Combat d’égéries

Jeudi jalousie ! Je viens de réfléchir à un truc. Être une femme, c’est trop facile : tout est fait dans la société pour vous apprendre à être une femme. Les magazines de mode, les magazines de ragots, les publicités : on leur apprend à se dénuder en permanence.

Alors qu’être un homme, c’est tout un combat. Porter les plus belles chaussures, glacées à la perfection. Compléter son costume à l’aide d’une cravate qui laisserait pantois Don Draper et Chuck Bass. Vers qui nous tourner ? Qui sont les hommes élégants dont on peut s’inspirer ?

Je suis parti examiner un Séphora. Parce que quand je vois mes amies hurler et se prosterner devant Gaspard Ulliel pour Bleu de Chanel, je me dis qu’il y a un truc à prendre. Le match des égéries pour bien choisir son parfum, get ready, round one, fight !

La bataille du moment : Jude contre Gaspard, Ritchie contre Scorcese.

La version de 5 minutes.
Do : la répétition des textes, la classe, se faire habiller par une femme.
Don’t : on a beau le regarder en boucle, on ne voit pas d’erreur. Trop parfait. Voilà le problème ?

Gaspard Ulliel pour Bleu de Chanel
Do : Soyez imprévisible lors de vos conférences de presse. Ou de vos réunions. Levez-vous, “je m’en vais comme un prince”.
Don’t : Rien à reprocher. Maybe son accent anglais, moins bon que celui de Jude Law. Mais votre accent Frenchy vous servira toujours à l’étranger. L’accent Frenchy, un vrai piège à filles.

Et les autres, que l’on voit moins ces jours-ci.

Enrique Iglesias pour Azzaro. Le classique.
Do : l’autodérision. “J’ai pensé qu’Azzaro faisait un mauvais choix”.
Don’t : avoir un père plus stylé que soi.

Anakin Skywalker pour Lacoste.
“Do or do not, there is no try”.

Justin Timberlake pour Play de Givenchy.
Do : soyez cool comme Justin en 2006. Sortez avec des filles cools, des mannequins, des actrices qui gagnent les concours de rots.
Don’t : ne disparaissez pas pendant 3 ans du devant de la scène. Et surtout ne revenez pas pour un parfum qui schlingue.

Alain Delon pour Eau sauvage de Christian Dior.
Do : fumez des clopes invisibles. C’est moins nocif. C’est très futuriste.
Don’t : parlez de vous à la troisième personne.

Olivier Martinez pour L’Homme de Yves Saint Laurent.
Do : les cheveux longs mais classe.

Vincent Cassel pour La nuit de l’homme de Yves Saint Laurent.
Do : sa femme, si vous y arrivez.

Ryan Reynolds pour Boss Bottled Night de Boss.
Do : l’appart à New-York.
Don’t : le total look noir, façon serveur du Costes.

Marc Lavoine pour Cerruti 1881

Do : les yeux revolver. Savoir justifier son choix de parfum, même si ça fait un peu précieux.
Don’t : mentir sur son adolescence. Mais c’est drôle, donc ça passe.

Jonathan Rhys Meyers pour XX-XY de Hugo Boss
Do : avoir une tête de tueur de vieilles.
Don’t : être le visage de deux campagnes à la fois, ou courir deux lièvres à la fois comme dirait les chasseurs.

Matthew MacConaughey pour The One de D&G

Do : faites du sport partout tout le temps.
Don’t : ne débarquez pas dans un palace avec des lunettes de soleil. Il y a peu de chance que vous soyez le plus connu. Ça peut marcher avec des étrangères. Si elles ne vous reconnaissent pas, faites comme l’un de mes amis offusqué : “You don’t read magazines, or what” ? Puis levez-vous et partez comme un prince, jetant un voile de mystère sur votre personne.

Les pas vus, pas pris :

One million de Paco Rabanne
Do : Prenez votre machine à voyager dans le temps, retournez à l’époque où le bling c’était cool. Circa 2005-2007.
Don’t : toute la vidéo.


Black XS de Paco Rabanne
Do : faites de la boxe. Très bon sport pour sécher. En plus, vous serez prêt à vous battre tout le temps, partout, sans raison. Viril, non ?
Don’t : les chaînes en or qui brillent. Hype en 1994 vers Marseille.

Conclusion séduction :
Séphora : temple du mass-market de “luxe”. Endroit interdit pour le gentleman que vous êtes. Irrémédiablement, porter un parfum vendu là-bas vous rend moins mystérieux. En s’approchant de votre cou, elle sentira son ex, son père, son collègue de bureau. Vous êtes unique. Investissez dans de l’exclusif. Don’t be a clone.
Conclusion 2 : Séphora, vous pouvez y aller pour vous entraîner un peu. Les vendeuses écoutent beaucoup, sont prêtes à encaisser vos balbutiements si elles sentent la moindre intention d’achat. Un bon échauffement avant de partir en soirée.

Les oubliés : Chabal, Beckham, le nageur d’Aqua di Gio, le beau gosse d’Allure de Chanel, le lapin de Playboy, le cheval de voyage d’Hermès, la famille de Chrome, Josh Hartnett, James Franco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *