Flat-screen vs sex-toy : footage de gueule !

Le Piège à Filles vous rembourse tout coaching séduction commandé entre le 11 juin et le 11 juillet 2010. Si les Bleus atteignent les demies-finales. C’est une vraie offre du coach. Qui aime prendre des risques, comme une sortie aérienne de Landreau. Je le jure sur la tête de William Gallas.

Copie d'écran pas très belle Saturn et le crédit Raymond.

Je me suis dit : “après tout, on a bien Carrefour, sponsor officiel des Bleus, qui se fout ouvertement de la gueule des gens en leur promettant de leur rembourser leur écran géant si les Bleus gagnent la coupe du monde”. Confiance du sponsor en l’équipe : zéro absolu. Ou totale confiance en la défaite des Bleus, c’est au choix, tout dépend de l’angle d’attaque. Selon les bookmakers, les chances de victoire de l’EdF ne dépasseraient pas les 10%. On est mal, on est mal, on est mal…

Autre groupe, autre stratégie : Saturn opte pour une petite pique à l’adresse de notre sélectionneur national préféré, j’ai nommé Raymond Domenech. Le magasin “plus radin, plus malin” lance le concept de crédit “Raymond”, un crédit à 0%, qui peut durer longtemps. Comme le mandat de Ray à la tête de l’équipe de France. Zéro pointé.

Mais l’offre qui m’a vraiment bouleversé à l’intérieur de mon corps, c’est celle de Sexyavenue. Reprenant le concept d’offres de remboursement aléatoire de Carrefour, le sex-shop online propose de rembourser tout achat de sex-toy si la France gagne la coupe du monde. Je veux bien que les femmes n’y connaissent rien en football, mais certaines pensent-elles l’espace d’un instant revoir leur argent ?

Outre le risque zéro pris par Carrefour et Sexyavenue, ce qui m’exaspère, c’est ce parallèle effectué entre la télé, joujou pour hommes et le sex-toy, jouet pour femmes. Par ailleurs, si je comprends très bien l’augmentation de l’offre et la demande en écrans plats pour la coupe du monde, j’ai du mal à saisir le sex-toy (sic). Pourquoi diable la consommation de godes décuplerait-elle pendant ce mois de célébration footballistique ? Les gens changent-ils de sexualité un mois par an tous les quatre ans ?

Copie d'écran Sexyavenue

Si on gagne, je serais très content de rentrer fêter la victoire avec ma femme. Si “ils” perdent, seule elle pourra trouver les mots justes pour me consoler d’une défaite face à l’Uruguay, au Mexique ou à l’Afrique du Sud. Messieurs, un conseil : quel que soit l’issue du match, merci de besogner votre femme. Pour les plus pressées, je vous recommande un 4-2-3-1 à la mi-temps. 4 minutes de préliminaires (je sais, c’est beaucoup), 2 minutes de missionnaire, 3 minutes d’amazone et 1 minute de levrette. Ca lui laissera même le temps de vous apporter une bière avant la seconde mi-temps : parfait.

Et dire que je trouvais sexistes les offres de certains théâtres parisiens en 2006 ! Les soirs de match, ils faisaient des tarifs réduits pour les girls. Au moins, ma chérie pouvait passer la soirée habillée avec ses copines. Il y avait encore un soupçon de partage, de vie tribale. Mais là ! Un gode ! C’est comme une brosse à dents, ça ne se partage pas. Ca se consomme chez soi. Par conséquent les filles ne vont plus sortir, et vous ne pourrez plus en rencontrer. Cercle vicieux…

Le Piège à Filles vous rembourse votre coaching intégralement si l’équipe de France arrive jusqu’en demie-finale. Pas besoin de piles, et vous ressentirez les effets pendant longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *