Hotel whitepod

Whitepod Hotel : quand le Luxe Devient Minimaliste

Le blog voyage, le blog s’exporte en langue française, et je vous convie en Suisse pour ce premier voyage lifestyle de l’année, en compagnie de l’ami Otis qui nous fait vivre son expérience au Whitepod Hotel, un sublime hôtel en Suisse ! Grimpez dans le Lyria, on vous embarque pour une nuit au chaud dans ce luxueux hôtel pas très loin de la frontière !

Le clavier est à Otis, l’ami chroniqueur lifestyle suisse !

whitepod hotel switzerland

Notre arrivée à l’hôtel Whitepod à Monthey

Lorsqu’on arrive sur les lieux, on est chaleureusement accueilli par les employés de l’hôtel dans un joli petit chalet à un étage.

Histoire de bien prendre en compte les lieux et certaines démarches à suivre, une présentation claire nous est faite via un diaporama sur iPad, tout en savourant un délicieux thé aux épices fait-maison gentiment offert.

C’est à ce moment-là que l’on apprend que la chambre réservée se trouve à 15 minutes du lieu où nous sommes.

Un détail qui a son importance, et j’y reviendrai plus tard. Une fois les informations prises en compte, on peut enchaîner avec le repas du soir, situé juste au premier étage.

Un dîner au Whitepod Hotel : élégance suisse !

Ambiance cosy et discrète avec l’ensemble de la salle faite de bois sablé accentuant la chaleur de la pièce et avec comme musique de fond un playlist très jazzy.

On s’y sent vite chez nous, à l’aise ; surtout avec les deux serveuses très à l’écoute de leurs hôtes.

Par exemple, la personne m’accompagnant étant une vegan, l’une des serveuses s’est arrangée pour préparer un plat spécialement adapté à son alimentation.

Concernant la carte des plats, heureusement, le choix est restreint (ce qui m’a personnellement arrangé, étant donné que ma plus grosse galère dans la vie, c’est de faire un choix entre une cinquantaine de plats…).

Mais il y en a pour tous les goûts : carnivores, végétariens, sans lactose, sans gluten ! Rien à reprocher sur ce point.

Pour ce qui est de la présentation des plats, ça reste assez classe. Le choix de la vaisselle a été bien fait : design, épuré, black/white faisant ressortir la couleur des plats. Ce soir-là, c’était riz sauvage croquant et sauce curry avec carrés de tofu + patate douce et légumes. Un vrai régal !

Un point marquant lors du repas : le Cocktail des Cerniers. Kesako ? Un cocktail fait maison par l’une des serveuses des lieux.

Des pommes, de l’orange, de la cannelle baignées dans de l’eau de vie de pomme, du rhum et du cidre (oui, du cidre, madame en plus d’être créative est normande).

En gros, c’était la cerise sur le gâteau, deux tournées de cocktail des Cerniers nous ont définitivement éloignés de la carte des vins : on ne pouvait plus changer ! A goûter absolument !

Le trajet jusqu’au pod

Lorsqu’on arrive sur le lieu d’accueil du White Pod, il faut savoir que le lit où on va passer la nuit se trouve à 15 minutes de marche.

Mais cela devient rapidement un détail lorsque le personnel vous propose des chaussures de marche, des lampe-torches, des bâtons de marche, un sac à dos et un parapluie. De quoi concurrencer ce bon Bear Grylls !

Ce soir-là, la route était gelée et mouillée. Sachant que le trajet n’est qu’une longue ascension (15 minutes), ce fût un vrai parcours du combattant, mais aussi un bon moment de rigolade et d’aventure pour nous. On se disait que le pod était la récompense, le Saint Graal de nos efforts.

Et je peux vous assurer qu’une fois arrivé sur place, on est encore plus heureux d’y être !

De mon côté, j’aime bien ces petits moments d’aventure où tu dois faire un petit effort (je dis bien petit ici!) pour mériter ce que tu souhaites.

Ce parcours jusqu’au pod a rajouté un moment marquant à la soirée.

Conseil : évitez d’y amener votre grand-mère dans ces conditions. Mais ce n’est qu’un détail. Le personnel se ferait sûrement un plaisir de l’amener à destination sans encombre sur l’une de leurs motoneiges futuristes !

A l’intérieur du White Pod

Whitepod hotel suisse

Arrivé au pod, enfin protégés du froid, c’est une agréable surprise qui se présente à nos yeux.

La façade de la bulle reflétant les flammes de la cheminée chauffant à elle seule l’abri et disposée à côté d’un superbe lit king size couvert d’une couverture typique suisse.

Autour, quelques chaises couvertes de fourrure blanche et à l’arrière de la chambre, la salle de bain avec un robinet et une douche à disposition (note : avis aux couples, vous risquerez de trouver la taille de la douche un peu trop restreinte).

Mais n’oublions pas la façade principale qui est transparente, offrant une vue imprenable sur toute la plaine. Oui, ce soir, je dors sur le toit du monde.

Tout le long de la nuit, le feu était allumé, illuminant toute la pièce rendant le lieu vivant et chaleureux : tout ce que j’aime.

Il y avait aussi un orage cette nuit-là, ce qui nous faisait entendre le vent se frotter au pod. Pour ce genre de moment, des boule Quies sont mises à disposition. Moi, j’ai fait sans, en prenant mon pied entre la lumière vivante du feu et le bruit du vent ; le somnifère idéal !

Il faut savoir que Whitepod Hotel propose plusieurs « packs » selon vos envies : pour les romantiques (champagne, pétales de rose, etc.), les épicuriens (assortiment de jus, chocolat, etc.) et les coquins…

D’ailleurs, le pack « le coquin » porte apparemment bien son nom. Ils ne font pas les choses à moitié là-bas !

Se réveiller au White Pod Hôtel

Après une nuit douillette, on se lève pour partir vers un petit chalet nous réservant le petit-déjeuner à deux minutes de notre pod.

Ce matin-là, lorsqu’on a ouvert le sas, c’était une nouvelle surprise : du blanc à perte de vue. La neige était enfin arrivée ! Du coup, on a vraiment pu découvrir le concept du Whitepod dans toute sa splendeur !

Mais il fallait qu’on se dépêche, car il était 9h50 et le petit déjeuner fermait à 10h…

Nous sommes donc arrivés au petit chalet à 10 heures tout en nous excusant et en demandant s’il était encore possible de manger.

La femme s’occupant des lieux n’y a trouvé aucun inconvénient et nous a donc laissé déjeuner en paix, sans nous presser, malgré l’horaire limité à 10 heures. Un très beau geste de sa part.

Une fois le petit-déjeuner terminé, nous sommes retournés la maison principale en traversant les épaisses couches de neige fraîche.

Arrivés à la réception, nous y avons retrouvé nos bagages sans faire aucune demande ! Nous avons donc rejoint la voiture givrée, mais prête à l’emploi, déjà bien « grattée » par le personnel du White Pod.

Un service de rois !

Conclusion

Hotel whitepod

luxury hotel whitepod

Le Whitepod risque d’être l’hôtel mettant tout le monde d’accord sur l’amour du luxe.

Ici, difficile de reprocher que le luxe soit froid ou superficiel. L’authenticité et la convivialité sont bien présentes une fois dans votre chambre.

Au WhitePod Hotel, pas besoin de grand-chose pour vous satisfaire pleinement. Dans cette petite bulle que l’on appelle « pod », je m’y suis senti dans le meilleur des luxes. Une ode au minimalisme !

En bref, le Whitepod hotel est idéal pour tous ceux qui cherchent une bonne dose d’aventure (douillette) pour sortir des sentiers battus du quotidien.

Quelques photos supplémentaires prises par Otis pour prendre la mesure des pods, à taille humaine !

whitepod hotel

Whitepod hotel Switzerland 2

Whitepod photo Otis

Whitepod Switzerland

Pour vos réservations : www.whitepod.com

Otis, aventurier épicurien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *