Jour Polaire série

Jour Polaire : L’Insomnie Ne Fait Que Commencer sur Canal+

La série Jour Polaire, création originale Canal+ s’ouvre sur un plan bien glauque, un crime réfléchi bien comme il faut. Ca démarre très très fort pour ce que je soupçonne être une série qui pourrait bien ressembler à True Detective à l’européenne.

Et niveau crimes et trucs chelous, les Suédois savent y faire. Sauf que cette fois-ci, point de Stieg Larsson et de nuit bien noire. Du jour, de la lumière en permanence. Du jour entêtant, qui empêche de dormir car le soleil ne se « couche jamais ». Bienvenue dans le pays du « midnight sun », déclare Thor, pilote d’avion à Leila Bekhti…

J’ai eu la chance de voir la nouvelle création originale de Canal+, « Jour Polaire » en avant-première. La dernière fois, c’était un vrai moment de plaisir et d’échanges avec un des scénaristes et le producteur de la saison 1 de Baron Noir.

Là, par ma faute, j’ai assisté aux débuts des festivités mais n’ai pu voir l’épisode qu’hier soir ! Par ma faute parce que j’avais mal lu le carton d’invitation à cette avant-première, qui avait lieu le soir d’Arsenal-PSG.

L’accueil chaleureux de la team Canal+ contrasta très vite avec les moins 18 degrés subis (avec plaisir) aux côtés de mes camarades pour la soirée. Dans le Ice Kube, célèbre bar glacé du nord de la capitale, nous enfilâmes doudounes et gants pour tourner dans le Mannequin Challenge le plus froid de l’année !

Mais le point d’orgue de la soirée pour moi, ce sera la conférence d’un spécialiste du sommeil. Un modèle en termes d’animation, quand on aime les vrais bons speakers !

Des slides interactives avec des questions intelligentes sur le sommeil, pour une audience d’influenceurs très attentive. En ce moment, je suis très attentif à ces problématiques de sommeil, dans la mesure où la qualité de celui-ci impacte directement ma capacité à bien travailler dans la journée, et joue sur ma bonne humeur. En situation de manque de sommeil, on fait plus d’erreurs, et on devient plus vite irritable (surtout moi…).

J’ai donc été ravi d’écouter ce docteur du sommeil donner ses conseils et nous éclairer sur les cycles de sommeil (et sur les moyens de rattraper notre manque de sommeil !).

Pour votre information, quand on dit que le soleil ne se couche jamais, une journée ambiance « Jour Polaire », ça ressemble à ça :

Jour Polaire Canal+

Et la série Jour Polaire dans tout ça ?

A regarder en VOSTFR bien entendu. Pour le plaisir d’entendre les Suédois prononcer CHARLES DE GAULLE et « Quel bordel ! ». L’histoire : après le meurtre d’un Français (scène d’intro) dans l’extrême nord de la Suède, en Laponie, les enquêteurs suédois du cru sont rejoints par un procureur du sud, Anders, et par une policière française, interprétée par Leila Bekhti.

Elle fuit Paris et l’irruption de son passé dans sa vie (à mon avis, de ce que j’ai pu comprendre et imaginer en regardant ce premier épisode) pour débarquer dans cette ville minière en pleine révolution.

La mine, nourricière pour toute la ville, oblige désormais les habitants à partir vivre plus loin, pour éviter les fissures dans le sol.
En lisant le dossier de presse, on comprend qu’il sera question d’identité, tant pour les Suédois que pour la policière.

Mon avis perso : c’est vraiment très intéressant, artistiquement parlant, de rentrer dans une histoire qui s’annonce noire, mais qui a lieu en plein jour. Prenez toutes les séries policières : on se retrouve souvent dans un univers sombre. Là, c’est l’inverse ! Les paysages magnifiques, entre montagnes, grands lacs et plaines vont jouer un rôle à par entière dans l’enquête.

Hâte de voir la suite…

Je vous laisse avec la bande-annonce (que je vous invite évidemment à ne pas regarder, pour ne pas vous spoiler).

La diffusion de Jour Polaire commence lundi 28 novembre sur Canal+.

Sélim, amateur de Suède.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *