Contre les maux de dos : l’interview feel good de Méline Alacs, étiopathe !

Le mal du siècle : ça vous parle, les douleurs de dos ? J’ai l’impression de passer mon temps devant un écran, et ma nuque me le rappelle en permanence, je ne me tiens pas assez bien.

Heureusement, outre la correction de ma posture face à l’ordinateur, j’ai aussi une étiopathe pour me remettre en place quand ça va mal. Pas ostéo, pas kiné : rencontrez Méline, profession étiopathe !


Meline couleur-3657

Bonjour docteur, je peux vous appeler docteur ?


Officiellement je suis étiopathe, je n’ai déposé qu’un mémoire à la fin de mes études. Accéder au doctorat pourquoi pas, mais un peu plus tard, car élaborer une thèse est un travail de longue haleine !

Officieusement, ça me fait sourire, je suis bonne cliente de l’humour, sous toutes ses formes, vous le savez.

On se moque souvent de moi quand je dis que je vais voir mon étiopathe. On me demande si ça a un lien avec l’Ethiopie parce que je suis maigre (j’ai des amis très fins…)

Rires. Eh non, aucun lien avec l’Ethiopie ! En y regardant de plus près, vous verrez que le « H » n’est pas placé au même endroit.

« Etiopathie » vient du grec « aïtia » voulant dire « cause » et « pathos » voulant dire souffrance. Non, l’étiopathe n’est pas « la cause de votre souffrance » mais cherche la cause de votre souffrance (comprenez votre problème pathologique du moment) afin de l’éradiquer. Nous traitons tout ce qui est d’ordre mécanique, car nous n’utilisons que nos mains pour soigner… mais également notre cervelle en nous basant sur l’anatomie, la neurologie et la physiologie humaine. Plutôt cartésiens les étiopathes, pas de place pour l’ésotérisme dans notre discipline.

Kiné, ostéopathe, étiopathe : quelle est la différence ?

Le kinésithérapeute est le champion du monde de la rééducation, c’est-à-dire qu’il va vous aider à re-muscler, à réapprendre à vous servir d’une partie de votre corps, à retrouver sa fonction initiale suite à un traumatisme par exemple.

L’ostéopathe, soigne de manière manuelle lui aussi, il va assurer un équilibre global de votre posture et votre organisme.

L’étiopathe va répondre au besoin immédiat. Si vous êtes constipé (oui oui, c’est aussi de notre ressort) il va se concentrer sur ce problème, il ne vous replacera pas un genou ou une vertèbre cervicale pour résoudre ce dernier. Si vous venez pour une entorse de cheville, il va vous replacer la cheville. En revanche pour des névralgies, c’est à dire un trajet nerveux douloureux, du nerf sciatique par exemple, il ira vérifier les lombaires d’où émerge ce nerf.

C’est en quelque sorte, le mécanicien du corps humain, un rebouteux des temps modernes qui aurait compris pourquoi il manipule telle pièce anatomique plutôt qu’une autre pour supprimer le phénomène pathologique.

Question complémentaire : Afin d’éclairer nos chers lecteurs, avez-vous quelques exemples concrets de pathologies que vous traitez dans votre cabinet ?

Il y a un sacré panel de pathologies qui défilent au quotidien. Nous avons les classiques douleurs des trapèzes, les torticolis, les tout aussi douloureux mais néanmoins célèbres lumbagos et autres «sciatiques ». Bref, vous l’aurez compris, la plupart des maux de dos trouvent en général une solution dans un cabinet d’étiopathie. Les sinusites ont également fait leur grand retour au début de l’automne.

Mes journées sont remplies de cas divers & variés. De plus, je soigne des patients allant du nourrisson à la personne âgée en passant par la femme enceinte et le grand sportif, je ne m’ennuie jamais !

Quelles sont les études nécessaires pour devenir étiopathe ?

Pour devenir étiopathe, il faut effectuer 6 ans d’études dans une de nos 4 facultés d’étiopathie (situées à Paris, Lyon, Toulouse & Rennes). Ce sont des écoles privées mais elles suivent toutes le même programme. Notre discipline est unique, il n’y a donc qu’une seule façon de l’apprendre et de la comprendre. C’est important.


Ca vous fait plaisir d’entendre craquer les vertèbres des patients ? Avouez !

Rire (sadique). Très cher Sélim, non je n’y prends pas un plaisir particulier, les craquements lors de libération articulaire, tout comme les « glouglous » lors de traitement digestifs, font partie des bruits du corps humain, ils ne sont pas une fin en soi, mais lorsqu’on manipule cela arrive, c’est ainsi.

Maintenant à vous d’avouer, ça fait plus de peur que de mal ces « petits » bruits ? (J’avoue, le craquement des vertèbres est bien plus impressionnant que douloureux).


Où peut-on trouver des étiopathes près de chez soi ?

Pour trouver un étiopathe près de chez soi, rien de plus simple ! Vous avez accès à l’annuaire des étiopathes sur notre site officiel http://www.etiopathie.com

Il est mis à jour dès qu’un nouveau praticien s’installe. J’ai des confrères et des consoeurs un peu partout en France mais également quelques-uns à l’étranger !

Et vous, vous êtes où ?

Je suis à Paris dans le 12ème arrondissement, tout près des stations de métro Bel-Air & Daumesnil.

Un dernier mot pour ceux qui n’oseraient pas vous appeler ?

Traîner des douleurs « sans solution » n’est pas une fatalité, et si vous n’êtes pas sûr que ce soit du ressort de l’étiopathie, n’hésitez pas à simplement téléphoner, je me ferais un plaisir d’éclairer votre lanterne. Je n’aurai pas une solution à toutes vos pathologies mais je serai toujours disponible pour un conseil ou une réorientation dans votre parcours médical.


Merci docteur !

Appelez Méline Alacs, étiopathe !
8 rue Louis Braille
75012 Paris
06.50.47.39.01.

Published by Sélim Niederhoffer

J'écris des livres, des mails de vente, des films, des campagnes de pub aussi. Si vous me cherchez, je suis probablement en train de lire devant la cheminée avec des bretzels. J'écris beaucoup en ligne (forbes.fr, glassdoor.fr, artdeseduire.com, les-mots-magiques.com), mais j'ai aussi été publié en papier chez Technikart et Playboy. Hobbies : faire du paddle, courir, et mettre du parfum même quand je suis tout seul chez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *