Ailleurs Somewhere else

Comment se faire inviter à dîner facilement ?

Hier à Paris il faisait beau, l’envie de travailler était relativement faible et la tempête de pollen n’a pas suffi à me retenir au bureau. Je décidais donc d’aller ailleurs. Toujours plus loin, plus haut, plus vite, jusqu’au bout de l’extrême limite.

Quand le soleil brille, offrez une terrasse ! Une des plus surprenantes terrasses que l’on puisse offrir à une fille ? Celle du 101, avenue des Champs Elysées. LVMH consacre le dernier étage de son flagship à des expositions, dont la dernière s’intitule “Ailleurs”, ou “Somewhere else” dans sa version anglo-saxonne. Parmi les oeuvres présentes, trois ont retenu mon attention car elles avaient toutes un lien (plus ou moins tiré par les cheveux) avec la séduction.

La première est une oeuvre aérienne. Dans un couloir repeint en rouge pour l’occasion, des bretelles, des rubans, des coquilles de soutien-gorges sont suspendus. Sensuel ou menaçant, je n’arrive pas à trancher. Comment l’artiste Tïa Calli-Borlase en est-elle arrivée là ? Probablement avec un tutorial dégrafer un soutien-gorge

Bonnet B Louis Vuitton Piege a filles

La seconde oeuvre à retenir mon attention est un vrai piège à filles : dans une salle circulaire fermée, un écran est fixé au plafond. On est donc obligé de s’allonger pour contempler le film de l’artiste. Un vrai moment de détente, d’autant plus que les marches sur lesquelles vous vous reposez sont extrêmement moelleuses. On s’endormirait presque. Un seul regret : une pièce trop éclairée pour tenter d’embrasser votre amie.

Voici un aperçu de la troisième oeuvre marquante :

Enfin, celle qui répond à la problématique du jour ! Comment se faire inviter à dîner facilement, quand on est un garçon moyennement attirant physiquement ? L’artiste Marc Horowitz a décidé de signer les Etats-Unis, d’apposer sa marque Marc sur son pays. Il s’est fait connaître sur un coup de génie : alors qu’il travaillait pour un catalogue de meubles, il décide de rendre le frigo pris en photo plus vivant, en l’habillant d’un Post-It portant son numéro de téléphone et la mention “dinner with Marc”.

Une fois le catalogue distribué, les coups de fils ne tardent pas à pleuvoir, son histoire est relayée dans les plus grands journaux du pays et des studios de cinéma se proposent même de lui acheter les droits de cette belle aventure. Dans son van, Marc parcourt les Etats-Unis pour rendre le monde meilleur. Entre leçons de philosophie et humour, ce jeune artiste a le mérite d’avoir résolu l’éternelle question “qui paye l’addition au restaurant?” : il est invité dans le salon des Américains.

Ma vidéo préférée ? Celle en Caroline du Nord, où Horowitz ressemble à Baptiste de 10 minutes à perdre, en plus gros. Il exploite des enfants pour son épreuve dite “la danse de la tapette à mouche” (flyswatter dance).

Signer un territoire, à la manière de Space Invaders et de ses envahisseurs n’est certes pas nouveau. Mais les nouveaux projets me fascinent toujours. Pourquoi ne pas signer Paris d’un coeur par exemple, et de transmettre l’amour dans des foyers sélectionnés au hasard ? Le projet je pense à vous aurait bien mérité sa place chez Louis Vuitton, non ?

JE PENSE À VOUS – Making of from Je pense à Vous on Vimeo.

Conseil séduction du coach : à vous de jouer maintenant ! Glissez votre numéro de téléphone dans la Bible ou le catalogue Ikea, et tenez un journal avec les résultats. D’autres idées de publications à gros tirage ?

One comment on “Comment se faire inviter à dîner facilement ?”

  1. Un beau embarquement de séduction à l’artistique! Bravo j’adore l’idée! Je retiens tout de même l’adresse parce qu’un jour j’aimerai bien la souffler discrètement à l’oreille et créer l’effet surprise. Deux en un, comme le lieu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *