Adopte un moche !

J’ai failli intituler cet article “La niche à moches”. Oh ! Mais qu’est-ce que vous allez chercher encore. Non, les moches ne sont pas des animaux, et la niche pas un abri digne d’eux. On parle ici de niche économique ! Le moche est un être humain comme un autre.

A partir de cette hypothèse (qui reste à prouver), on trouvera toujours un mec pour se dire : “Mais le moche, il gagne aussi un salaire, non ? Et il essaie de se reproduire aussi, non ? Tiens, si on créait un site de dating pour moches !”

Of course, l’idée est anglaise. Un humour très froid. Très clinique / cynique. “Si on faisait un site de rencontres pour les moches”! Je ne sais pas s’il s’agit d’une réalité, ou s’il existe une conspiration qui consiste à les prendre en photo uniquement lorsqu’ils sont bourrés, mais on a tous cette image en tête de l’Anglais rougeaud, dans un pub ou au stade. Le site “The Ugly Bug Ball” part du constat suivant : vu qu’il y a plus de moches que de beaux/belles, autant taper dans la grosse réserve. Utilitariste. Bentham. Anglais. Moche. La boucle est bouclée.

Les explications en front-page sont hilarantes, parce qu’il y a parfois du vrai dans leurs cinq arguments de vente. A vous de démêler le vrai du faux.

Hypothèse 1 : Des laiderons, comme s’il en pleuvait ! Il y a plus de gens moches que de gens beaux. De mon point de vue, ça reste à prouver, on est tous le moche de quelqu’un. Et ce sans parler des standards de beauté qui évoluent d’une époque à une autre, d’un pays à un autre. Il n’y a qu’à voir la diversité des filles envoyées représenter leur pays au concours de Miss Monde 2010. Toutes belles ? Probablement. Et pourtant certaines ne vont pas vous plaire.

Hypothèse 2 : il vaut mieux se taper une moche, elles sont plus sympa et moins superficielles. Ça reste à prouver (bis). La moche montre aussi les dents quand on l’approche, parce qu’elle sait souvent qu’elle n’est qu’un second choix. Là, le conseil pour passer pour un vrai gentleman, c’est de réussir à lui faire croire qu’elle est votre premier choix. N’en faites pas trop, elle le sentirait. La moche pâtit du manque de considération. La moche est la vautour de la séduction : elle récupère les cadavres des hommes éconduits par les sirènes.

Hypothèse 3 : La moche a une vie plus dure. Elle vous en voudra moins si vous faites des conneries, elle a l’habitude des méchancetés. Et elle se donne plus à fond au lit. “On m’a raconté” que ce n’est pas forcément vrai. Il existe aussi de moches étoiles de mer. Ou planches à pain, choisissez votre champ lexical.

Hypothèse 4 : Il est assez peu probable qu’on veuille vous voler votre moche. Une moche, c’est comme une brosse à dents, ça ne se vole pas.

Hypothèse 5 : Une moche coûte moins cher. Si Dickens devait adapter son chef-d’oeuvre pour les moches, il l’appellerait “low expectations”. La moche sait qu’on ne va pas investir énormément pour elle, elle a l’habitude. Vous lui ferez plaisir en l’invitant au Quick : ça la changera du MacDo.

Quel dommage que ce site soit une blague… Au moment où j’ai essayé de m’inscrire, par deux fois il m’a envoyé un message d’erreur.

Le conseil séduction du coach : j’ai de belles histoires d’amour à vous raconter avec des moches, mais je n’ai pas les droits dessus vu que bien évidemment ce ne sont pas les miennes. Je me contenterais donc de citer ma grand-mère qui tenait à peu près ce langage : “La vraie beauté est à l’intérieur”. Ou ” L’important au poker, ce ne sont pas les cartes, c’est ce que vous en faites”. En gros, ce qu’elle voulait dire je crois : vers 3 heures du mat’, recommandez un verre de Jack. “Mieux vaut être saoul que moche, ça dure moins longtemps”.

One comment on “Adopte un moche !”

  1. Ha ha ha, quelle horreur, c’est exquis!
    Il n’y a vraiment que les Anglais pour pousser le vice jusque là, mais à l’heure du “tous grands, tous beaux, tous riches, tous intelligents”, l’expérience aurait pu avoir quelque chose de vraiment intéressant.
    Ça me rappelle une anecdote assez drôle à ce sujet: le soir de ma remise de diplômes (en tenue de soirée avec discours du maire de Montréal et tout le tralala), je me retrouve à discuter quelques instants avec ma proviseur, une somptueuse quinquagénaire, qui certes faisait bien son âge, mais avait de beaux restes, vraiment. Complètement ivre, elle commence à philosopher sur mes études à venir, et à brûle-pourpoint, se met à hurler en me serrant dans ses bras: “Mais ne vous inquiétez pas mon enfant, de toute façon, la vraie beauté vient du coeur!”
    (ce à quoi je me suis empressée de répondre, en renversant au passage ma flûte de champagne sur sa robe Gucci et ses escarpins Dior: “ce n’est pas pour moi que je m’inquiète en ce moment, Madame, tant qu’on a la jeunesse, tout est possible! C’est plus tard que je me poserai des questions, vous savez, quand la viande devient rance et qu’on attire plus que les vautours de toute façon…”)
    Mieux vaut une jeune moche ou une vieille belle, Doc?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *