Hotel Champs Elysées Friedland

Une nuit Sans Histoire à l’hôtel Friedland Champs Elysées

C’était une nuit où mes amis se sont réunis dans un bar vers République pour fêter l’anniversaire de l’un d’entre eux. J’avais vu l’évènement Facebook qui annonçait la fête, évidemment.

Charles a décidé de boire plus que de raison alors qu’il avait pourtant dit qu’il arrêtait, et qu’il se préparait pour le prochain marathon de sa vie de runner : pour lui, ce sera New York.

Son frère jumeau Henri a pour sa part décidé de ne prendre aucune bonnes résolutions pour cette année : il sait qu’il ne les tient jamais, et a décidé d’humilier toutes les personnes qui allaient encore prendre des résolutions, en 2017.

Selon lui, passé 30 ans, on devrait savoir de quoi on est capable, on devrait connaître ses propres limites, et tenir des résolutions fait clairement partie de ces choses qu’on n’arrive pas à faire.

Je ne suis pas vraiment d’accord : cette année sonne la reprise en main de mon corps et du sport.

J’avais écrit, ici ou sur Artdeseduire, que cette année, j’allais faire au moins deux séances de sport par semaine. Pour l’instant, en ce 22 janvier 2017, j’ai tenu mes engagements, avec 8 séances déjà (donc 2 de plus que l’objectif initial).

Ensuite, sans qu’on sache vraiment pourquoi, vers 23 :30, une embrouille a éclaté parce qu’un des deux frères a renversé de la bière sur une fille qui passait.

Elle a été bousculée, elle s’est écroulée sur l’un des jumeaux qui n’a pas vu le truc venir, et lui a dit « Putain mais tu peux pas faire attention ? ».

Le ton est monté, visiblement, et un mec a décidé de venir s’en mêler 3-4 minutes plus tard, pour jouer au chevalier servant.

Et c’est dans la rue que le videur a fini par séparer Henri du chevalier servant, alors que la jeune femme s’était effondrée sur Charles.

Mais faire la différence entre deux jumeaux en soirée, ce n’est pas facile, et le prince charmant l’a appris a ses dépens quand Charles est venu prêter main forte à Henri pour demander à tout le monde de se calmer.

Un joyeux quiproquo auquel j’aurais adoré assiter… mais j’étais bien trop occupé à dormir, au chaud, dans l’hôtel Champs Elysées Friedland.

Hotel Champs Elysées Friedland

J’ai appris toute cette histoire le lendemain midi lors du brunch avec les jumeaux et d’autres amis, pendant qu’ils me traitaient de vieux et de mec chelou.

hotel friedland champs elysées

« Mais gars, QUI SE FAIT UNE NUIT D’HÔTEL TOUT SEUL A PARIS COMME CA, un vendredi soir ? »

J’avais tellement envie de dormir, je voulais simplement une nuit sans bruit et sans histoire, et c’est à peu près ce que j’ai eu dans cet hôtel du programme HappyCulture !

Situé à deux pas de chez moi, j’ai été très bien reçu par le directeur et les membres du personnel.

Chambre confortable sans luxe tape à l’œil, je pense que c’est le genre de chambre parfaite pour l’étranger ou le provincial qui vient deux jours à Paris pour le business.

Les voisins ne se sont prouvés leur amour heureusement que 5 minutes, le temps pour moi de lire quelques pages de « Sapiens », puis je me suis écroulé et aucun voisin, aucune voiture ni aucun joyeux fêtard n’ont réussi à corrompre ma nuit parfaite.

Un grand merci à l’hôtel Champs Elysées Friedland pour cette nuit sans histoire…

Façade hôtel Friedland Champs Elysées

Petit déjeuner Friedland Champs Elysées

Réservez 2 nuits et bénéficiez d’une remise de 15% sur tous les services :

  • Chambre
  • Buffet Petit Déjeuner
  • Connexion internet Wifi
  • Happytime « Salon de Thé » servi de 15h30 à 18h30
  • Les services HappyCulture grâce à la carte Sésame (donnée à votre arrivée à l’hôtel)

Sélim, blogueur-testeur de matelas et créateur d’histoires à dormir…

3 comments on “Une nuit Sans Histoire à l’hôtel Friedland Champs Elysées”

  1. Détail sans importance, mais ton horloge de commentaires avance d’une heure… La bise mon Sélim !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *