Munich bons plans

5 Bonnes Idées pour un Week-end à Munich

Munich, la capitale(de la bière) bavaroise et patrie d’adoption de Franck Ribéry peut faire l’objet d’une courte visite pendant un week-end.

Voici un petit guide de Munich où je présente les différents lieux que vous devez visiter, un bretzelbrezn à la main !

Munich est une grande ville, je vous recommande d’y louer une voiture pour vous déplacer, vous serez plus à l’aise !

En arrivant à l’aéroport, vous pouvez vous procurer une voiture de location : il existe des tarifs intéressants pour le week-end.

Pensez à amener touts vos documents nécessaires pour la location d’une voiture (acte de naissance – je déconne, carte d’identité, permis de conduire..), comme les Allemands sont très stricts en ce qui concerne les formalités, il vaut mieux tout avoir avec vous !

Dans quel quartier résider à Munich ?

Ça va vraiment dépendre de la période à laquelle vous vous y rendez, à vrai dire ! Pour y avoir vécu pendant l’été, période post-championnat, mais avant la Weltmeisterschaft 2006 (la Coupe du Monde en allemand, c’est plus dur à dire…), c’était assez peu agité.

Niveau tarif, faites très attention : la période de la Fête de la Bière correspond à une envolée des prix à la location, qu’il s’agisse de Airbnb ou des hôtels, c’est un peu le Coachella local.

Et attention à la feinte ! Bien que la fête de la bière s’appelle Oktoberfest, elle a lieu en septembre. Va comprendre…

Vous trouverez des hôtels abordables aux alentours de la Hauptbanhof, la gare centrale. Sinon, je ne peux que vous inviter à trouver une location près d’un parc, c’est tellement plus agréable ! (Regardez aux alentours de l’Englischer Garten, un parc plus grand que Central Park pour les fans de New York !)

Que faire à Munich ?

Du tourisme industriel ! J’ai eu la chance de pouvoir visiter les usines d’Audi à Ingolstadt, des camions MAN, et bien entendu de BMW, fleuron de l’industrie bavaroise qui s’exporte.

Dans l’université où j’étudiais, la prestigieuse Fachhochschule München, nombreux étaient les étudiants de 22-23 ans qui débarquaient déjà en Audi ou BMW à la fac, et souhaitaient être embauchés par les constructeurs par la suite.

Autre possibilité locale : visiter une brasserie. Pas la brasserie au sens de l’endroit où vous prenez votre repas, non, l’usine à bière qui sent bon le houblon !

[Aparté : Munich avait un certain retard en matière d’expérience visiteur sur le sujet, quand je compare à la Heineken Expérience à Amsterdam, sur 5 étages, et le tour de la brasserie Guinness à Dublin, une vraie tuerie !]

que visiter à Munich

Pour les fans de foot, tout comme vous pouvez visiter le Stade de France, vous pouvez aussi visiter l’Olympia Stadion (non, pas celui du coup de boule de Zizou, c’était à Berlin) ou l’Allianz Arena, aux si belles couleurs changeantes.

Pour le samedi, je déconseille le centre de la ville, comme la ville entière s’y promène, les magasins débordent, et c’est assez désagréable.

Il est préférable de visiter les musées comme le Deutsches Museum, où l’on trouve beaucoup d’expositions sur la technologie allemande, comme l’aéronautique, une mine de charbon/sel avec les outils et machines associés, bref, une visite agréable pour les intéressés, et pour les autres, il reste toujours le café et les pâtisseries allemandes !

Si cela vous ne parle pas, Munich est rempli de musées d’art : le Lenbachhaus, les Pinakotheken, des expositions connues dans le monde entier!

Lorsqu’un petit creux survient, on trouve des restaurants à proximité de ces musées, mais aussi de nombreux cafés pour les petites faims entre-deux. Si je m’écoutais, je passerais mon temps à me goinfrer à Munich…

Le Hofbräuhaus est idéal pour le dîner : un menu bavarois classique, la « Volksmusik », musique populaire, et beaucoup de bière, qui est apportée par un service en Dirndl, la tenue traditionnelle.

Serveuse Hofbrauhaus Munich

C’est une opportunité à ne pas rater, et l’endroit pour voir la Bavière en toute sa gloire.

Le dimanche est parfait pour la balade en ville déconseillée le samedi : le jour du seigneur en Allemagne, ça ne rigole pas, on dirait des villes fantômes…

Laissez-vous tenter par une petite balade du Karlsplatz jusqu’au Isartor, d’une porte de ville à l’autre, en passant par les deux hôtels de ville, le Altes Rathaus et le Neues Rathaus. (Ça vous rappellera probablement Bruxelles !)

Si vous y êtes à 11 ou 12 heures, vous pourriez même voir le Glockenspiel, un carillon qui représente le mariage du duc Wilhelm V avec Renate von Lothringen. Avec 43 cloches, c’est un spectacle à ne pas rater. (un peu comme la relève de la garde à Buckingham Palace ou au château à Copenhague).

Lors de votre promenade dans Munich, pensez à faire un tour vers Frauenkirche aussi, le dôme est impressionnant.

visite-chateau-munich

Pour terminer la visite à Munich, il reste deux options: le Nymphenburger Schlosspark, parc du château Nymphenburg, qui est gigantesque et magnifique. J’y retournerais volontiers, douze ans après !

Avant de commencer la balade, on a le temps d’aller boire un coup au Palmenhaus, et de visiter le musée Mensch und Natur (homme et nature), s’il vous reste assez de temps.

L’autre option est de se promener dans le Olympiapark, où on trouve toutes les installations olympiques, mais aussi de nombreuses activités, comme louer un pédalo et se détendre sur le lac.

Munich est une ville qui offre une immense diversité d’activités, mais même avec un temps limité, il est possible d’apprécier la ville en son entièreté, à condition de savoir quoi visiter.

Si vous y êtes en semaine, n’oubliez pas de passer une tête par Viktualienmarkt, un marché où vous trouverez la restauration typique bavaroise !

Pour maximiser votre temps, je conseille de s’informer auparavant sur les routes à emprunter, pour ne pas être bloqué par des chantiers ou autres.

Munich est particulièrement recommandée pendant l’été et début septembre, juste avant la fête de la bière. Le beau temps fait des Biergarten les endroits les plus sympas du monde ! (Un Munichois décrit ici pourquoi vous devriez éviter Munich pendant Oktoberfest !)

Et si comme moi vous ne buvez pas beaucoup de bière : optez pour le Spezi ou l’Apfelschorle ! Ah, j’oubliais un truc assez important…

Même si vous parlez allemand, Munich n’est pas l’Allemagne. C’est la Bavière, et l’Allemand qui y est parlé risque de vous déconcerter… Tendez bien l’oreille !

Zélim Niederhoffer, comme m’appelait mon prof à Munich !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *