J’aime les Jacques !

Tout ceci est une vaste blague, démarrée il y a des années en république Tchèque. Un ami en séminaire très corporate filmait dans la rue à la recherche de la nouvelle Adriana.

Ne trouvant pas son bonheur, il décida de devenir encore plus drôle que d’habitude et de produire des vidéos où de jolies filles déclareraient innocemment : “J’aime…… les Jacques”.

La logique est implacable. A l’époque en 1997 notre président de la République s’appelait Jacques Chirac. Alors il suffisait d’amener les filles à dire en français, pour la French TV : “J’aime la France”, puis “J’aime le président de la France”, puis “J’aime les Jacques”.

Moralité ? Aucune. Morale ? Non plus. Dieu nous en garde.

Ah, le site du jour, puisqu’on est là pour parler de ça. Un ami amateur de belles images m’a envoyé cette pépite visuelle.

Le site, le voici : Jacques.

Une très belle revue érotique qui sort tous les trimestres. Pourquoi encore parler d’érotisme à une époque où le porno est omniprésent ? Parce que l’érotisme suggère, parce qu’il a les mots pour en parler. Et qu’une fille, ça se séduit avec les mots. Et des actes aussi. Quand ils correspondent aux mots. C’est aussi ça la séduction durable. Érotisme 1 – Gonzo 0.

Le conseil séduction : laissez traîner une revue érotique sur votre table basse entre deux volumes des Confessions de Rousseau, les derniers Technikart, Tsugi et GQ, la Carte et le Territoire et votre feuille d’impôts. Ça vous permettra de varier les sujets de conversation, et surtout de montrer que l’érotisme fait partie de votre quotidien. Ni honteux, ni grave, c’est un sujet comme un autre que vous maîtrisez ou qui vous intéresse, comme tout le reste, et comme elle. Amateurs de belles images, rends visite à Jacques. On vous l’avait dit : les vieux prénoms sont de retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *