La Magie Du Rangement

Le Rangement, C’est Maintenant ! by Marie Kondo

Marie Kondo est folle à lier, ne vous fiez pas à son sourire. Cette Japonaise a torturé des milliers de clients et des millions de lecteurs à travers le monde avec son ouvrage « The life-changing magic of tidying », sous-titré « The Japanese art » dans la version anglaise que j’ai lue. En français, ce calvaire s’intitule « La Magie du Rangement ».

Ce week-end, j’ai lu pour vous (OK, surtout pour moi parce que j’ai toujours été bordélique au possible) La Magie du rangement. Et me suis débarrassé aussitôt de 6 sacs de choses très encombrantes dans ma chambre, mon espace vital. Marie Kondo est certes folle à lier, il y a du bon à prendre chez la meilleure coach en organisation personnelle japonaise, je vous explique pourquoi…

La Magie Du Rangement
Alors oui, je l’admets, ce n’est pas très vendeur quand je vous dis qu’elle est folle à lier. Mais c’est la vérité. Pour lire le best-seller « La Magie du Rangement », j’avais prévu deux surligneurs. Le stylo orange me servait à recenser les vraies leçons de rangement de Marie Kondo, et le fluo bleu me permettait de garder des traces de sa folie.

Folie totale, j’en veux pour preuve :

  • A l’âge de 5 ans, elle lisait des magazines de maison, déco, rangement. Qui fait ça, sans déconner ?
  • Au même âge, elle décide de ranger et jeter ses affaires… mais ne s’arrête pas là. Elle confisque aussi les affaires de ses frères et de ses parents quand elle trouve que les affaires ne servent à rien. Oui oui… gamine, elle jugeait déjà de ce qui était nécessaire et superflu.
  • Elle avoue p.208 de mon édition que lorsqu’elle allait à l’école primaire, elle mettait le réveil pour être debout avant tout le monde parce qu’elle ne faisait pas confiance aux autres i.e ses propres parents…) Elle déclare faire plus confiance aux objets qu’aux humains : si là on n’est pas dans un début de folie ou d’autisme, je ne sais pas ce qu’il vous faut comme preuve…
  • Bon OK : histoire d’enfoncer le clou et qu’on la prenne bien pour une tarée, elle raconte qu’elle rentre tous les jours chez elle en remerciant sa maison « merci de me donner un abri, un refuge, d’être le toit sur ma tête ». On n’est pas loin de l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, avec sa version japonaise, « La femme qui murmurait à l’oreille des tables et des bureaux ».
  • Le moment où je me demande si je vais lire « La Magie du Rangement » en entier est atteint quand elle raconte cette « belle » histoire, celle du remplacement de son téléphone portable. Son vieux téléphone était en fin de vie, et elle lui envoie un texto depuis son nouveau téléphone portable pour le remercier d’avoir été là durant toutes ces années. Et croyez-la ou non, mais à partir du moment où ce texto d’adieu a été envoyé, le vieux téléphone a cessé de fonctionner. Oui, vous l’aurez compris, pour Marie Kondo, les objets ont une âme… On n’est pas sorti de l’auberge, tiens…

Mais malgré toutes mes moqueries d’homme cynique, quand une coach en organisation personnelle écrit un best-seller qui se vend à plus de 3 millions de copies, j’écoute, je lis, et je prends des notes.

D’autant plus que le sujet me touche vraiment : j’ai toujours imputé mon bordel ambiant à ma créativité, à mon côté artistique. Si la cuisine a toujours été rangée, la salle de bains souffrait parfois de l’accumulation d’objets inutiles, et le pire était atteint dans ma chambre, où des piles de livres et de magazines m’empêchaient parfois d’avoir accès à mon lit.

Je veux remercier Marie Kondo : grâce à elle, je sais que je ne suis pas seul ! J’ai par exemple appris que d’autres que moi avaient cette tendance à « ranger » des affaires sur leur lit la journée, les poser sur le sol ou un bureau pendant la nuit et tout rebasculer au réveil.

J’ai aussi lu avec amusement cette anecdote dans laquelle je me suis retrouvé : une veille d’examens, et quelques années plus tard la veille d’une échéance pour rendre un e-book pour artdeseduire.com, me voilà pris par une frénésie de rangement. Procrastination totale ? Besoin de faire quelque chose, mais pas la bonne chose ? Selon la coach en organisation personnelle, le fait de ranger est parfois une très bonne échappatoire pour ne pas s’attaquer aux vrais problèmes…

J’ai aussi décidé de lire La Magie du Rangement parce que j’étais tombé sur cet article où un homme expliquait que sa femme avait demandé le divorce à cause de son bordel.

Marie Kondo La magie du rangement

Alors comment ranger et nettoyer sa maison ?

Il faut d’abord comprendre les causes principales du bordel :

  • On n’a jamais appris à ranger : la plupart d’entre nous ont certes eu des parents qui nous disaient « range ta chambre !« , mais je ne me souviens pas avoir appris à ranger. J’ai appris à coudre à l’école, j’ai appris à nager, faire du vélo, conduire, mais je n’ai jamais appris à ranger… et Marie Kondo est persuadée (à juste titre) que tout s’apprend.
  • On a trop d’affaires, trop d’objets : elle n’a pas besoin de plus d’une ligne pour me convaincre, je suis en plein allègement de ma vie en ce moment.
  • Des objets qui sont mal rangés parce qu’ils n’ont pas de place attitrée (« à chaque objet sa place, à chaque place son objet »)

Mais le plus dur, le crève-coeur, c’est d’apprendre à jeter, la leçon la plus importante de l’ouvrage « La Magie du Rangement ». Aujourd’hui, j’ai entendu les voix de mes grands-parents et de mes parents en me séparant de plus de 6 grands sacs : « ça peut toujours servir ».

La consultante japonaise explique que le bordel s’accumule à cause de deux tendances trop humaines :

  • l’attachement excessif au passé (coucou, c’est moi…), et
  • la peur du futur (là, je ne me sens pas vraiment concerné)

Ça peut toujours servir… La peur des générations d’après-guerre transmise en héritage, la peur de manquer. Alors que non… ça ne servira jamais. Ça ne fait qu’encombrer mes tiroirs et mes placards. Je me sens vraiment plus léger ce soir, c’est un vrai plaisir.

J’ai jeté des magazines sur l’amour et la séduction, des souvenirs de mes ex qui ont compté pour moi, des chargeurs de téléphone en pagaille, des goodies et des clefs USB à ne plus savoir qu’en faire.

Marie Kondo Magie du rangement
Le genre de merdouille « sentimentale » qui méritait la poubelle et qui ne me manquera pas
Magie du rangement fonctionnel
Règle de rangement : on se débarrasse de tout ce qu’on a en double…

Quelques astuces pour tenir votre maison propre

Avant de songer à ranger, il faut jeter. Jeter ce qui ne vous procure aucun bonheur. Certaines méthodes de rangement préconisent de faire un tri selon le critère suivant : « Je jette ce que je n’ai pas porté depuis deux ans ». Marie Kondo n’est pas d’accord : elle se concentre sur la joie que nous procure les affaires.

Faut-il nettoyer et ranger un petit peu tous les jours ou toutes les semaines ? N’y songez même pas ! Jeter, ranger et nettoyer est un vrai chantier qui doit vous prendre une journée au moins. Mais une fois que c’est fait, une fois que Marie Kondo est passée, elle estime son taux de rechute à zéro. Elle a 100% confiance en sa méthode. (Niveau business, c’est très mauvais, elle en a conscience : ses clients ne reviennent jamais la voir, elle a un taux de retour de 0%… mais elle compense par les recommandations de ses clients !)

Ranger par catégorie : les CD, les DVD, les livres, les vêtements… Selon la Japonaise, il faut absolument réunir tous les objets d’une même catégorie au même endroit pour pouvoir le choix final, qui reste et qui s’en va…

Quel ordre pour le rangement ? Du plus gros au plus petit selon elle : d’abord les vêtements, puis les livres, puis les papiers, l’administratif, puis les « trucs » et « machins » avant de terminer par les objets sentimentaux (le collier de pâtes de votre fiston, la carte postale de votre correspondant canadien au CE1…)

Non, on ne garde pas d’anciens habits du dehors pour en faire des fringues d’intérieur, des sapes « pour traîner », parce que « ce que vous portez chez vous a un impact sur votre estime personnelle ».

J’ai aussi appris qu’il ne fallait pas rouler ses chaussettes en boule, que Marie Kondo stockait tout à la verticale même les carottes dans son frigo (je vous ai dit qu’elle était tarée ou pas encore ?), et que la forme ronde était inadaptée au rangement et au stockage, et qu’il fallait penser carré.

Même si je me moque un peu de « La Magie du rangement » pour son côté parfois excessif, je ne peux que vous recommander de le lire. Et de vous pencher sérieusement sur cette notion de « ménage » chez vous. Ça m’a fait un bien fou !

Bon début de semaine à tous !
PS : si vous habitez à Paris et que vous lisez en anglais, je vous donne le livre. Je ne le relirai jamais, je le sais déjà… A vos commentaires !

Sélim, fée du logis (en devenir)

13 comments on “Le Rangement, C’est Maintenant ! by Marie Kondo”

  1. Hello,
    S’il faut t’aider un peu plus dzns le rangement, alors je veux bien te debarrasser du livre ah ah ah
    Sev

  2. Excellent article… je suis un peu dans cette folie (mais version « mini » je te rassure) en ce moment !
    Envie de tri de légèreté et de garder que l’essentielle.

    Allez, je te laisse, je file ranger mes carottes à la verticale !

  3. Je suis assez preneuse aussi et convaincue 🙂 Je suis en plein dedans aussi ! Merci en tout cas pour ce retour instructif.

  4. Alors profite, mais lis-le un jeudi ou un vendredi, parce que si tu veux mettre en oeuvre le contenu, il te faudra bien une journée !
    take care !

  5. Tu sais, je suis convaincu que c’est aussi lié à notre nomadisme digital…
    Dur de stocker et stocker quand on a envie de voyager autant !

  6. Hello Teulliac ! Il est déjà parti malheureusement. Je lui ai dit « Merci petit livre chéri d’avoir rempli ta mission », puis l’ai offert à un voisin qui a sauté sur l’offre !

  7. Horrible. J’ai maté 30 secondes, et j’ai avancé pour voir les autres parties de la maison.
    Elles n’aiment pas VIVRE, en fait, c’est sûr…
    Merci pour la découverte !

  8. Bonjour Sélim,

    Merci pour ton article qui m’a bien amusé !
    C’est vrai, Marie Kondo est un peu cinglée 😉 Mais elle a raison, ranger fait un bien fou…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *