Bas ou collants ?

Vendredi, place aux filles ! Aujourd’hui on parle des jambes des filles, des jupes des filles, de Piège de Filles.

Delphine avait envie de nous plonger dans une réflexion concernant les jambes des filles. Suivons-la à la trace…

Fini l’été ! Les Havaïanas ont sagement repris place dans le placard et sont remplacées par bottes et escarpins.
A l’arrivée de l’automne et au contact du changement des habitudes vestimentaires féminines, les hommes ne se posent plus les mêmes questions.
Ils scannent (Eh oui ! Maintenant tout est caché ou presque) la silhouette de la tête au pied puis remontent progressivement le regard sur les jambes teintées.
Arrivés à la hauteur de l’ourlet de la robe, objet de toutes les tentations, leurs yeux s’interrogent. Bas… ou collants ?

De la main “amicalement” posée sur la cuisse lors d’une conversation assise à la question ouvertement posée, tout est bon pour avoir une réponse.
La médiatisation de cette arme de séduction massive, rendue populaire par la pinup des années 1950, serait-elle à l’origine du fantasme masculin ?


Bon, d’accord, les hommes sont influençables. Mais qu’en est-il des femmes ?
La première fois qu’un homme me demanda si je portais des bas ou des collants, j’en restai coite.
Le mot “bas” avait totalement été occulté de mon vocabulaire par mon éducation judéo-chrétienne (Comment ! Cela existe ?)
C’était donc çaaaaa ! Il y avait donc une demande masculine pour ce genre de produit !
Mais alors… que penser des allégations d’une femme qui nous dit qu’elle ne porte des porte-jarretelles que pour elle-même ? Oui c’est pratique, c’est sûr. Mais pratique pour quoi ?

Je ne connais pas de femme qui ait totalement renoncé aux collants. Messieurs, ne vous en déplaise. Nous avons ainsi, dans le meilleur des cas, les deux dans notre placard. Le mystère reste donc entier.

Merci Delphine ! Je ne me pose vraiment pas assez de questions existentielles ces jours-ci. Alors que les bas, c’est la Vérité ! C’est l’Amour !

L’analyse du coach : Disons que les collants, c’est la blague de haut niveau. La blague que je ne me permets même pas de reproduire chez moi… Sérieusement : déshabiller une fille en collant, c’est fort peu sexy. Le seul moment pire à mon sens, c’est lorsqu’elle est obligée d’effectuer de petits sauts pour tirer le collant tout en haut. Un moment Nutella.

La main sur la cuisse : c’est un peu poussé pour n’être “qu’amical”. On évite lorsqu’on est un gentleman. Si vraiment ça vous obsède à ce point, demandez-lui, faites tomber vos clefs, faites un film avec votre portable sous la table, mais bas les pattes si rien ne s’est encore passé entre vous. Il y a d’autres zones à toucher avant d’arriver à ses cuisses. Disons moins érogènes, pour commencer.

Dernier point : le compliment bien calibré. Si vous réussissez à avoir visuellement la réponse à la question “bas ou collant”, complimentez-la. Tout comme nous le disions récemment, elles dépensent des fortunes en lingerie. Faites au moins semblant d’apprécier ses goûts, elle ne vous en aimera que davantage. Bon week-end à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *