éviter le burnout

Comment Souffler Pour Eviter Le Burn Out ?

Lorsque l’on travaille beaucoup, que l’on passe beaucoup de temps au bureau, dans les transports, mais aussi chez soi à penser aux tâches qu’il nous reste à faire dans les prochains jours, on finit fracassé, déprimé, épuisé, et parfois en burn-out.

C’est tout à fait normal et il ne faut pas en avoir honte : ni vous ni moi ne sommes des surhommes, on peu être victime de surmenage au travail.

Dans une société productiviste comme la nôtre, le monde du travail est épuisant et concurrentiel.

Vous ne voulez pas faiblir, vous voulez être performant mais pourtant vous devez apprendre à vous ménager.

Etre performant, c’est aussi savoir gérer ses temps forts et ses temps faibles, comme pour la pratique d’un sport.

Je vais donc vous expliquer aujourd’hui comment prendre un peu de recul, comment souffler pour mieux repartir.

C’est un sujet qui me touche dans la mesure où je cumule quelques activités, quelques flux de revenus.

Si certains sont prévisibles, d’autres me forcent malheureusement à devoir gérer l’urgence, à gérer les appels entrants, les communications synchrones qui épuisent.

Contrairement à un travail classique, je n’ai pas de « droit à la déconnexion ».

Si j’écris cet article aujourd’hui, c’est pour vous rappeler un des principes de base de Stephen Covey, l’auteur des 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent.

Ce principe, c’est l’équilibre P/CP, production / capacité de production.

Vous connaissez probablement la fable de la poule aux oeufs d’or : elle produit bien, mais il ne faut pas trop la presser, sinon on l’épuise et elle meurt.

Appliquée à l’être humain que vous êtes : ménagez-vous, mes amis ! Produire et travailler tard et bien, et beaucoup, c’est une chose.

Mais c’est comme un sprint et un marathon… Ne vous cramez pas dans les premiers kilomètres du marathon qu’est la vie active !

Savoir reconnaître les premiers signes de fatigue

Vous avez entendu parler du burn out.

C’est l’un des maux de notre société, à force de travailler on s’épuise physiquement, mentalement, moralement et on finit par craquer.

Le problème est que beaucoup de personnes ne voient pas le burn out arriver.

On se pense fort, « ça n’arrive qu’aux autres », on ne veut pas y croire et par conséquent, on ignore les premiers signes d’alerte.

Si vous vous sentez de plus en plus fatigué, triste, agacé, nerveux, si d’un coup vous vous sentez surmené, que la charge de travail vous paraît trop grande, toutes ces petites impressions sont des signes avant-coureurs d’un burn out.

Dans ce cas, prenez le temps de souffler, de penser à vous, il n’y a pas de honte à cela.

Solution 1 : Prendre des vacances

Si vous ressentez ce que je viens d’évoquer, il est temps de faire une pause.

Si vous ne voulez pas que vos collègues ou votre entourage s’en rendent compte, il suffit de poser quelques jours de vacances qui vous permettront de couper avec le boulot.

Pas besoin de faire quelque chose de trop compliqué, il ne faut pas que vos vacances et leurs préparations deviennent une source de stress supplémentaire.

Tournez-vous vers des sites qui vous proposent des locations simples et à bas prix comme Holidu.

Une fois la réservation faite, partez quelques jours vous relaxer, penser à autre chose.

Vous aurez besoin de ce temps pour vous, faites les activités qui vous plaisent, qui vous permettent d’oublier le bureau.

Le fan de digital detox en moi vous dirait bien d’oublier votre téléphone, mais je sais à quel point ça peut être dur de souffler complètement et de ne plus vous connecter.

Solution 2 : Servez-vous de ce break pour vous réorganiser

lutter contre le burn out

À la fin de vos vacances, il ne faut pas appréhender le retour au travail, au contraire.

Ce break doit servir à vous ressourcer, à déconnecter et surtout à faire le plein d’énergie.

Servez-vous de cette énergie pour vous réorganiser, pour éliminer le superflu.

Si vous avez ressenti toute cette fatigue, ce stress, il est possible que cela vienne d’une mauvaise organisation de votre quotidien. (Lisez cet article sur l’importance de la to-do list pour mieux maîtriser l’important et l’urgent.)

Peut-être que vous ne vous accordez pas assez de temps pour vous. Votre quotidien professionnel est peut-être mal organisé, mais votre vie personnelle l’est peut-être aussi.

Quid de votre entourage ? De votre environnement (bruit, pollution) ? Les causes de fatigue et de stress qui mènent au burn-out ne sont que très rarement « uniquement professionnelles ».

Trouvez-vous un hobby, une activité quotidienne ou hebdomadaire qui vous permettra de souffler. Pour ma part, j’essaie d’aller au travail à pied, pour marcher et me vider la tête soit le matin, soit le soir.

Cernez les problèmes que vous rencontrez et utilisez votre énergie pour trouver des solutions.

N’hésitez pas non plus à en parler autour de vous, à vous appuyer sur des soutiens, il ne faut surtout pas vous isoler !

Il est tout fait normal de ressentir de la fatigue, du stress voire même une certaine lassitude au travail.

Prenez donc quelques jours de congés pour vous ressourcer, faire le plein d’énergie pour redevenir motivé mais surtout avec les idées claires pour vous aider à réorganiser votre quotidien !

C’est une partie du travail que j’aime le plus en ce moment avec les sessions de coaching en organisation personnelle : m’attaquer à l’emploi du temps, heure par heure, jour par jour de mes coachés.

La prise de conscience est la même que lorsque vous faites vos comptes :

un jour, vous vous rendez compte que l’argent part trop vite. Et que vous ne savez pas comment vous le dépensez.

Vous vous posez, vous analysez vous comptes, vous regardez quels sont les postes de dépense.

Une fois le constat effectué, vous prenez la décision de couper certaines dépenses : certains arrêtent de fumer pour faire des économies, d’autres décident de réduire les soirées dehors à 2 par semaine au lieu de 4, certains réduisent les 3 Deliveroo par semaine pour n’en faire qu’un seul.

Lors des coachings en organisation personnelle, c’est exactement la même chose que je fais avec les coachés, sauf qu’au lieu du compte en banque, on s’attaque à l’analyse des dépenses en temps.

Le temps EST VOTRE RESSOURCE la plus importante avec la santé.

Elles sont étroitement liées.

Faites vos « comptes temps » pour voir si vous dormez assez.

Pour voir si vous vous accordez assez de repos, assez de temps off, ou si vous êtes trop souvent « on ».

Faites un vrai état des lieux pour voir si vos amis, votre famille vous remontent le moral ou au contraire vous plombent complètement.

Un conseil que je m’applique pour éviter le burn out (je sais que certains vont rire) : je bloque dans mon agenda des soirées « CHEZ MOI – REPOS » avec mon amoureuse.

Lecture, film ou série, mais RIEN d’épuisant.

Le silence, le calme, pour me reposer, me régénérer… et être d’attaque pour la nouvelle bataille du lendemain, avec intérêt… et un grand sourire !

Sélim, coach en organisation personnelle (contactez-moi ici : selim.niederhofferAROBASEgmail.com)

One comment on “Comment Souffler Pour Eviter Le Burn Out ?”

  1. « je bloque dans mon agenda des soirées « CHEZ MOI – REPOS » avec mon amoureuse. » : Je ne trouve pas ça sympa pour ton amoureuse… Repos, c’est repos. ça se fait seul, en méditant ou en dormant. Je pense que tu devrais te ménager deux jours de repos hebdomadaire. Ne t’inquiètes pas, pendant ce temps-là, je peux m’occuper de ta copine ! ;’P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *