Tyrolienne la plus longue du monde

La Plus Longue Tyrolienne Au Monde Ouvre à Jebel Jais

Je vous raconte la plus longue tyrolienne du monde, et ça va être très rapide. Comme l’expérience en elle-même.

Si vous aimez les sensations fortes, que vous aimez battre des records, je vous recommande d’aller vivre le vol sur la plus longue zipline au monde à Jebel Jais, aux Emirats Arabes Unis.

Vous vous êtes déjà demandé ce que ça fait de voler comme Superman ou SanGoku ? Moi oui. Et je ne pensais pas avoir un jour la réponse.

J’ai profité de mes vacances sans téléphone portable (une semaine de digital detox !) pour battre deux records.

Le premier est assez facile à réaliser : dîner dans le restaurant le plus haut du monde, dans la Burj Khalifa à Dubaï.

Le second demande encore plus de courage pour affronter le vertige et se rendre au point de départ de la tyrolienne la plus haute du monde à Jebel Jais.

Quelques virages dans la montagne pour vous rendre sur le sommet le plus élevé des Emirats Arabes Unis, et l’équipe de Toro Verde vous attend pour vous équiper.

Toro Verde, c’est l’équipe qui était déjà responsable de la précédente « plus longue zipline », sur le continent sud-américain.

Cette fois-ci, ils ont exporté leur savoir-faire pour offrir aux touristes de la péninsule arabique des sensations fortes.

120 km/h. En pleine face. Le vent qui vous fouette le visage. Une descente à vous couper le souffle. Même si vous avez l’habitude du jet-ski ou du scooter et du vent de face, 120 km/h, ça décoiffe !

La tête la première, vous foncez, parallèle à la pente de la montagne. Les plus observateurs verront leur ombre filer plus vite que jamais pour cette minute inoubliable.

Si l’expérience est déconseillée aux plus jeunes, aux cardiaques, aux femmes enceintes, aux asthmatiques (eheh je m’en fous, je l’ai fait quand même !) l’équipe vous alourdira grâce à quelques sacs de sable pour atteindre au moins la barre des 50 kg afin de profiter pleinement de cette tyrolienne XXL. Ce serait dommage de s’arrêter avant la fin par manque de vitesse, non ?

La première vidéo ci-dessous est une vidéo officielle pour présenter la tyrolienne de Jebel Jais, sous-titrée par BFMTV.

La seconde est la descente de la tyrolienne la plus longue du monde prise avec une GoPro. Remarquez la pointe de vitesse, plus de 88 miles à l’heure !

Comment j’ai vécu la descente de la tyrolienne de Jebel Jais

Dans ces moments-là, surtout quand tu passes après un groupe de quatre personnes, ton cerveau n’est plus forcément rationnel. Tu fais moins le malin !

  • Tu sais que tout est sécurisé, tu gardes quand même en tête les accidents mortels des mecs en jumpsuit.
  • Tu penses aux parachutes qui ne s’ouvrent pas.
  • Tu te souviens de tous ces accidents dans les grands huit et les fêtes foraines.
  • Tu penses à ton corps en bouillie si…

Mais tu dois chasser les pensées négatives. Ton groupe l’a fait, et a survécu, même si tu ne les vois pas car ils sont loin, très loin…

Mais tu es là pour le défi. Pour te dépasser. Pour vivre une expérience homologuée par le Guiness Book des Records (il faut d’ailleurs que je mette mon CV à jour ! Encore un record du monde que je détiens, avec des milliers d’autres personnes, mais quand même ! Le précédent étant le record du monde de speed dating dans les airs…)

Il y a trois moments déstabilisants dans la descente de la tyrolienne de Jebel Jais :

Le premier temps fort, c’est quand on te bascule sur la plateforme de départ. Équipé, harnaché, tes pieds sont légèrement plus haut que ta tête. Tu vois le vide. Tu vois la montagne. Et ton rythme cardiaque augmente. Une grande respiration : de toute façon, c’est trop tard maintenant ! Top départ !

Le deuxième temps fort, c’est toute l’accélération. Tu gaines, tu contractes de partout. Tu te dis « si je bouge trop la tête, je risque de m’emmêler et de faire dérailler le dispositif… »

Puis vient l’arrivée. Une fois que tu sens le ralentissement, c’est bon, les poumons peuvent se remplir à nouveau, tu sais que tu as fait le plus dur… Mais personne ne t’a préparé pour le freinage assez brutal. C’est probablement le seule point noir de l’expérience, nous sommes plusieurs à avoir pris un choc assez rude sur le casque, au moment de l’impact pour le freinage. La Go Pro d’un des membres du groupe s’est arrêtée sur le coup. Dommage pour les souvenirs.

Mais cette arrivée un peu sauvage n’entame pas le plaisir de la descente. Une fois sur la plateforme après ce vol plané, on te met en position assise, pour terminer l’expérience dans une tyrolienne normale, celle où on se sert de ses bras pour se diriger.

Pas mal, mais l’excitation n’est plus là. La crainte n’est plus là. Le plus dur est fait !

Une très belle expérience que je recommande à tous les fous, à tous ceux qui veulent se dépasser et vivre des sensations fortes ! Et en prime, la photo devant le diplôme du livre Guinness des Records !

Toutes les infos sur le site de Toro Verde Ras Al Khaimah !

Sélim, ambiance « Jack, je vole » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *