3 séries à découvrir ou à re-regarder pendant le confinement !

Même si je n’ai pas trop levé le pied pendant le confinement au niveau du travail, j’ai quand même accéléré sur ma consommation de séries !

Quoi de plus naturel que de prendre une pause devant une série pendant le confinement ?

C’était déjà très compliqué de choisir AVANT, mais en ce moment, avec l’arrivée de Disney+ en France, le choix de séries pendant le confinement va être encore plus compliqué !

Alors j’ai choisi de faire simple, et de retourner aux basiques avec ces 3 séries que j’aime beaucoup !

Bien sûr, vous pouvez vous jeter les yeux fermés dans ces séries pour hommes sur Netflix, ou dans ces très bonnes séries pour seniors (que j’ai beaucoup aimé, je suis une vieille personne !)

Mais en ce moment, je retourne à des valeurs sûres !

Friends sur Netflix, c’est idéal, c’est essentiel, c’est toujours bon !

La première série à regarder, vous la connaissez tous, c’est Friends, la série du confinement par excellence.

Chez Monica ou au Central Perk, plus de 80% de la série se passe dans ces endroits.

Et je sais ce que vous allez me dire « mais non, pense à la partie de foot américain où Joey et Chandler essaie de draguer la Hollandaise, ça se passe dehors ! »

Ou encore « c’est pas vrai, pense aux épisodes à Vegas, à Londres, à La Barbade ».

Oui, certes, mais selon une étude de LIMSE, 83% de la série se passe chez Monica et au Central Perk.

Pour préparer cet article, j’ai lu des articles complètement fous, notamment celui du Point où 4 journalistes ont noté les 236 épisodes de la série, en les classant du pire au meilleur.

Avec une conclusion dont on se doutait : Friends est une série au niveau d’écriture exceptionnellement constant, avec moins d’une dizaine d’épisodes jugés « mauvais ».

Friends, c’est donc un investissement sûr de votre temps en confinement si vous ne voulez pas être déçu.

Mes déjeuners de confinement ? C’est devant Entourage que ça se passe !

entourage confinement série

Mon deuxième choix de séries à voir ou à revoir pendant cette période de confinement, c’est Entourage.
On reste sur un registre léger !

Pas de crimes, pas de meurtres, pas de revendications identitaires ni de militantisme : ENTOURAGE c’est le vide abyssal, et ça fait très bien le travail pendant le repas du midi ou pendant la session de détente du soir.

Entourage est une des séries mythiques de HBO, diffusée aux Etats-Unis entre 2004 et 2011.

On y suit les aventures de Vincent Chase, un acteur qui rêve de percer, et dont on voit la progression dans les saisons 1 et 2.

Entourés de ses amis d’enfance et de son frère, on découvre les dessous d’Hollywood grâce au meilleur personnage de la série, son agent superstar Ari Gold.

Dans la saison 3, c’est officiel, Vincent Chase devient une superstar grâce au succès de Aquaman, apprend à gérer l’après dans la saison 4 où des scènes ont été tournées à Cannes pour la présentation du navet qui coule sa jeune carrière : Medellin, où il incarne un Pablo Escobar en carton-pâte.

La saison 5 est intégralement dédiée à la lose, l’échec, et on attend épisode après épisode que le héros fasse son comeback.

Je ne vous en dis pas plus sur les saisons finales pour ne pas divulgâcher d’informations, mais la saison finale est très faible.

Pourquoi j’aime Entourage ?

C’est la série hétérobeauf par excellence : des seins, des culs, des filles en petites tenues à chaque épisode, des guests stars dans TOUS les sens parce que c’est Mark Wahlberg qui produit, des insultes permanentes, des potes qui se vannent.

Entourage, c’est vraiment LA série archéologique par excellence pour moi, celle du monde AVANT twitter, avant Instagram et d’avant la crise de 2008 :

Entre les soirées, les plateaux de tournage et Urth café, les héros ne parlent que des filles et d’argent, et salement. Aujourd’hui, je ne sais pas si une telle série fonctionnerait encore.

D’ailleurs, en parlant de twitter et du monde d’avant METOO, on y croise à deux trois reprises le personnage de HARVEY…

Autre personnage merveilleux qui provoquerait des tollés indignés chez les fragiles aujourd’hui : Ari Gold, le super agent au grand cœur, machiste, sexiste, qui passe ses nerfs en permanence en balançant des vannes homophobes à son assistant gay Loyd.

Entourage, ce sont des épisodes courts, 8 saisons, 96 épisodes au total, parfait pour vous vider le cerveau et imaginer marcher au soleil sur Rodeo Drive et Sunset Boulevard.

Si vous voulez prolonger le plaisir du vide, il y a aussi Entourage le film.

Jack Ryan, le syndrome de la saison 2 ratée

jack ryan confinement

L’autre jour sur twitter, j’ai demandé à mes amis de me recommander une ou deux séries de bourrins, j’avais envie de voir des pistolets, des enquêtes, des gros bras.

L’un d’entre eux me recommandent de regarder sur Amazon Prime Video Jack Ryan.

Spirituellement, c’est le fils de Jack Bauer. Analyste à la CIA, il traque un terroriste malin à travers le Yemen, la France et les Etats-Unis.

Ça tire dans tous les sens, les scènes dans le 9-3 sont complètement débiles, mais la saison 1 nous attrape, elle est assez addictive.

La saison 2 en revanche, tout part en sucette : elle n’a aucun sens.

PS : on apprend tout juste que LOST arrive bientôt sur Amazon Prime Video aussi ! Joie !

PPS : mardi soir dans vos oreilles, on revient avec la team Beta Séries pour vous conseiller une quarantaine de séries à regarder pendant le confinement !

Sélim, fan de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *