mesdemoiselles madeleines cover

Mesdemoiselles Madeleines, Le Goûter de La Rue des Martyrs

Se promener pour une journée de shopping, se retrouver face à la devanture de Mesdemoiselles Madeleines, et se laisser tenter.

Au fond, la vie dans le IXème arrondissement est assez simple, quand on décide de céder gustativement aux avances de ces madeleines aussi originales que délicieuses. J’ai rencontré Steve Seremes, le créateur de Mesdemoiselles Madeleines.

C’est par pur hasard que je me suis arrêté devant sa boutique : à la base, je voulais une gaufre, plus haut dans la rue.

Le sucre est présent de toute part à ce niveau de la rue des Martyrs, mais c’est sur Mesdemoiselles Madeleines que mes yeux se sont posés… et que j’ai eu la joie de recroiser Steve, avec qui nous passâmes quelques bonnes soirées voilà plus de 10 ans !

« Hello Steve, pouvez-nous nous expliquer pourquoi vous vous êtes lancé dans l’univers de la food, et en particulier la madeleine ? »

Je crois que tout est parti de l’envie de créer ma propre structure après 10 ans dans le conseil. Une envie de m’investir localement et de participer à l’écosystème de mon arrondissement, de ma ville.

L’univers de la Food est apparu comme une évidence, j’habite en effet à deux pas d’un lieu de perdition bien connu des becs sucrés et autres fin gourmets : la Rue des Martyrs. Je me suis donc très vite projeté et ai attendu le moment opportun pour m’y installer.

La madeleine est quant à elle le petit gâteau qui m’a au combien marqué. Des moments de vie partagés en famille ou entre amis, un gâteau intergénérationnel avec ses rondeurs. Je me devais d’essayer de lui rendre hommage.

Comment vous est venue l’idée d’un business, d’une boutique autour des madeleines ?

L’idée semblait et peut encore semblée saugrenue et bien des proches ont été étonné à l’annonce de ce nouveau challenge. Mais je vois en cette gourmandise un gâteau d’exception. Un gâteau qui parle à tous, qui suscite des souvenirs, des émotions que l’on a envie à sont tour de transmettre.

J’ai souvenir, bien plus jeune, d’avoir eu des petits cakes garnis pour mon gouter mais je ne parvenais jamais à en identifier le parfum… Aujourd’hui tout jeune papa, ai eu envie de créer du bon, du goûtu. Voilà la genèse de Mesdemoiselles Madeleines.

Au delà du seul produit, je souhaitais créer un univers, un lieu d’échange, de discussions autour de la gastronomie, de la vie , du quotidien des riverains, devenir un commerçant à part entière.

Marie Madeleine ou Madeleine de Proust ?

Je n’irai pas aussi loin. Madeleine ma Belle mère !!!!!! Comble du hasard ou destinée… qui sait !

Pour un curieux qui rentre dans votre boutique, quelles madeleines recommandez-vous ?

Nos « Best Sellers » sont Clémence (avec son caramel coulant fleur de sel et son dôme caramel garni de noisettes torréfiées caramélisées) et Ernestine (ganache travaillé avec une pâte de noisettes du Piémont).

Allez je me livre, mon cœur est à Faustine (avec sa madeleine légèrement anisée et son cœur cassis).

Seuls les habitués savent qu’elle est disponible sous le comptoir !

Avec vos madeleines, plutôt thé ou café ?

Assurément thé, j’ai arrêté le café quand j’ai quitté le monde de la finance. Nous proposons la marque Lupicia (thé japonais) en boutique. Ils sont aux dires de nos clients assez exceptionnels

Quel est le meilleur moment pour savourer les madeleines ?

Selon moi, il n’y pas de moment , il y a LE moment, celui que l’on crée lorsque l’on déguste ce petit gâteau. Seul ou accompagné, il y quelque chose de magique, un retour à l’enfance, à l’insouciance…

J’ai aujourd’hui une prédilection pour l’apéritif avec nos madeleines salées accompagnées d’un vin léger ou bien quelques bulles.

Le fondateur de Mesdemoiselles Madeleines a-t-il une madeleine préférée qu’il déguste en cachette derrière le comptoir entre deux commandes ?

Pour être franc, passer ses journées avec autant de demoiselles aux caractères affirmés et aux formes si généreuses est de l’ordre du supplice. Je me vois contraint de céder de temps en temps à leurs avances et surtout ne pas faire de jalouses…. J’adore mon job !

Mesdemoiselles Madeleines se commande aussi en ligne, sur le site !
Adresse : 37 rue des Martyrs, 75009 Paris

Bonne dégustation à tous !

Sélim, Très Bien Manger

One comment on “Mesdemoiselles Madeleines, Le Goûter de La Rue des Martyrs”

  1. C’est bon les madeleines ! Je me régale parfois, bio toujours, avec pépites de chocolat, au citron ou nature, à l’épeautre ou sans gluten, etc. En revanche c’est un peu gras, alors juste pour le goûter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *