Puma Social by le Piège à Filles

Comment séduire au Social Club grâce à Facebook ?

La séduction est une langue vivante, en mouvement perpétuel. L’art de séduire évolue au rythme de la société, et ce jeudi, nous avons assisté à une démonstration intéressante au Social Club.

Le héros de notre histoire ne se pose pas la question « Comment avoir confiance en moi ? », « comment aborder une fille ? ». Il attaque directement avec son arme de séduction massive : le tampon Like !

Au lieu d’aborder le poke, le chat Facebook, les friends requests sauvages qui mènent certains à avoir des milliers d’amis imaginaires, voyons plutôt comment on peut se servir de Facebook pour séduire en soirée.

L’œil du tigre a parlé. Mode masculine : finis les carreaux. Ca doit être de la faute du relooking du maillot extérieur de l’Equipe de France. Entre toutes ces marinières, j’ai rencontré ce piège à filles ambulant jeudi dernier à la soirée Puma « Les athlètes de la nuit ».Il n’a pas hésité, il a marché droit vers nous. Nous étions vulnérables, nous venions de perdre un match de baby-foot contre des filles. Ouais, la honte. Mais elles étaient vraiment bonnes. Au baby-foot, comme le déclare mon co-équipier de la lose, Osmany. Les deux photos sont de lui.

Une main sans pouce pour le Like
Une main sans pouce : dur de “liker”.

Comment séduire avec un tampon ? Il suffisait de le regarder : il a pris nos mains avec assurance et d’un geste sec a apposé son tampon. Un « Like ! ». Je me suis laissé faire, envoûté par la toute puissance de cette matérialisation de Facebook. Soudain c’est comme si Mark Zuckerberg m’avait touché. J’étais comme une pucelle devant ce type qui savait prendre des risques pour entamer la conversation. Merci de m’avoir ouvert les yeux. Je ne likerai plus jamais comme avant.

L’analyse du coach en séduction.

Avantages : se faire remarquer au Social Club. Une technique de séduction orginale. Pas besoin de phrase d’approche pour aborder une fille en soirée avec cet attirail.

Inconvénients : Il s’agit ni plus ni moins d’une situation similaire à celle du mec qui donne son numéro de téléphone à toutes les filles de la soirée : il suffit qu’elle croise une amie à elle avec le même tampon pour ne plus se sentir unique. Or, s’il y a bien une « technique de séduction » qui fonctionne, c’est l’unicité. Là on perd cette notion, c’est dommage.

Par ailleurs, on peut aussi reprocher à cette stratégie son manque de spontanéité. Quand je dis « on », je parle bien entendu des filles, qui y verront la marque d’un séducteur organisé, d’un rôdeur, d’un filou. Jamais je ne reprocherai à un homme de se préparer pour trouver l’amour. Avez-vous déjà observé / subi le rituel de préparation d’une fille ? Une heure avant de sortir pour se préparer, le maquillage, le choix des fringues, et c’est sans compter le shopping préliminaire… Elles passent un temps fou à se pomponner, mais vous reprocheront de ne pas être spontané, d’être un dragueur… Va comprendre…

You can stamp wherever you like
Le pouce peut suffire

L’adresse utile si vous souhaitez acquérir le tampon séduction : http://www.jailbreaktoys.com/Like_Dislike_Stamps_p/stlik00.htm

4 comments on “Comment séduire au Social Club grâce à Facebook ?”

  1. Euh, comment dire?
    Personnellement, ça m’inquiéterait vraiment de voir un mec apporter sa papeterie de bureau en soirée; et pourquoi pas dégainer une agrafeuse et agresser sauvagement ma petite robe en dentelle pour être sûr de ne pas être semé?
    Le tampon pour pouvoir sortir et entrer de la boîte commodément, passe encore, mais à la base, ça fait quand même un peu fer rouge à bestiaux.
    Et puis marquer son territoire avant de l’avoir conquis témoigne un peu trop d’assurance…
    Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, jamais.

  2. C’est vrai que mettre un gros coup de tampon “like” après avoir conquis le territoire, c’est tout de suite beaucoup plus classe !

  3. Fondamentalement, je préfère les faciales aux coup de tampon, avant, pendant ou après conquête du dit-territoire, mais bon, dans la vie, il faut savoir s’intéresser à tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *