him !

Sans se départir complètement de son humour, comment le gentleman peut-il réagir face à cette situation ? Dix réactions possibles :

  1. “Il va falloir te retenir, y’a déjà grand-père dans le congélo”, aussi appelé l’attaque lyonnaise.
  2. “Tu es sûre que tu n’as pas juste grossi ?” Aussi appelé le coup bas, elle le prendra très mal à 99%. Le 1% restant, c’est si elle est sourde et qu’elle n’a pas compris la question.
  3. “Mais il est de moi ? Tu es sûre ?” Aussi appelé la Beigbeder (cf 99francs).
  4. Vous lui tiendrez à peu près ce langage si vous avez abusé de pornographie : “Tiens, avec “amputées”, “pregnant” c’est la dernière catégorie Youporn que je n’ai jamais faite. Ça te dit de passer à la maison ce soir” ? ( Ça va, vous aussi vous avez donné dans le BBW, ne me jetez pas la pierre, Pierre. Même la superstar du rap hexagonal Orelsan l’avoue dans sa chanson Ma grosse).
  5. Façon Inception, pour lui planter une idée dans le crâne, l’air de rien : “Tiens, je regarderais bien 4 mois, 3 semaines et 2 jours”.
  6. Chérie, je crois que ton vérificateur d’orthographe prend un peu trop de liberté ces temps-ci, non ? Non ? Ah…
  7. Façon discussion devant un club échangiste : “Et tu connais le père ?”
  8. Service après-vente : “J’appelle immédiatement Durex” ! Au prix où on les paye…
  9. La Patrick Bruel : elle est au bouton, beaucoup trop facile, elle peut relancer avec n’importe quoi. “Tu bluffes Martoni” !
  10. LOL ! OMG. WTF ?

Pour ceux que ces réponses n’auraient pas satisfaits, il reste la possibilité de faire comme les filles. Faire du bruit, des petits cris, des ohhhhh, et mêler des termes tels que “félicitations”, “tu dois être tellement contente”.

Le Piège à Filles va prendre le temps de digérer la nouvelle, et reviendra peut-être demain. “Jamais sans Manix” : un vrai séducteur ne sort jamais sans préservatif. A répéter dix fois avant chaque sortie. Il est trop tôt pour boire, là ?

NDLR :ceci n’est que pure fiction. God bless le latex. PS : je souhaite qu’un jour, ça vous arrive pour de vrai. Choisissez-la bien. Et merci à l’inspiratrice de ce récit.

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des pages de vente, des campagnes de pub aussi : je suis Sélim Niederhoffer, copywriter et coach en copywriting. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne, pour forbes.fr, glassdoor.fr, les-mots-magiques.com, et j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi. Mon dernier livre, Le Guide du Copywriting, est paru aux Editions Eyrolles.

3 comments on “Je suis enceinte.”

  1. Tout à fait dans l’air du temps de mon côté ce petit billet. J’ai hâte d’être enceinte, mais j’ose à peine imaginer sa tête quand je lui annoncerai. Je crois que je préfèrerai la toute dernière proposition à choisir 🙂

  2. 11. “Régime Vodka Poliakov-Gitanes sans filtre pendant un mois, et si malgré tout le bout de lard a tenu bon, serre les cuisses jusqu’à l’anniversaire de Mémé, elle adore le gigot-flageolets” (à la façon “Gens de France de d’ailleurs” de Jean Teulé – le gentleman de base ne passe pas forcément sa vie au square des Batignolles, hein)

    Oh, et “Je ne vous jette pas la pierre, Pierre”, c’est moins pour moi Rrrrrrr! (7 “r”, oui, 7) que Le Père Noël est une ordure (Josiane Balasko s’adressant à Thierry Lhermitte) – On a l’âge des artères des femmes que l’on fréquente, petit freluquet 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *