Bookingndining-appli-reservation-restaurant

Bookingndining : L’Application Pour Réserver Un Bon Resto en Last Minute

Je voulais aller chez Noma en 2013 avec mon meilleur ami, puis en 2014, mais je n’ai jamais pu réserver pour le meilleur restaurant du monde. Certains restaurants sont plein trois mois à l’avance, ont des listes d’attente longues comme le bras et je manque de rigueur pour noter dans mon agenda « Rappeler Septime », « Rappeler le Chateaubriand ».

J’ai eu la chance de tester une application qui va ravir les amateurs de belles tables qui sont souvent trop débordés pour réserver en temps et en heure : découvrez Booking N Dining pour trouver un bon resto à la dernière minute!

Imaginez la situation : vous êtes entre amis, vous buvez un verre, et vous avez envie de vous faire une bonne table.

Avec une amie, nous avions cette malédiction, enfin levée. Chaque fois que nous voulions dîner dehors à l’improviste, nous avions du mal à réserver un restaurant de qualité au moment où nous le souhaitions : les meilleurs restaurants sont souvent voire toujours pris d’assaut.

(On a réussi à lever la malédiction samedi dernier à l’Inattendu dans le IXème).

Il y a toujours ce resto qui vous résiste, cette table que vous n’arrivez pas à avoir. On en parlait encore la semaine dernière avec mes amis quand on a vu le dernier partenariat Merci Alfred featuring American Express, intitulé “Les tables impossibles à réserver”.

Trouver une bonne table à la dernière minute avec Booking and Dining

Les fondateurs de l’application Booking N Dining nous ont donné rendez-vous dans le nouveau restaurant Fulgurances, rue Alexandre Dumas dans le XIème. (Délicieux, photos en fin d’article)

Le concept est simple pour les restaurateurs : l’appli BookingNDining leur permet de lutter contre les pertes dûes au no show. Le « no show », c’est le client qui ne se pointe pas et ne prévient pas (le no show, c’est quand je me levais le samedi matin 8 heures pour un coaching en séduction et que l’élève m’appelait à midi pour me dire “désolé coach, je ne suis pas venu parce que j’étais bourré!”. Depuis je fais payer AVANT les sessions !)

Résultat du no show : le restaurateur se retrouve avec une table libre qu’il ne va pas rentabiliser.

Les gastronomes avertis et les foodistas ne se risquent même plus à appeler les grands restaurants pendant le service : la majorité d’entre eux ne répondent même pas. Pas le temps, il faut se concentrer sur le service.

Imaginez cette table vide ! En un ou deux clics, le restaurateur la « remet sur le marché » de la réservation de dernière minute. C’est vraiment un bon plan, c’est l’occasion en or, non ?

Que se passe-t-il de l’autre côté, du coté du gastronome en culottes courtes qui prend un verre entre amis ou qui à l’apéro avec sa future conquête ?

L’appli BookingNDining vous géolocalise (on va dire dans Paris pour commencer). Si vous avez configuré une alerte pour Septime, vous recevrez un push, une notification vous indiquant : « Les amis, une table vient de se libérer chez Septime. Vous pouvez réserver et vous avez 25 minutes pour arriver.»

Quelle expérience utilisateur sur BookingNDining ?

Bookingndining-BND-reserver-restaurant

Au niveau de l’utilisateur de l’appli de réservation de restaurants : l’appli est simple d’utilisation. Une carte de Paris, les restaurants partenaires de BookingNDining clairement indiqués, avec leurs fiches explicatives. Type de cuisine, ticket moyen…

J’ai le choix entre deux options une fois que j’ai téléchargé BND :

  • Soit je configure des alertes : je veux Septime, Châteaubriand, Coretta ou Braisenville ? Je les note dans ma liste de préférence. Si une table se libère, je reçois une notification. La réservation via l’appli me coûtera un, deux ou trois crédits, même pas deux euros.
  • Soit je me géolocalise, et en fonction de ma position, je décide de regarder si les restaurants disponibles sur l’application proposent une table libre.

Une aubaine pour nous en tant que clients, une meilleure rentabilité pour le restaurateur.

Gagnant-gagnant… Mais quel business-model pour BookingNDining ? Comment un intermédiaire peut-il gagner de l’argent et être rentable ?

Le seul souci pour BookingNDining ? La France

BND-bookingndining

Loin de moi l’idée de m’adonner au French bashing pour le plaisir. J’aimerais que la France brille de mille feux partout à travers le monde et cette appli nous donnera peut-être l’occasion de le faire un peu.

Passons. LE souci majeur, qui reste mineur à mon avis pour BookingNDining, c’est que les Français sont des fraudeurs. Je ne vous parle pas des comptes en Suisse de nos ministres, non, ce serait trop facile.

Mon esprit français fonctionne automatiquement en négatif (un calvaire) : quand on m’a présenté l’application, j’ai tout de suite vu la seule faille susceptible de ralentir le développement de BookingNDining. Il s’agit du principe du passager clandestin, le free rider popularisé par Olson.

(Article intéressant à lire sur les ad-blockers, installés par les freeriders du web : ces gens installent des bloqueurs de pub, mais ne sont pas prêts à payer pour du contenu de qualité.)

Comme pour chaque bon produit ou service, une frange des utilisateurs ne voudra pas payer et configurera ses alertes, recevra la notification « Une table est libre chez … » et téléphonera directement à l’établissement pour éviter de payer les 1 ou 2€ de réservation BookingNDining. KILL THE MIDDLEMAN.

C’est rationnel économiquement, d’un point de vue micro-économique, l’agent « utilisateur de l’appli » surveille son portefeuille. Du côté du restaurateur : qu’on l’appelle ou qu’on vienne via l’appli, c’est presque pareil.

Du côté de BookingNdining, ça pourrait être fatal si trop d’utilisateurs ne jouent pas le jeu. Mais j’ai confiance en nos voisins d’Outre-Rhin et en les Anglo-Saxons plus disciplinés pour populariser le concept.

L’application est déjà disponible sur l’AppStore et le GooglePlay (ouaiiiiis !) Bon alors demain ? Sola, Le Clown Bar, Pierre Sang ? Téléchargez l’appli BNB ici !

BND s’est largement inspiré des guides professionnels dans ses choix de restaurants pour sélectionner les meilleures expériences. Les restaurants sont choisis parce qu’ils correspondent avec précision à l’offre BnD et à ce que recherchent les consommateurs ; ici pas de commentaire, pas d’avis quant à l’assiette !

Pourquoi BND va cartonner à mon avis ? Un seul chiffre à retenir : 31% des Français qui ont déjà effectué une réservation en ligne l’ont fait pour un restaurant (Opinionway – mars 2015) contre 73% pour les spectacles, 77% pour les hôtels et 83% pour les voyages.

Si j’avais quelques billes à investir, je mettrais bien un ticket sur ce beau projet !

(Pour être complètement transparent avec vous, cette présentation a eu lieu autour de quelques verres qui n’ont pas sur altérer mon jugement. Ce projet va fonctionner, mais peut-être encore plus sous d’autres latitudes. Pour ceux qui en douteraient, je vous invite à relire American Psycho et à compter le nombre de fois où Zagat est mentionné !)

PS : Bertrand Levitte et Sébastien Leuthreu, on vous attend avec BookingNDining dans l’Ouest Parisien maintenant !

Sélim, convaincu et converti. Longue vie BND !

Bonus : le dîner Bookingndining aux Fulgurances

Chez Fulgurances ? Aux Fulgurances ? Vous diriez comment vous ? Pour ma part, je ne vais rien dire, j’avais la bouche pleine. Accueil très sympa, mise en bouche et entremets surprenants préparés par le chef pour ne rien gâcher.

BND-restaurant-application-booking

Vue de table Bookingndining

Last-minute-booking-BND

Café sauce poisson

PIntade-Fulgurances

J’ai eu la chance de goûter (presque) à tous les plats et aux deux desserts : foncez-y les yeux fermés. Le pari de Fulgurances est de faire défiler les seconds de grands restaurants pendant six mois, souvent une période de transition pour eux avant d’ouvrir leur propre établissement. Chloé Charles a notamment travaillé auprès de François Pasteau (L’Epi Dupin), Pascal Barbot (L’Astrance) et Bernard Grébaut (Septime), elle est la première chef résidente chez Fulgurances.

2 comments on “Bookingndining : L’Application Pour Réserver Un Bon Resto en Last Minute”

  1. Excellente idée… cette galère des resto bondés tout le temps.
    Essaie le clown bar si tu as l’occasion ! Gros gros coup de coeur pour leurs viandes ainsi que leur carte des vins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *