culture séries

3 séries à connaître si vous voulez avoir une bonne culture séries

Depuis l’avènement des plateformes de streaming (Netflix, Amazon Prime, ou encore Hulu), les séries TV sont sur le devant de la scène audiovisuelle.

Ce n’est d’ailleurs pas près de s’arrêter avec l’arrivée d’un nouvel acteur, HBO Max, qui prévoit de mettre en avant des contenus originaux de grande qualité.

Pourtant les TV Show ne sont pas nés de la dernière pluie.

Des monuments de la télévision comme Doctor Who existe depuis les années 1960, et les décennies suivantes n’ont cessé de nous donner des séries mythiques par la suite.

Après vous avoir présenté quelques films qu’il faut avoir vus dans vie, focus sur 3 séries indispensables, qui ont toutes quelques années dans la besace, mais qui n’ont pas pris une ride.

Friends, la série qui a magnifié le style sitcom (1994-2004)

culture séries friends

Le Central Perk, la bande d’amis (Monica, Ross, Joey, Chandler, Phoebe et Rachel), les histoires d’amour et surtout ces moments de comédie gravés pour l’éternité, font de Friends un monument de la télévision.

Au travers de ces dix saisons, on aura appris à aimer le quotidien un peu fantasmé de ces six New-Yorkais qui traversent la période des 30-40 ans avec une légèreté assez confondante.

Le point fort de la série est bien évidemment l’humour.

Les situations hilarantes font toujours mouche sur le téléspectateur comme la fameuse partie de cartes entre les protagonistes qui virent en guerre des sexes délirante.

Mais n’oublions pas les différentes intrigues amoureuses qui auront fait tenir beaucoup de spectateurs en haleine.

Seul bémol, les 2 dernières saisons un peu inégales qui nous donnaient parfois l’impression que Friends aurait dû s’achever plus tôt.

Mais je dois vous avouer que quand je ne sais vraiment plus quoi regarder pour un déjeuner rapide, c’est Friends qui gagne !

Les Sopranos, le blues d’un capo de la mafia, roi de la culture séries (1999-2007)

culture-séries-télé

Si la renommée de la série de David Chase n’a pas connu un succès d’audience incroyable en France, de nombreux analystes estiment qu’il s’agit de la meilleure œuvre de tous les temps.

Le pitch est simple : un chef de la mafia du New Jersey (l’éternel Tony Soprano joué par le regretté James Gandolfini) souffre de crises de panique et doit consulter en secret chez une psychanalyste.

Anti-héros souvent ignoble, Tony et son charisme inégalé nous auront appris à aimer son personnage tourmenté.

Ce qui fait le génie de cette série c’est bien évidemment son protagoniste, mais aussi la galerie formidable de personnages comme Carmela (la femme de Tony), ses amis mafieux souvent plus idiots qu’utiles, et les autres membres des mafias locales avec qui notre héros doit composer.

Après plusieurs films sur ce monde si secret (Le Parrain, Donnie Brasco, Casino…), mais souvent mis en avant d’une manière idéalisée, Les Sopranos ont réussi à démystifier et rendre humain ces truands qui n’avaient finalement pas perdu toute leur humanité.

Breaking Bad, l’itinéraire mouvementé de Walter White (2008-2013)

Finie il y a déjà 7 ans, Breaking Bad narre l’histoire d’un professeur de chimie atteint d’un cancer qui se lance dans le trafic de drogue pour réussir à payer son traitement et créer un capital à sa famille.

La force de cette série est d’avoir toujours su se réinventer grâce à un scénario ficelé par Vince Gilligan et par un casting 5 étoiles.

Avec Bryan Cranston dans la peau de Walter White, on pouvait pourtant s’attendre au pire, lui qui avait surtout brillé dans des rôles comiques (notamment dans Malcolm).

Avec son acolyte Aaron Paul (jouant Jesse Pinkman), ils ont réussi à nous faire entrer de plain-pied dans ce drame qui mêle drogue, intrigue policière, relations familiales et ambition personnelle.

Le coup de maître de Breaking Bad ? Être parti au sommet de sa gloire sans vouloir trop tirer artificiellement sur l’intrigue des personnages.

Ainsi la cinquième et ultime saison est considérée comme la meilleure, avec un épisode final qui est resté en mémoire de tous les fans de la série.

(La “suite”, El camino sortie cette année, est un long épisode centré sur le monde d’après pour Jesse Pinkman. Sympa, mais pas nécessaire.)

Ces 3 monuments de la télévision que beaucoup mettent sur le podium des plus grandes séries de tous les temps nécessitent qu’on s’y intéresse un tant soit peu quand on se dit sérievore, sériephile ou accro aux séries.

Par simple culture audiovisuelle ou pour combler vos soirées.

Au bout de quelques épisodes, je parie que vous ne pourrez plus vous en passer.

PS : parmi les plus grandes séries au monde, The Sopranos avait pour concurrente The Wire.

Récemment, il y a eu des rumeurs de suite de The Wire, rapidement étouffées par le créateur David Simon.

Et pour vous, c’est quoi le TOP 3 des séries qu’un sériephile DOIT avoir vu pour avoir une bonne culture séries ?

Sélim, bloqué devant Canal+, Disney+, Netflix et Amazon Vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *