Beats by Dre Défie la Fifa avec Une Édition Spéciale du Casque Studio3 Wireless

Beats cartonne, Beats est partout, Beats est… interdit en Russie lors de cette Coupe du Monde !

Vous n’avez sûrement pas échappé au succès médiatique des casques Beats by Dre.

L’entreprise, rachetée 3 milliards de dollars par Apple en 2014 a connu un succès fulgurant grâce à la qualité de leurs produits et l’efficacité de leur promotion, notamment le placement des casques dans les clips des artistes les plus bankables, et en étant présente sur les oreilles des sportifs les plus célèbres au monde.

Mais pourquoi Beats by Dre, la plus célèbre des marques de casque au monde, est-elle privée de Coupe du Monde ?

Pourquoi sortir une édition spéciale du Studio3 Wireless ?

Ergonomique, léger, efficace au niveau du son, j’ai toujours mon Studio 3 Wireless avec moi en ce moment.

https://www.instagram.com/p/BfiaT66nrRA/?hl=fr&taken-by=selimniederhoffer

Et je ne suis évidemment pas le seul : les footeux dans le bus ou à la descente de leurs avions arborent fièrement leur casque.

L’édition spéciale du casque audio Studio3 Wireless rend hommage aux moments les plus notoires dans l’histoire de Beats by Dre.

Les organismes sportifs, face au succès grandissant des casques Beats by Dre que de nombreux joueurs arborent avant le début des matchs,  créent la controverse en décidant de bannir la marque lors de grands tournois, comme la Coupe du Monde 2014, les Jeux Olympiques de 2012 et 2016, la saison NFL 2015 et  l’édition 2015 de Wimbledon.

Normal : c’est du business. Et les grosses compétitions offrent une visibilité mondiale aux marques, qui paient l’emplacement à prix d’or.

Or, Beats et Apple n’offrant rien, on comprend que les organisateurs aient décidé de les punir… Business first!

Mais les athlètes « bravent l’interdiction » en masquant l’emblématique logo B avec des sparadraps et des autocollants.

Cette nouvelle customisation résout tous les problèmes en contournant habilement l’interdiction officielle !

Le grand X sur ces nouveaux casques est un bel exemple d’opportunité et du sens des affaires de Dr Dre et Jimmy Iovine.

(À ce sujet, si vous aimez la musique et le business et n’avez pas encore regardé le documentaire The Defiant Ones sur Netflix, go !)

Pour la Coupe du Monde, ce X qui couvre le logo B sur les oreilles est un clin d’œil aux sparadraps que les athlètes utilisaient pour couvrir toute marque visible lorsque la marque a commencé à être bannie. Malin, non ?

Ça me rappelle un mot de Kennedy, qui expliquait qu’en chinois, crise et opportunité étaient le même mot !

En hommage à ces joueurs, pour saluer leur témérité face aux organismes sportifs, Beats by Dre décide de créer une édition limitée de leurs casques, presque « sans marque »… sauf que le monde entier sait ce qui se cache sous le X !

Une idée brillante que cette campagne, « X marks the spot », comme les X sur les cartes au trésor !

Un bel exemple de growth hacking de la part de Apple et Beats ? Ou simple mépris des institutions ?

Un Studio3 Wireless Defiant en édition limitée

L’Angleterre, la France, l’Allemagne, le Brésil, la Belgique, la Russie, l’Argentine, le Japon, le Mexique et l’Espagne sont les dix équipes qui ont reçu les casques personnalisés.

La sortie de ces casques audios personnalisés suit le lancement du film The Defiant Mixtape Vol.1 de Beats.

Avec pour vedettes les célèbres footballers Harry Kane, Mesut Özil, Benjamin Mendy et Neymar Jr, le film nous montre l’histoire d’un garçon qui apprend à faire face à l’adversité.

Le film raconte le parcours individuel de chaque footballeur ainsi que la façon dont ils ont réussi à transformer un obstacle en opportunité.

Mais ils ne sont pas seuls: découvrez le film pour voir quels autres sportifs apparaissent !

Sélim, Beats sans X mais Beats quand même

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *