Test casque Neckmaster ADibla

Neckmaster : le Casque Audio Qu’il Vous Faut

Le marché du casque audio a connu un véritable essor ces dernières années, et on a tous vu Beats by Dre, Sennheiser, Sony et les autres marques se battre à coups d’égéries mondialement connues et de placement produits dans les clips.

Après des années de casques sur la tête, je crois que j’ai enfin trouvé la pépite : le Neckmaster du fabricant Adibla. Sa forme peut surprendre ou choquer, mais le résultat est superbe.

TEst casque Neckmaster audio
Depuis deux mois, je teste le casque audio Neckmaster d’Adibla. J’ai le droit à toutes les vannes possibles dessus :

  • « C’est ton collier de chien ? »
  • « C’est ton casque de téléopérateur ? »

Test casque neckmaster

La blague est facile quand je suis en tshirt, comme aujourd’hui, mais quand on porte une chemise, le casque se remarque moins.

Pourquoi j’aime le casque Neckmaster de ADIBLA

Neckmaster Adibla
A Bordeaux dans la boutique Jimmy Fairly pour tester des lunettes de soleil, j’avais aussi mon Neckmaster

Je porte des lunettes. Du coup, les gros casques, sur ma tête, même si j’aime les performances et le design (comme sur le Parrot Zik 2.0 par exemple), ça fait trop d’accessoires sur ma tête en même temps.

Quand je porte un casque, il appuie souvent sur les oreilles, et avec les lunettes, ce n’est pas très agréable, j’ai toujours préféré les intra.

J’ai essayé la version blanche, mais la noire est peut-être plus discrète…

Rencontre avec le fondateur de Adibla, Alain Favier

La rencontre est simple, autour d’un café, mon téléphone est chargé. Alain Favier me raconte l’histoire de la création d’Adibla, avec l’autre co-fondateur. Tous deux audiophiles, ils déploraient de ne pas pouvoir écouter leurs sons préférés sans devoir investir dans des casques à 1000 euros.

Il me parle des 5 meilleurs casques au monde et m’en fais essayer un. Le son est incroyable, même si je n’ai pas la prétention d’avoir une ouïe très fine. Je ne suis pas musicien, ni ingénieur du son, mais je sens une différence avec ce casque. Il vaut plus de 1000 euros.

Alain Favier me fait alors tester le Neckmaster. D’abord je le configure en deux temps, trois mouvements.

D’abord je télécharge l’application sur mon téléphone, puis je couple le Neckmaster au bluetooth de mon téléphone.

Les écouteurs en mousse dans les mains, je les prépare religieusement, comme des boules Quiès pour qu’ils épousent mieux les parois.

Le son est limpide, la qualité est incroyable. Alain m’explique que l’autre co-fondateur était le big boss de la R&D chez Samsung au niveau son, et qu’ils avaient mis le paquet pour faire du Neckmaster un casque bluetooth sans déperdition de qualité.

Je pousse le volume à fond et demande à Alain s’il entend quoi que ce soit : je déteste gêner les autres, que je sois en bus, en train, en avion. Quand j’écoute ma musique, c’est personnel. Je ne veux pas importuner les autres autour avec des grésillements dégueulasses : rien de tout ça avec le Neckmaster.

(Ce qui a donné lieu à une petite tweet story, l’autre jour dans le train).

Attention ! Le Neckmaster n’est pas un casque comme les autres, et pas qu’à cause de son design et de la qualité audio.

Le neckmaster permet aussi tout un volet « pro », objet connecté. Vous pouvez choisir de recevoir les notifications de votre téléphone sous forme de vibrations, sans décrocher votre téléphone.

Voulez-vous les notifications twitter ? Les notifications Facebook ou Instagram ?
Pour moi, rien de tout cela, merci.

Je me contente d’activer la lecture des textos et les vibrations du casque en cas de coup de fil.

Entendre cette voix robotique me lire les textos me fait rire, tous mes interlocuteurs ont désormais une voix de femme.

Pour décrocher en cas de coup de fil, c’est simple aussi. Un bouton pour décrocher sur le casque, et deux autres pour le volume, tout peut se piloter depuis le casque.

Un seul bémol, une mésaventure qui pourrait faire rire les plus tête en l’air d’entre vous.
Le casque Neckmaster lit donc les textos, à votre oreille. Quand vous avez le casque dans les oreilles.

Mais il m’est arrivé d’utiliser le casque à la maison, puis d’aller prendre un verre (sans le casque, resté à la maison)… de recevoir un texto, et là, le texto était lu à voix haute, en terrasse.

« ALORS, COOL TON RENDEZ-VOUS AVEC CE TYPE QUE TU NE VOULAIS PAS VOIR ? »

J’imagine les histoires folles entre collègues, entre mari et femme… Il y aurait de quoi écrire une pièce de théâtre si ce « bug » entraînait des conséquences plus drôles ! (Le bug a depuis été corrigé !)

Verdict : il vibre pour m’avertir, j’aime le design, la légèreté, le son du Neckmaster de Adibla. J’ai donné mes casques B&O et Parrot à ma soeur et mon frère, je garde le plus discret d’entre eux !

Dernier point fort : si je veux le cacher, il se range sous le col de la chemise, il devient invisible.

Caractéristiques techniques du Neckmaster :

  • Poids : 30 grammes
  • Autonomie du casque : 7 heures
  • Recharge rapide en 70 minutes
  • Durée en veille de la batterie : 9 jours

Test casque Neckmaster

En photo pour mieux comprendre : le casque, les 4 paires d’embout en silicone pour les appels et la musique, et en gris, les paires d’embouts Comply Isolation Premium en mousse qui tiennent toujours en place, procurent une isolation sonore maximale et une expérience audio supérieure.

Verdict : je le garde avec moi, je le porte, et j’ai hâte de voir les nouveautés… qui ne vont pas tarder à pointer le bout de leur nez sur le site d’Adibla !

Sélim, audiophile exigeant (et soucieux de ne pas déranger les autres usagers des transports en commun). J’aimerais être très riche et équiper tout le monde de ces casques pour avoir la paix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *